Exemple dune dmarche scurit : Lyonnaise des Eaux Cte dAzur - PowerPoint PPT Presentation

1 / 34
About This Presentation
Title:

Exemple dune dmarche scurit : Lyonnaise des Eaux Cte dAzur

Description:

Autorisations chlore, conduite d'engins, ARI, atmosph re confin e, risques chimiques, travaux en hauteur, gestes et postures, amiante... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:442
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 35
Provided by: p94220
Category:

less

Transcript and Presenter's Notes

Title: Exemple dune dmarche scurit : Lyonnaise des Eaux Cte dAzur


1
Exemple dune démarche sécurité Lyonnaise des
Eaux Côte dAzur
2
Sommaire
  • I) Présentation de lentreprise
  • Le groupe GDF Suez
  • Lyonnaise des Eaux France
  • Le Centre Régional Côte dAzur
  • Les métiers de leau
  • II) La prise de conscience
  • - Le constat initial en 2002
  • - La nécessité dagir
  • - Engagement de la direction
  • - Mise en place dune organisation adaptée
  • III) Une culture sécurité dans laction
  • - Les pré-requis
  • - Des outils innovants
  • IV) Résultats et perspectives
  • - Les résultats de cette politique
  • - Une culture  citoyenne intégrée au projet
    dentreprise

3
I) Présentation de lentreprise
- Le groupe GDF Suez - Lyonnaise des Eaux
France - Le Centre Régional Côte dAzur - Les
métiers de leau
4
Le groupe GDF SUEZ
  • Chiffres clés
  • 74,3 milliards de CA en 2007
  • 196500 collaborateurs dans le monde
  • 99 800 collaborateurs en France

DEGREMONT
SITA FRANCE
LYONNAISE DES EAUX
5
Lyonnaise des Eaux France
  • Chiffres clés
  • 9 millions de clients desservis en
    assainissement
  • 12,3 millions de consommateurs en eau potable
  • 1.9 milliard de CA en 2007
  • 11852 salariés

6
Le Centre Régional Côte dAzur
  • Chiffres clés
  • 80 000 clients assujettis en assainissement
  • 500 000 personnes desservies en eau potable
  • 45 millions de m3 deau produits / an
  • 300 salariés
  • Nos missions de service public
  • - collecte et dépollution des eaux usées
  • - production et distribution deau potable
  • - gestion de la clientèle

7
Des métiers techniques
  • La production deau potable

8
Des métiers techniques
  • Le traitement des Eaux usées

9
Des métiers techniques
  • Lentretien des réseaux

10
(No Transcript)
11
II) La prise de conscience
- Le constat initial en 2002 - La nécessité
dagir - Engagement de la direction - Mise en
place dune organisation adaptée
12
Le constat initial en 2002
  • Résultats sécurité
  • - Taux de fréquence 34 (12 accidents avec
    arrêt)
  • - Taux de gravité 1,2 (414 jours)
  • - Taux de cotisation 2
  • Une démarche curative
  • - Gestion des Accidents
  • - Formations obligatoires

STATISTIQUES DAPRES LANALYSE DE BYRD
13
La nécessité dagir
FONDEMENT HUMAIN
FONDEMENT ÉCONOMIQUE
FONDEMENT LÉGAL
  • Coûts moyens directs
  • AT avec arrêt gt 3200
  • - AT grave (IPP gt9) gt 130 000
  • - AT mortel gt 423 000

- Les législations européennes et françaises
mettent à la charge de lentreprise une
obligation générale de sécurité et sanctionnent
tout manquement à cette obligation.
- Personne ne vient au travail pour prendre des
risques. - Un professionnel doit effectuer un
travail de qualité en toute sécurité. -
Laccident narrive pas quaux autres, nous
sommes tous concernés et impliqués..
COUTS DIRECTS
DIRECTIVE Cadre (12/06/89)
Code du travail (loi du 31/12/91)
COUTS INDIRECTS
14
Engagement de la direction
  • La charte prévention sécurité ... un engagement
    pour tous
  • - Lentreprise met la prévention et la sécurité
    au premier plan.
  • - Le professionnel effectue un travail de qualité
    en toute sécurité, personne ne vient au travail
    pour prendre des risques.
  • - Chacun a une responsabilité en matière de
    sécurité, Il doit être conscient de sa situation,
    de ses actes et de leur conséquence.
  • - Chacun doit porter les équipements de
    protection individuelle requis pour son activité.
  • - Chacun participe à la détection des incidents
    et des situations dangereuses
  • - Le non-respect des règles de sécurité constitue
    une faute professionnelle.

B Guirkinger PDG de Lyonnaise des eaux France
gt Objectif sécurité 0 accident
15
(No Transcript)
16
Organisation de la sécurité
Directeur
Préventeur
DRH
Chefs dAgence (délégation de pouvoir) Eau
Assainissement Réseaux Clientèle
Responsables de services
CHSCT
Agents dexploitation
17
(No Transcript)
18
III) Une culture sécurité dans laction
  • Les Pré-requis
  • - Mise en conformité réglementaire
  • Les formations sécurité
  • Des outils innovants
  • - Les audits sécurité
  • - Utilisation de loutil vidéo
  • - Le partenariat avec la CRAM

19
Les Pré-requis conformité réglementaire
  • Document unique
  • - Réalisation de lévaluation des risques
    professionnels et diffusion au personnel au cours
    des réunions sécurité.
  • Accueil des nouveaux embauchés
  • - Création dun parcours daccueil préalable à
    lactivité terrain
  • Appareils soumis à vérifications périodiques
  • - Installations électriques, appareils de levage,
    appareils sous pression,
  • ascenseurs, portails, appareils de lutte contre
    lincendie
  • Suivi des entreprises extérieures
  • - Réalisation des documents obligatoires pour
    lintervention dentreprises extérieures (plan de
    prévention, protocoles sécurité, coordination
    de chantier).

20
Les Pré-requis la formation du personnel
  • Formations aux travaux dangereux
  • - Habilitations électriques
  • - Autorisations chlore, conduite dengins, ARI,
    atmosphère confinée, risques chimiques, travaux
    en hauteur, gestes et postures, amiante).
  • - De plus en plus de formation réalisées en
    interne et validées par des quizz.
  • Chiffres clés du plan de formation 2007
  • 5,72 de la MS (obligation légale plan de
    formation 0,9 )
  • Part sécurité 26 des jours de formation
  • Budget de 90 k soit 1,15 de la MS

21
Outils innovants les audits sécurité
Les audits comportementaux et les visites
hiérarchiques de sécurité ont pour but
didentifier les actes dinsécurité et les
manquements en matière de port dEPI ou de
respect des consignes de travail.
22
Résultats des audits sécurité
Amélioration du port des EPI et du comportement
depuis la mise en uvre des audits
comportementaux.
23
Outils innovants le challenge sécurité
  • Challenge sécurité
  • Missions adaptées
  • - Mission ouverte à tout salarié qui ne peut pas
    reprendre son poste habituel mais qui souhaite
    poursuivre une activité professionnelle suite à
    un accident de travail ou une maladie.
  • - Activité temporaire, adaptée aux restrictions
    médicales du salarié (ex travaux lui permettant
    dacquérir de nouvelles compétences).
  • - Cette mission doit être acceptée par le
    salarié, le CHSCT et la médecine du travail.

24
Outils innovants utilisation de la vidéo
  • Séquences vidéo présentant les Accidents
    marquants survenus dans lentreprise lannée
    précédente

25
Partenariat avec la CRAM
  • Contexte
  • - Le risque routier est le plus important dans
    nos activités
  • - Multiplication des accidents routiers (mission
    et trajet) dans lentreprise
  • Mise en uvre
  • - Travail de prévention des risques routiers
    (sensibilisations, aménagement
  • du parc et des véhicules)
  • - Valorisation auprès de la CRAM avec obtention
    de la ristourne trajet sur
  • le taux de cotisation (économie 20 k)
  • - Réalisation dun diagnostic approfondi du
    risque
  • - Signature dune charte dengagement avec la
    CRAM sur 3 ans, 20 actions
  • concrètes pour réduire les risques routiers.
  • 3eme prix des trophées entreprises et
    sécurité routière

26
La Scudéria a remporté 6 titres consécutifs de
champion du monde des constructeurs entre 1999
et 2004
27
IV) Des résultats et des perspectives
- Les résultats de cette politique - Un retour
sur investissement Economique et Social - Une
culture  citoyenne  intégrée au projet
dentreprise
28
Résultats sécurité
gt Lobjectif 2010 est darriver à une culture
sécurité partagée par tous et que la sécurité
devienne un réflexe de chacun en toutes
circonstances
29
Bilan économique
  • Economies réalisées (par rapport à 2002)
  • - Impact cotisation direct AT/MP gt 100 k/an
  • - Productivité gt équivalent à 2 salariés/an
    (économie de plus de 400 jours darrêts de
    travail - 100 k)
  • - Désorganisation et baisse productivité pendant
    les absences
  • (intérim)

30
Le climat social favorable
31
Le climat social favorable
32
Amélioration du taux dabsentéisme
33
Un management efficace
34
La sécurité, une culturecitoyenne
  • Intégrée au projet global dentreprise
    Développement Durable du groupe SUEZ

35
 Lhomme et sa sécurité doivent constituer la
première préoccupation de toute aventure
technologique  Albert Einstein.
Write a Comment
User Comments (0)
About PowerShow.com