Quelle est la meilleure s - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Quelle est la meilleure s PowerPoint presentation | free to download - id: 7b14d6-MTZkY



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Quelle est la meilleure s

Description:

Title: storz-decq Subject: sfnc Author: Philippe Last modified by: Labo Created Date: 11/14/2002 12:20:57 PM Category: m dical Document presentation format – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:32
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 61
Provided by: Phili453
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Quelle est la meilleure s


1
Quelle est la meilleure séquence pour
diagnostiquer une sténose de laqueduc ?
  1. Axiale T1
  2. Sagittale T2
  3. Coronale Flair
  4. Sagittale T1
  5. Diffusion

2
Quelle est la meilleure séquence pour
diagnostiquer une sténose de laqueduc ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
3
Lequel de ces signes nappartient pas toujours
au syndrome de Dandy Walker ?
  1. Hypoplasie vermienne
  2. Kyste de fosse postérieure
  3. Élévation du torcular
  4. Bombement occipital
  5. Dilatation ventriculaire

4
Lequel de ces signes nappartient pas toujours
au syndrome de Dandy Walker ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
5
Un dysfonctionnement de valve ne peut pas être
révélé par 
  1. Des céphalées rebelles aux antalgiques
  2. Une paralysie de lélévation du regard
  3. Des céphalées orthostatiques
  4. Une crise dépilepsie isolée
  5. La palpation dun cathéter distal calcifié

6
Un dysfonctionnement de valve ne peut pas être
révélé par 
Évaluation initiale
Évaluation finale
7
Quel site vous paraît le moins souhaitable pour
le drainage du LCS ?
  1. La vésicule biliaire
  2. La vessie
  3. La plèvre
  4. Lampoule caecale
  5. La diploë

8
Quel site vous paraît le moins souhaitable pour
le drainage du LCS ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
9
En quelle année a été réalisée la première
ventriculostomie par voie endoscopique ?
  1. En 1979 par Sainte-Rose
  2. En 1910 par Lespinasse
  3. En 1918 par Dandy
  4. En 1950 par Guyot
  5. En 1990 par Decq

10
En quelle année a été réalisée la première
ventriculostomie par voie endoscopique ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
11
Quel geste doit être évité au cours dune
ventriculocisternostomie ? (cochez la réponse
inexacte)
  1. Une fuite importante de LCS
  2. Un frottement de lendoscope sur le bord
    postérieur du trou de Monro
  3. Un frottement de lendoscope sur le bord
    antérieur du trou de Monro
  4. Une perforation en arrière de la division du
    tronc basilaire
  5. Une perforation au contact du dorsum sellae

12
Quel geste doit être évité au cours dune
ventriculocisternostomie ? (cochez la réponse
inexacte)
Évaluation initiale
Évaluation finale
13
Parmi les facteurs suivants, lequel est
significativement corrélé à une augmentation du
risque dinfection ?
  1. La durée de lintervention
  2. Lheure de lintervention
  3. Le nombre de dérivation réalisée par an
  4. Lâge de lenfant inférieur à 6 mois
  5. Lâge du chirurgien supérieur à 45 ans

14
Parmi les facteurs suivants, lequel est
significativement corrélé à une augmentation du
risque dinfection ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
15
Laquelle des affirmations suivantes est toujours
vraie ?
  1. Toute dilatation ventriculaire doit être traitée
  2. Une mesure de la pression du LCS est un
    préalable indispensable à la mise en place dune
    dérivation ventriculo-cardiaque
  3. Une dérivation lombo-péritonéale entraîne une
    hernie tonsillaire
  4. La ventriculo-cisternostomie nest pas indiquée
    avant lâge de un an
  5. Les dérivations ventriculo-péritonéales ont une
    capacité de drainage supérieure au besoin du
    malade

16
Laquelle des affirmations suivantes est toujours
vraie ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
17
Parmi les sites dimplantation suivants, lequel
est le moins susceptible dentraîner une
obstruction proximale ?
  1. La corne frontale
  2. Le carrefour ventriculaire
  3. Lendroit le plus dilaté du ventricule latéral
  4. Le cul-de-sac lombaire
  5. La grande citerne

18
Parmi les sites dimplantation suivants, lequel
est le moins susceptible dentraîner une
obstruction proximale ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
19
Quel mécanisme na jamais été utilisé dans la
construction dune valve ?
  1. Rotor de pompe
  2. Fente dans un tuyau en silicone
  3. Bille dans un cône
  4. Diaphragme
  5. Bec de canard

20
Quel mécanisme na jamais été utilisé dans la
construction dune valve ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
21
Lequel de ces mécanismes est de principe
différent ?
  1. Siphon Control Device
  2. Gravity Actuated Shunt
  3. Flow Control Device
  4. Horizontal Vertical Shunt
  5. AntiSiphon Device

22
Lequel de ces mécanismes est de principe
différent ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
23
Chez un enfant hydrocéphale, la cause retrouvée
à lIRM peut être (cochez la réponse inexacte)
  1. Une tumeur médullaire
  2. Une prise de contraste lepto-méningée
  3. Une hypertrophie des plexus choroïdes
  4. Un épaississement de la lame tectale
  5. Une prise de contraste piale pariéto-occipitale

24
Chez un enfant hydrocéphale, la cause retrouvée
à lIRM peut être (cochez la réponse inexacte)
Évaluation initiale
Évaluation finale
25
Quel signe clinique ne peut pas être considéré
comme en rapport avec une hydrocéphalie chez le
nourrisson ?
  1. Regard en coucher de soleil
  2. Tension de la fontanelle
  3. Disjonction des sutures
  4. Exophtalmie
  5. Dilatation des veines du scalp

26
Quel signe clinique ne peut pas être considéré
comme en rapport avec une hydrocéphalie chez le
nourrisson ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
27
Le pronostic de lhydrocéphalie chez lenfant
est corrélé à (cochez la réponse inexacte)
  1. Létiologie de lhydrocéphalie
  2. Lâge de survenue
  3. Le nombre de complications des dérivations
  4. Une épaisseur du parenchyme cérébral inférieure
    à 3 cm
  5. La survenue dune épilepsie

28
Le pronostic de lhydrocéphalie chez lenfant
est corrélé à (cochez la réponse inexacte)
Évaluation initiale
Évaluation finale
29
La distension dune partie ou de la totalité du
système ventriculaire est la seule définition
morphologique de lhydrocéphalie
  1. Vrai
  2. Faux

30
La distension dune partie ou de la totalité du
système ventriculaire est la seule définition
morphologique de lhydrocéphalie
Évaluation initiale
Évaluation finale
31
Lhydrocéphalie interne et externe nont aucun
point commun dans le domaine physiopathologique
  1. Vrai
  2. Faux

32
Lhydrocéphalie interne et externe nont aucun
point commun dans le domaine physiopathologique
Évaluation initiale
Évaluation finale
33
À létat normal, le taux de sécrétion du LCS est
denviron 500 ml/24 h. Chez ladulte et chez
lenfant.
  1. Vrai
  2. Faux

34
À létat normal, le taux de sécrétion du LCS est
denviron 500 ml/24 h. Chez ladulte et chez
lenfant.
Évaluation initiale
Évaluation finale
35
La résorption du LCS est assurée exclusivement
par les villosités et granulations
arachnoïdiennes crâniennes et rachidiennes
  1. Vrai
  2. Faux

36
La résorption du LCS est assurée exclusivement
par les villosités et granulations
arachnoïdiennes crâniennes et rachidiennes
Évaluation initiale
Évaluation finale
37
Le tableau clinique de lhydrocéphalie chronique
(ou HPN) comporte exclusivement des troubles de
la marche (ou du mouvement), des troubles
sphinctériens et des troubles psycho-intellectuels
  1. Vrai
  2. Faux

38
Le tableau clinique de lhydrocéphalie chronique
(ou HPN) comporte exclusivement des troubles de
la marche (ou du mouvement), des troubles
sphinctériens et des troubles psycho-intellectuels

Évaluation initiale
Évaluation finale
39
La décompensation chronique dune hydrocéphalie
chez un sujet qui na jamais consulté de
spécialiste peut se traduire par des troubles
végétatifs (respiratoires cardiaques
thermiques)
  1. Vrai
  2. Faux

40
La décompensation chronique dune hydrocéphalie
chez un sujet qui na jamais consulté de
spécialiste peut se traduire par des troubles
végétatifs (respiratoires cardiaques
thermiques)
Évaluation initiale
Évaluation finale
41
Une situation déchec scolaire chez un enfant
sans aucun autre trouble clinique, peut être
révélateur dune hydrocéphalie
  1. Vrai
  2. Faux

42
Une situation déchec scolaire chez un enfant
sans aucun autre trouble clinique, peut être
révélateur dune hydrocéphalie
Évaluation initiale
Évaluation finale
43
Lapraxie et lagnosie sont classiques dans les
troubles cognitifs de lhydrocéphalie chronique
  1. Vrai
  2. Faux

44
Lapraxie et lagnosie sont classiques dans les
troubles cognitifs de lhydrocéphalie chronique
Évaluation initiale
Évaluation finale
45
La valeur prédictive négative du drainage
lombaire continu dans la mise au point dune
hydrocéphalie chronique de ladulte est de 
  1. 1/5
  2. 1/4
  3. 1/3
  4. 1/2

46
La valeur prédictive négative du drainage
lombaire continu dans la mise au point dune
hydrocéphalie chronique de ladulte est de 
Évaluation initiale
Évaluation finale
47
La Sensitivité de la mesure de la conductance du
LCR dans lHNT est de
  1. 1/5
  2. 1/4
  3. 1/3
  4. 1/2
  5. Excellente

48
La Sensitivité de la mesure de la conductance du
LCR dans lHNT est de
Évaluation initiale
Évaluation finale
49
Lintroduction dun système anti-siphon
entraînait une chute du taux dhématome
sous-duraux qui est devenu égal à
  1. 20
  2. 40
  3. 10
  4. lt 5

50
Lintroduction dun système anti-siphon
entraînait une chute du taux dhématome
sous-duraux qui est devenu égal à
Évaluation initiale
Évaluation finale
51
Quelle est la proportion de décès dans une
population avec HNT (idiopathique) et dérivée
dans les six ans de la dérivation ?
  1. 45
  2. 30
  3. 60
  4. 20
  5. Aucune

52
Quelle est la proportion de décès dans une
population avec HNT (idiopathique) et dérivée
dans les six ans de la dérivation ?
Évaluation initiale
Évaluation finale
53
En cas dHNT idiopathique, lâge moyen du
patient sera de 
  1. 60 ans
  2. 70 ans
  3. 80 ans
  4. 55 ans
  5. Aucun

54
En cas dHNT idiopathique, lâge moyen du
patient sera de 
Évaluation initiale
Évaluation finale
55
En cas dHNT idiopathique, lhypersignal
périventriculaire en T2 est corrélé à
lamélioration postopératoire 
  1. Négativement
  2. Positivement
  3. Pas de corrélation

56
En cas dHNT idiopathique, lhypersignal
périventriculaire en T2 est corrélé à
lamélioration postopératoire 
Évaluation initiale
Évaluation finale
57
En cas dHNT idiopathique, la valeur prédictive
positive du monitoring de PIC est 
  1. 50
  2. 70
  3. 90
  4. Trop faible

58
En cas dHNT idiopathique, la valeur prédictive
positive du monitoring de PIC est 
Évaluation initiale
Évaluation finale
59
Le neurologue anglais John LORBER a rapporté un
groupe dhydrocéphales avec dilatation sévère
(LCR 95 du volume intracrânien) dont la
moitié avait un QI supérieur à 
  1. 50
  2. 70
  3. 90
  4. 100
  5. Tous lt à 100

60
Le neurologue anglais John LORBER a rapporté un
groupe dhydrocéphales avec dilatation sévère
(LCR 95 du volume intracrânien) dont la
moitié avait un QI supérieur à 
Évaluation initiale
Évaluation finale
About PowerShow.com