Les Risques Professionnels - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Les Risques Professionnels PowerPoint presentation | free to download - id: 3d4083-YWE3Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Les Risques Professionnels

Description:

Les Risques Professionnels cole d IADE ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:2261
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 189
Provided by: formation8
Learn more at: http://www.formationparamed.fr
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Les Risques Professionnels


1
Les Risques Professionnels
2
Risques professionnels
  • Risques physiques
  • Risques légaux

3
Risques physiques
  • AES ( Accident Exposition au Sang)
  • Hépatite virale
  • SIDA
  • Tuberculose
  • Infection par Helicobacter pylori
  • Pollution atmosphérique
  • Rayonnements ionisants (Rayons X)
  • Rayonnements non ionisants (Laser)
  • Allergie au Latex
  • Electrocution
  • Conduites addictives
  • Burn out
  • Coups et blessures

4
Risques légaux
  • Accident danesthésie
  • Risques dentaires
  • Accusation sexuelle
  • Mauvais exercice de la profession
  • Conflit employeur
  • Relation avec MAR, chirurgien
  • Etc..

5
AES
  • Accident dexposition au sang
  • A.E.S.

6
Accident dexposition au sang, AES
  • Risque de contamination
  • Faible mais non nul
  • Blessure par objet souillé de sang essentiellement

7
AES
  • Tout contact
  • Percutané ( piqûre, coupure)
  • Sur muqueuse ( œil, bouche )
  • Ou sur peau lésée (eczéma, coupure antérieure)
  • Avec
  • Du sang
  • Un liquide biologique souillé par du sang

8
AES  Agents en cause
  • Virus de limmunodéficience humaine (VIH)
  • Virus de lhépatite C (VHC)
  • Virus de lhépatite B (VHB)
  • Mais aussi 
  • CMV
  • Paludisme, syphilis
  • Fièvres hémorragiques

9
AES
  • VHC 17 fois plus dangereux que VIH !

10
AES  Épidémiologie
  • En France 
  • Nb de Porteurs au total
  • VIH  110 000 ?
  • VHC  370 000
  • VHB  300 000
  • INVS Institut National de Veille Sanitaire
  • Mais réellement inconnu, porteurs sains

11
AES  Risques
  • VHB  Vaccin obligatoire
  • VHC  Vaccin 0
  • VIH  Vaccin 0

12
AES  Risques Hépatite virale professionnelle
Rôle de la vaccination VHB
C
B
13
AES  Épidémiologie
  • GERES
  • Groupe dÉtudes
  • sur les Risques dExposition des Soignants
  • aux agents infectieux
  • Association loi 1901 de soignants
  • Données épidémiologiques
  • Circonstances
  • Évolution
  • Approche fondamentale du risque professionnel
  • Matériel de sécurité
  • Prévention,enseignement

14
AES  Épidémiologie
  • 1990  0,27 des soignants
  • 2000  0,12
  • Fin 2001 au total 
  • 42 contaminations VIH
  • 43 contaminations VHC
  • CHIM
  • Déclarations
  • 2003 77
  • 2004 57
  • 2005 63
  • Séroconversion 0

15
AES  Nb Infections VIH selon la profession en
France
16
AES  Nb Infections VHC professionnelles en
France
17
AES
  • Contamination possible soignant ? Malade
  • Même seringue addiction et malade
  • Plaie main et pose voie veineuse

18
AES  Facteurs de risque
  • La source
  • Stade clinique (SIDA)
  • Charge virale
  • Traitement  résistance
  • Laccident
  • Profondeur blessure
  • Aiguille creuse
  • Diamètre aiguille
  • Le soignant
  • Port de gants
  • Vaccin VHB

19
AES  Hiérarchie du risque
  • Par ordre décroissant
  • Prélèvement sur port a cath
  • Prélèvement artériel
  • Pose de perfusion
  • Dépose de perfusion
  • Hémoculture
  • Prélèvement veineux
  • Injection sous cutané (Stylo à insuline )
  • Prélèvement capillaire

20
AES  Facteurs favorisants
  • Stockage des aiguilles ds container plein
  • Recapuchonnage des aiguilles après usage
  • Élimination différée des aiguilles (20 des
    accidents)
  • Absence de gants lors manip liquide biologique
  • Stérilisation imparfaite du matériel
  • Matériel sortie à lavance de son enveloppe et
    souillée par le sang
  • Utilisation mêmes gants pour plusieurs patients
  • Utilisation flacon multi dose
  • Couverture vaccinale insuffisante
  • Patient difficile à piquer (20 )
  • Agitation du malade

21
AES  Autres Circonstances daccident 
  • Mais
  • 20 en dehors du patient
  • Lors manipulation matériel souillé par du sang
  • 33 des prélèvements
  • Y compris 
  • Moniteurs
  • Respirateurs
  • Poignées laryngoscope

22
AES  Critère de gravité
  • Risque lors dune piqûre fonction taille inoculum
    et de laiguille
  • VHB  30
  • VHC  3
  • VIH  0,3 percutané, 0,03 cutanéo-muqueux

Règle des 3
23
AES  Coût
  • CS spécialisés  16
  • Prélèvements  68
  • Traitement  8
  • Perte temps de travail  8
  • 68 000 / an pour un CHU
  • Coût moyen dun AES 281 / USA 400
  • Si HIV   820

24
AES
  • Lutter contre la fatalité
  • Réglementation
  • Récente
  • Adaptée
  • Évolutive

25
AES  Prévention, Réglementation
  • Identification VIH  1983
  • Contamination IDE AP  1984
  • 1er Texte réglementaire  1989
  • Réglementation
  • Récente 1989
  • Adaptée  93,95,96,98
  • Évolutive 2001,2003

26
AES  Prévention, Réglementation Principaux
décrets
  • Circulaire DGS/DH n98-249 du 20 Avril 1998
  • Prévention VIH
  • Circulaire DGS/DH/DRT/DDS n98-228 du 9 Avril
    1998
  • Recommandations traitement VIH
  • Décret n94-352 du 4 Mai 1994
  • Protection des travailleurs, risque biologique
    reconnu
  • Circulaire n99-680 du 8 décembre 1999
  • Recommandations VHB,VHC

27
AES  Réglementation contraignante
  • Mesure disciplinaire pour employé
  • Qui se refuserait à appliquer les règles de
    prévention
  • Mais les progrès techniques neffacent pas les
    erreurs de mauvaises pratiques

28
AES  Prévention, Réglementation
  • Rôle du médecin
  • du travail
  • urgentiste
  • référent
  • bien définie
  • Prophylaxie antivirale évolutive
  • Du systématique au cas par cas
  • Accident de travail reconnu
  • si négatif avant

29
AES  Politique détablissement
  • Décret du 4 Mai 1994
  • Circulaire du 20 Avril 1998
  • Stratégie de prévention
  • Directeur
  • CLIN
  • Médecin du travail
  • CHCT

30
AES  Stratégie de prévention
  • Vaccination du personnel
  • Utilisation rationnelle dun matériel adapté
  • Mise en place dun dispositif de prise en charge
    des AES
  • Information et formation du personnel
  • Respect des précautions générales dhygiène
  • Prévention de lexposition au bloc op
  • Évaluation des actions entreprises

31
AES  Prévention matériel
  • Solutions techniques
  • Dispositif 
  • de sécurité passive (autopiqueurs rétractables)
  • semi-automatique (KT protégés)
  • active (aiguilles à prélèvements)
  • Collecteurs daiguilles
  • Valve perfusion unidirectionnelle
  • Robinet à 3 voies
  • Aiguille courbe et non pas droite pour les
    fixations
  • Nettoyage tt surface en contact avec liquide
    biologique
  • Mais 1/3 daccidents avec matériel dit de
     sécurité 

32
AES  Respect Recommandations
  • Respecter les recommandations !
  • 40 des anesthésistes nont pas lu les
    recommandations
  • 70 des anesthésistes encapuchonnent les
    aiguilles.(2000)

33
AES  Recommandations
  • Usage unique non réutilisé ou ouvert à lavance
  • Nettoyage des surfaces y compris respirateurs,
    scopes, poignées laryngo
  • Ne pas recapuchonner
  • Robinet à 3 voies
  • Pas de flacon multidose
  • Gants et recouvrir de pansement si plaie
  • Double paire de gants

34
AES  Recommandations
  • Container
  • Proximité immédiate
  • Non plein
  • Elimination sans dépose transitoire ( ? 30
    risque)
  • Sur plan stable
  • Pas sur une partie inférieure de chariot
  • Montage conforme
  • Fermeture complète

35
AES  Recommandations
Ne pas réutiliser la seringue d'analgésique
36
AES  Conduite à tenir
  • Piqûre
  • Afficher les consignes
  • Urgence médicale
  • Réactualisation des procédures
  • N dappel téléphonique y compris médecin réfèrent

37
AES  Conduite à tenir
  • Piqûre
  • Faire saigner la plaie
  • Laver immédiatement à leau courante 30 sec.
  • Puis au savon et rincer
  • Puis antiseptique à lalcool à 70 ou Bétadine
  • ou eau de javel avec contact de 15 mn
  • Immersion point de piqûre 15 mn plutôt que
    pansement
  • Localiser lorigine du matériel en cause

38
AES  Statut sérologique
  • Détermination immédiate statut sérologique du
    patient
  • Voir dossier
  • Si pas de sérologie  prélèvement y compris si AG
  • Prévenir le patient après du prélèvement
  • Ac anti-VIH, Ac anti-VHC, Ag Hbs voire Ag HBe
  • Détermination immédiate statut sérologique de la
    victime
  • Ac anti-VIH, Ac anti-VHC, Ac anti-Hbs
  • Antigénémie P24
  • Transaminases
  • Si prophylaxie probable 
  • Test de grossesse, Iono, Creat, NFS,
    amylase,Bilan hépatique
  • Résultats en 1 à 3 h

39
AES  Prise en charge médico-légale
  • Déclaration AES en AT
  • Certificat initial dAT
  • Visite médicale avant la 4 ème heure
  • Selon létablissement et les heures
  • Médecin du travail
  • Médecin réfèrent
  • Médecin urgentiste
  • Réexamen par médecin réfèrent
  • Au plus tard au 4 ème jour

40
AES  Prise en charge médico-légale
  • Simplification de la procédure
  • Parcours du combattant
  • Regrouper les démarches !

41
AES  Traitement prophylactique
  • Sujet source infecté par VHB
  • Doute sur la vaccination
  • ( Ac anti-Hbs lt 10 ui/l)
  • Immunoglobuline anti HBs immédiat
  • Rappel Vaccination VHB
  • Sujet source infecté par VHC
  • Aucun recours !
  • Sujet source infecté par VIH
  • Tableau de recommandation
  • De traitement post-exposition (TPE) /

42
AES  Traitement TPE anti VIH
  • Traitement antiviral
  • Cas par cas fonction 
  • Statut sérologique du patient
  • Charge virale
  • Type dexposition et nature de la blessure
  • Décision dans les 4 heures
  • Voir cycle du virus
  • Réévaluation dans les 48 heures

43
AES  Recueil épidémiologique
  • Déclaration statistique
  • Circonstances de survenue
  • Tâche effectuée
  • Matériel utilisé

44
AES  Retentissement psychologique
  • Accident brutal
  • pour certains équivalent aux conséquences dun
    attentat.
  • Réaction initiale de stress
  • Normal
  • Mobilisation de lattention et des ressources
  • Parfois dépassée
  • Pleurs,agitation,colère
  • Ou sidération,angoisse, tri des conseils
    impossible
  • Conseils toujours mal intégrés
  • Nouvelle CS
  • Réaction prolongée anormale
  • Fuite, panique,conduite inadaptée

45
AES  Retentissement psychologique
  • Si un bref instant la mort a été évoqué
  • Un suivie psychologique est alors obligatoire
  • Similaire attentat mais aussi après un accident
    danesthésie
  • Si non névrose post-traumatique

46
AES  Retentissement psychologique
  • Lillusion dimmortalité et de sécurité disparaît
  • doù peur,angoisse,anxiété
  • Technique  counseling  
  • ce nest pas un conseil
  • Mais une écoute de la personne
  • Qui doit progresser vers une analyse de la
    situation

47
AES  Retentissement psychologique
  • Counseling
  • Les entretiens tournent au tour de 4
    interrogations
  • Que mest-il arriver ?
  • Que va-t-il marriver ?
  • Que va-t-il se passer si je ne vais pas mieux ?
  • Suis-je normal ?
  • La personne doit répondre

48
Hépatite virale
  • Rappel sur les hépatites virales

49
Hépatite virale
  • Virus
  • Tropisme principal  la cellule hépatique
  • 5 virus de A à E
  • Origine inconnue lt 10

50
Hépatite virale  Classification
  • Selon le mode de contamination
  • Oro- Fécale
  • Virus A et E (Non professionnel !)
  • Sanguine et sexuelle
  • Virus B et D
  • Sanguine
  • Virus C

51
Hépatite virale  Classification
  • Selon lévolution
  • Infection aigue sans chronicité
  • Virus A , E
  • Passage en hépatite chronique et K
  • Virus B, C, D

52
Hépatite virale   Épidémiologie
  • VHB
  • 350 Millions (5 population mondiale)
  • Porteur chronique
  • Afrique, Asie Sud-Est
  • 90 population atteinte
  • France
  • 0,5 porteur Antigène HBs
  • 300 000 porteurs chroniques
  • Soit 2 fois plus questimé avant
  • 49 seulement au courant
  • DCD 1300 en 2001 (Inserm)
  • US
  • 200 000 nouveaux cas chaque année

53
Hépatite virale   Épidémiologie
  • VHB
  • Transfusion (rare à ce jour )
  • Matériel non stérilisé
  • Acupuncture,Stomato,tatouage
  • Toxico
  • Sexuel
  • Accouchement
  • Piqûre accidentelle
  • VHB plus résistant que VIH
  • Viable 15 jours sur une surface !!!!

54
Hépatite virale   Épidémiologie
  • VHC
  • 150 Millions dans le Monde
  • Surtout Asie et Afrique
  • Détecté chez 10 à 50 des porteurs
  • 300 000 en France
  • DCD 2600 en 2001, Inserm

55
Hépatite virale   Épidémiologie
  • VHC
  • Transfusion (avant dépistage)
  • Toxicomanie
  • ¼ VIH ont hépatite C
  • Sexuel ( faible)
  • Piqûre accidentelle
  • 1-2 personnel hospitalier VHC

56
Hépatite virale  Clinique
  • 4 périodes
  • Incubation
  • Phase pré-ictérique
  • Phase ictérique
  • Période de convalescence

57
Hépatite virale  Incubation
  • Asymptomatique
  • De qq semaines à qq mois

58
Hépatite virale  Phase pré-ictérique
  • 2 à 15 j
  • Asthénie, Anorexie
  • Nausées
  • 10 syndrome pseudo grippal

59
Hépatite virale  Phase ictérique
  • Durée  4-6 sem
  • 90 asymptomatique, donc 10 Ictère
  • Hépatite C  encore moins
  • ? Transaminases
  • Except  pleurésie, péricardite, radiculonévrite

60
Hépatite virale  Forme grave
  • Hépatite fulminante
  • 0,1 des hépatites B, mais 90 DCD ( greffe )
  • Rare avec VHC

61
Hépatite virale  Phase de convalescence
  • Passage chronicité
  • VHB, 10
  • VHC, 80
  • 0 pour VHA

62
Hépatite virale Évolution VHB
Infection virale VHB
Disparition 90
Hépatite chronique 10
Hépatite fulminante 1
Cirrhose à 20 ans 1/3
Cancer du Foie 6
63
Hépatite virale Évolution VHC
Infection virale VHC
Disparition 20
Persistance VHC 80
Porteur Sain 30
Hépatite chronique 50
Cirrhose à 20 ans 30
Cancer du Foie 5
64
Hépatite virale  Vaccination Hépatite B
  • Sure, efficace
  • Immunisante
  • Obligatoire Prof Santé
  • Polémique ? SEP ??????????
  • Mais indemnisation 2003, 8 Prof Santé (2007 AT
    IDE de St Denis)

65
Hépatite virale  Vaccination Hépatite B
  • Vaccination obligatoire Profession Santé
  • Loi du 18 Janvier 1991
  • Recommandations Juin 1998
  • 3 injections  0-1-6 mois
  • En Urgence  J0-J7-J21

66
Hépatite virale  Vaccination Hépatite B
  • Rappel si 
  • Prof Sante
  • et Primo-vaccination gt 25 ans
  • et taux AC Hbs faible
  • Arrêté du 26 Avril 1999 impose taux anticorps

67
Hépatite virale  Prévention Hépatite B
  • Sérovaccination
  • Immunoglobuline antiHBs Vaccination
  • Blessure accidentelle avec sang contaminé
  • Taux Ac antiHbs lt 10 ui/l

68
Hépatite virale  Prévention Hépatite C
  • Pas de vaccination
  • Exposition au sang
  • Recherche anticorps anti VHC
  • 3 à 6 mois après le contact source
  • Si ARN du VHC
  • Traitement discuté

69
Hépatite virale  Traitement
  • Hépatite B Incurable
  • Traitement freinateur
  • Hépatite C
  • 50 guérison sous traitement

70
Risques professionnels
  • Rappel SIDA

71
SIDA Virus
  • Virus de lImmunodéficience Humaine ( Rétrovirus)
  • SIDA Syndrome ImmunoDéficitaire acquis
  • Sattaque au système immunitaire
  • Sur les lymphocytes CD4 ou T4
  • Détourne lactivité de ceux-ci à son profit
  • Pour se multiplier (réplication virale)
  • Puis destruction cellulaire ? Immunodéprimé

72
SIDA Virus
  • Rétrovirus
  • Virus à ARN

73
SIDA Virus
  • Thermosensible
  • Inactivé en 30 mn à 56C
  • Résiste au froid
  • Survit 15 j en solution aqueuse à temp ambiante
  • Désinfectants usuels inactivent le VIH
  • Hypochlorite de Na (eau de javel) à 0,5 (1mn),
    0,1 (15 mn)
  • Alcool à 70
  • Aldéhydes Cidex.
  • ChlorhexidineHibiscrub

74
SIDA Contaminés en 2002 dans le Monde
  • 42 M de contaminés
  • 5 M de nouveaux cas /an
  • Soit 16 000 personnes par jour

75
SIDA
  • DCD 3 M ( lt 2002)
  • 95 des cas pays en voie de développement
  • 70 rapports hétérosexuel
  • France 50 000 cas cumulés
  • en 2002
  • Ile de France 2,3 pour 1000 habitants

76
SIDA Transmissions
  • Sexe
  • Contact sanguin
  • Toxico
  • AES
  • Transfusion
  • Voie materno-foetale
  • liquides biologiques salive,sueurs,larmes,LCR
  • Mais trop faible quantité pour contagion
  • Air 0

77
SIDA Phases évolutives
  • Primo-infection
  • 1 eres semaines,
  • Clinique 0
  • 30 fièvre, céphalées,diarrhée,
    éruption,arthralgies
  • activité virale maximale ds le sang
  • VIH infecte les cellules immunitaires
  • Se multiplie dans les lymphocytes CD4
  • Production danticorps anti-VIH
  • Peut transmettre
  • Phase asymptomatique
  • Variable, qq années
  • Clinique 0
  • Système immunitaire contrôle effets du VIH

78
SIDA Phases évolutives
79
SIDA Phases évolutives
80
SIDA Phases évolutives
Cycle du virus Dans le Lymphocyte CD4
81
SIDA Phases évolutives
Cycle du virus Dans le Lymphocyte CD4
82
SIDA Phases évolutives
  • Phase symptomatique (? CD4)
  • Amaigrissement, adénopathies,diarrhée, fièvre,
    zona
  • SIDA
  • Infections opportunistes, cancer.

83
SIDA Traitement
  • Allonge durée de vie
  • Ralentit linfection
  • Guérissent certaines maladies opportunistes

84
SIDA Antiviraux
  • Analogues nucléosides
  • Bloquent la transformation de lARN viral en ADN
  • Donc lintégration du virus ds génome cellule
  • Retrovir,Videx,Hivid,Zerit,Epivir,Ziagen.
  • Analogues non nucléosiques
  • Même action
  • Structure chimique différent
  • Viramune,Rescriptor,Sustiva.
  • Inhibiteur de la protéase ( Antiprotéase)
  • Invirase,Fortovase.
  • Mélanges Combivir,Trisivir

85
Risques professionnels
  • Autres Virus.
  • Fièvres Hémorragiques

86
Fièvres hémorragiques
  • Virus de Marburg
  • Singe dorigine Africaine
  • Incubation 4-7j
  • Syndrome grippal
  • DCD par CIVD
  • Contagieux Max
  • Virus dEbola
  • Zaïre

87
Risques professionnels
  • Autres Les Prions

88
Prions
  • Encéphalopathie spongiformes subaiguës
  • Maladie de Creutzfeld-Jacob
  • Maladie dégénérative du SNC
  • AG pour neurochirurgie, organes lymphoïdes.
  • Démence du patient
  • Risque
  • Faible ????
  • Très faible ?????

89
Risques professionnels
  • Tuberculose

90
Tuberculose
  • Contamination possible
  • Voire épidémie du personnel
  • Forme multirésistante

91
Tuberculose
  • BCG ne protége quà 50
  • Vaccin le efficace !
  • Revaccination,si IDR -, supprimée

92
Tuberculose
  • 8/ 100 000 Habitants
  • 50 / 100 000 Habitants Paris
  • 180/100 000 SDF
  • 5300 cas en 2006 ( 30 000 en 1970)
  • mais 35 en 10 ans !
  • 30 M de DCD au Monde en 10 ans !
  • 12 M nouveau cas au Monde par an

93
Tuberculose
  • Migrant, défavorisé
  • 50 étrangers
  • 6 des VIH

94
Tuberculose
  • Transmission gouttelettes aériennes
  • Très contagieux
  • Or nbs porteurs asymptomatiques
  • Toux, fibroscopie, intubation
  • Contagieux 2-3 sem après mise en route traitement

95
Tuberculose
  • Anesthésistes très exposés
  • Intubation, fibroscopie

96
Tuberculose
  • Différer anesthésie
  • Fin de programme
  • Masque pour le patient
  • Filtre respirateur OK
  • Changer les tuyaux
  • Masque type FFP 1 (en bec de canard)
  • (Filtering Face piece Particules)
  • Masque type FFP2 ( filtration )
  • Si multirésistance
  • Éviter passage au réveil

97
Tuberculose
  • 97  20 anesthésistes contaminés
  • Évolution mortelle ds 9 cas
  • Traitement uniquement si signes cliniques

98
Risques professionnels
  • Hélicobacter pylori

99
Infection par Helicobacter pylori
  • Anesthésistes exposés aux sécrétions
  • Porteuses du germe Helicobacter pylori
  • Responsable dune forme dulcère
  • Mais pas de taux danticorps supérieur
  • Pas dargument de risque prof

100
Risques professionnels
  • Pollution atmosphérique
  • Dernière référence
  • Article dans AFAR Janvier 2008
  • Journée des IADE 2005, Congrès national SFAR

101
Pollution atmosphérique
  • 30 ans détudes
  • Conséquences mal connues
  • Méthodologie critiquable
  • Attention aux signes collectifs(Panique
    communicative)

102
Pollution atmosphérique
  • ? Avortements ?
  • ? Fécondité ?
  • Non prouvé ? (assistant dentaire, non au bloc ,
    grosses quantités)
  • Oui si ht concentration de N20
  • Enquête Anglaise RAS

103
Pollution atmosphérique
  • Nb de cancer
  • ? 200 suicides
  • Rein Foie
  • Neuropathie Toxico N20
  • Effets sur lhématopoïèse, la synthèse de la
    myéline
  • ( inactivité action vit B12)
  • Fatigue, ralentissement intellectuel ?,céphalées,
    vertiges
  • Pb discutable avec N20 mais nulle avec nouveaux
    halogénés

104
Prévention Pollution
  • Dans le doute
  •  On fait comme si  
  • 25 ppm pour N20
  • 2 ppm pour halogénés
  • (Ppm particules par million)
  • Salle dop surveillé mais
  • SSPI plus polluée si surcharge avec expiration
    des malades

105
Prévention Pollution
  • Code du travail
  • Loi n91-1414 du 31 Décembre 1991
  • Directeur   mesures nécessaires pour sécurité 
  • Décret n84-1093 du 7 décembre 1984 sur
    laération
  • Commission dAnesthésiologie et circulaire
    ministérielle

106
Prévention Pollution N20
  • Effet de serre
  • Faible médical
  • Décomposition dans la nature 99,9...
  • Utile ?
  • Analgésique certain
  • Epargneur danesthésie
  • Nausées ?
  • Hémodynamique bof
  • Cavités closes ?
  • Attention avitaminose B12
  • dénutrition, cancerneuropathie démiélinysante

107
Prévention Pollution
  • Test appareil en 02-Air
  • Débrancher Proto fin intervention
  • Remplissage cuve halogéné
  • Masque laryngé gt masque seul
  • Circuit fermé
  • Pas de fuite et ballonnet
  • Induction IV

108
Prévention Pollution
  • Filtres charbon
  • Peu performant et cher
  • Non valable pour Proto
  • Ventilation des locaux
  • 15 volume /h
  • Renouvellement ait 50 m3/h
  • Système actif daspiration air expiré
  • Attention aux autres pollutions
  • Désinfectants../

109
Risques professionnels
  • Pollution atmosphérique
  • Désinfectant

110
Pollution par Aldéhydes
  • Glutaraldéhyde
  • Désinfectant à froid des instruments médicaux
  • Endoscope, laryngo, masques
  • Rhinite allergique
  • Asthme professionnel
  • Dermite de contact
  • Peut survenir après 4 ans dexposition !

111
Risques professionnels
  • Radiations ionisantes
  • Rayons X

112
Radiations ionisantes ( Rayons X)
  • Ampli de brillance
  • Pas les échographes

113
Risque radiologique
  • Effets déterministes 
  • Fonction de la dose
  • De lérythème à la stérilité.
  • Mais pour des doses 1000 supérieures.
  • Effets aléatoires
  • Leucémies, cancers
  • Plusieurs années après
  • Imprévisibles..

114
Risque radiologique
  • Effets aléatoires
  • Quelque soit la dose ,
  • passage dun seul électron dans le noyau dune
    cellule
  • Peut casser lADN donc entrainer une mutation
  • Donc cancer !
  • MAIS (2003)
  • Non mis en évidence chez lhomme pour des faibles
    doses
  • Non confirmé chez lanimal ( linéaire)
  • La cellule se défend

115
Risque radiologique
  • Exposition aux rayons X
  • Quantifiée en Siervert (Sv)
  • Anciennement en REM
  • Dose annuelle max  5 REM / 0,05 Sv
  • En réalité moins de 10 de cette dose
  • Attention risque si répétition massive de
    lirradiation
  • Thyroïde

116
Réglementation rayons X
  • Directeur responsable
  • Nomme une personne compétente
  • Éducation, respects des règles
  • Médecin Travail analyse les dosimètres
  • Contrôle des installations
  • Décret n2003-296 du 31 Mars 2003 , dosimètre

117
Réglementation rayons X
  • Personnes habilités à utiliser les appareils
  • Les médecins toutes spécialités
  • Les Manipulateurs
  • Décret n59-585
  • et loi n95-116

118
Protection rayons X
  • Uniquement pendant lacte
  • 2 m de la source
  • Temps exposition minimum
  • Écran protecteur ou
  • Tablier de plomb
  • Collier
  • Densimètre en dessous

119
Risques professionnels
  • Radiations non ionisantes
  • Laser

120
Radiations non ionisantes (Laser)
  • Rayonnements infrarouges visibles
  • Rayonnements ultraviolets invisibles
  • Destruction tissulaires
  • Lésions oculaires
  • Vaporisation des condylomes
  • Inhalation des débris tissulaires infectés

121
Protection laser
  • Port de lunettes
  • Même en dehors de laxe
  • Aérations
  • Masque inefficace

122
Risques professionnels
  • Electrocution

123
Electrocution
  • Nature du courant
  • Courant alternatif à fréquence de 50 Hz
  • Un fil sous tension et un fil de retour dit
    neutre
  • Différence de potentiel de 220 v

124
Electrocution Lésions
  • Electrisation
  • Densité du courant
  • Ampères Voltage /Résistance
  • 1 mA picotements
  • 15 mA tétanos, asphyxie
  • 75 mA FV
  • Trajet du courant
  • Passage par le thorax
  • Sortie possible ( pas disolation)

125
Electrocution Lésions
  • Electrisation
  • Matériel défectueux
  • Par ex fil en contact avec lenveloppe
  • Courant de fuite par fil du scope mal isolé
  • Non isolé
  • Pas de terres fonctionnel
  • En contact lhomme introduit un courant de fuite
  • Disjoncteur différentiel

126
Electrocution Lésions
  • Brûlures
  • Fort voltage
  • Résistance chaleur
  • Explosions
  • Étincelles et produits explosifs

127
Electrocution Prévention
  • Maintenance appareils électriques
  • Chaussures antistatiques
  • Disjoncteurs de fuite de terre
  • différentiel

128
Risques professionnels
  • Explosion
  • Incendie

129
Explosion, Incendie
  • Bac à chaux sodé
  • Explosion, puis incendie
  • Chaux desséchée desflurane Fort débit
    oxygène
  • Incendie appareil électronique
  • Incendie du malade
  • Gaz colique
  • Trachée et bistouri
  • Fuite avec le malade !

130
Risques professionnels
  • Allergie au Latex

131
Allergie au Latex
  • 16 des anesthésistes, voire 22
  • En rapport avec ? lutilisation des gants et ?
    qualité
  • Asymptomatique ou urticaire, rhinite,
    conjonctivite
  • 2 eczéma de contact

132
Allergie au Latex
  • Facteurs favorisants
  • Atopie
  • Allergie banane, kiwi, avocat
  • Dermatite de contact

133
Allergie au Latex
  • Hypersensibilité immédiate
  • Sensibilisation aux protéines du latex
  • Dermite de contact
  • Sensibilisation aux agents de traitement du latex

134
Allergie au Latex
  • Port de gants sans latex
  • Mais particules dans lair.
  • Particules de latex dans la poudre damidon de
    mais
  • Signaler la profession à lanesthésiste si
    intervention

135
Risques professionnels
  • Burn Out

136
Burn out
  •   épuisement 
  • Manque de repos
  • Absence de récupération
  • Harcèlements quotidiens
  • Stress

risque accident professionnel
137
Burn out
  • Facteurs liés à lanesthésie
  • Situations imprévues
  • Gravité de lintervention
  • Vigilance variable
  • Phase dinactivité
  • Absence de contrôle sur planification
  • Facteurs relationnels
  • Mar, Chirurgien, Hiérarchie
  • Environnement
  • Bruit, froid, lumière artificielle

138
Burn out
  • Evolution en 4 Phases
  • 1. Phase denthousiasme idéaliste
  • Surinvestissement mas manque de réalisme
  • 2.Phase de stagnation
  • Revendications personnelles première place
  • Apathie désabusée
  • 3.Phase de frustration
  • Troubles comportementaux
  • 4.Signes cliniques
  • Indifférence, insatisfaction, algies, insomnie,
    fatigue
  • Passage à laddiction.

Contagieux !
139
Burn out
  • Fréquent
  • 50-60 du personnel
  • lt 30 ans
  • Responsabilité

140
Burn out
  • Conséquences

141
Burn out
  • Comment résister ?
  • Esprit sain dans corps sain
  • Vie hygiénique
  • Alimentation équilibrée
  • Heures de sommeil suffisantes
  • Activité physique mais avec plaisir
  • Diversifier ses investissements
  • Pas que lhôpital
  • Relativisez
  • Réagissez, ne pas subir
  • En parler Médecine travail, syndicat,
    associations

142
Risques professionnels
  • Conduite addictive

143
Conduites addictives
  • Enquête INSERM SFAR 2005
  • 10,9 Tabac
  • 0,57 opiacés
  • 0,66 cannabis
  • Polyconsommation
  • Alcool ? âge
  • Psychotropes Femme gt Homme
  • 1000 MAR en difficulté
  • Pas daccident danesthésie
  • Gérer par les chefs de service en France

144
Conduites addictives
  • USA
  • Mêmes proportions
  • Organiser
  • Délivrance stricte des opiacés (ordonnance
    individuelle)
  • Contrôle des résidus de seringues
  • Dépistage urinaire du personnel
  • Mais bonne pris en charge

145
Conduites addictives
  • Fréquence
  • ? Personnel en formation
  • 1 à 3 du personnel danesthésie
  • 50 moins de 35 ans
  • Non prouvé plus fréquent des autres Prof de Santé
  • Mais plus voyant et drogues à disposition

146
Conduites addictives
  • Mise en évidence
  • Difficile
  • Pas daveux
  • Anomalies du comportement prof

147
Conduites addictives
  • des changements d'humeur même journée 
  • des absences répétées et inexpliquées 
  • des sorties fréquentes de salle d'opération
  • pratique de l'anesthésie en solitaire 
  • présence nocturne à l'hôpital hors garde 
  • non réponse aux appels pendant les gardes 
  • Déni de lintéressé

148
Conduites addictives
  • Produits multiples
  • Midazolam
  • N20 (festif et relaxant)
  • Sufentanyl
  • Ketamine
  • Alcool associé

149
Conduites addictives
  • Risque pour le malade
  • Erreur
  • Suicide
  • 15 DCD
  • Guérison possible, mais taux de rechutes

150
Conduites addictives
  • Confrontation avec témoins
  • Maladie et non pas délit
  • Suivi psychiatrique

151
Risques professionnels
  • Coups et blessures

152
Coups et blessures
  • Par le Chirurgien ou le MAR
  • Par le Malade
  • ? Porter plainte systématiquement

153
Risques professionnels
  • 2ème Partie
  • Risques légaux

154
Risques légaux
  • Tout citoyen responsable de ces actes
  • Encore plus pour une professionnel de Santé
  • Contentieux Soignant-Patient
  • Expertise
  • et Références textes officiels, recommandations,
    jurisprudence
  • Dommage
  • Responsabilités ?
  • Indemnisations ?
  • Sanction ?

155
Règlement des contentieux
  • Responsabilité individuelle pour le pénal
  • Amendes, prison
  • Assurance uniquement pour frais davocat
  • Responsabilité civile ( indemnisation)
  • Collective
  • Assurance de lemployeur

156
Assurances
  • Ne rembourse que le dommage
  • Amendes payées par linculpé
  • Frais de défense par lassurance personnelle
  • Obligation de sassurer

157
Dommage
  • Est valable même si aucune faute !
  • Responsabilité sans faute
  • Obligation de résultats
  • Information

158
Responsabilité juridique  IADE
  • IADE ont des zone dautonomie
  • Article 10 décret n2002-194 actes professionnels
  • Mais AUSSI
  • Décret n94-1050 du 5 Décembre 1994
  • Sur la sécurité en anesthésie

159
Responsabilité juridique  IADE
  • Engagent directement leur responsabilité
  • Préparation, entretien du matériel
  • Surveillance patient en per-op et SSPI
  • Faute dexécution dun soin, dune technique
  • Sortie de salle, stagiaire seul
  • Non respect du protocole
  • Acte danesthésie seul sans MAR
  • Validation protocole écrit
  • Présent Induction, réveil
  • 1 MAR pour 2 salles max
  • Actes techniques ALR, Sous Clavière mais KT
    radial

160
Responsabilité juridique  IADE
  • Mais possibilité dune faute commune ou double
    faute
  • Check list
  • Responsable si mauvaise condition de travail
  • Déclaration à sa hiérarchie et preuves.
  • Mauvaise organisation
  • Tableau service incorrect
  • Programmation non validée
  • Matériel non conforme
  • Loi n2000-648 du 10 Juillet 2000 atteinte
    involontaire à la vie

161
Fautes non spécifique à la profession
  • Ébriété
  • Coups et blessures
  • Non assistance ( Bip).

162
Responsabilité indemnitaire
  • Prise en charge par lassurance de lemployeur
  • Protection des agents de la fonction publique
  • Mais pas les frais de justice
  • Ni les frais de conflit avec lemployeur
  • Ni les fautes détachables de service

163
Responsabilité disciplinaire
  • Non responsables des fautes médicales
  • Mais effet boomerang
  • Lemployeur vous attaque dans un 2 ème temps !

164
Plaintes
  • 18 en 2 ans !
  • Déclaration enquête Déclaration assurance
  • Pas toujours de procédure
  • Attitude défensive de en
  • Principe de précautions

165
Causes plaintes USA
  • Voies aériennes 23
  • Troubles cardio-vasculaires 13
  • Pb déquipement 10
  • Mais aussi
  • Lésions nerveuses x 3 en 10 ans !
  • AC sous rachi
  • Après 30 mn
  • Retard adrénaline
  • Brûlures par réchauffement
  • Troubles visuels
  • QS

166
Plaintes Sou Médical 2002 (2007)
  • 218 (239) déclarations sur 4819 assurés
  • Lésions cordes vocales 1
  • Bris dentaires 64 (85)
  • 6 choc allergiques (1)
  • dont 3 DCD
  • Laryngospasme  2 DCD
  • Rhabdomyolyse intervention 12 h
  • 8 DCD au réveil (6)

167
Plaintes Sou Médical 2002 (2007)
  • Lésions conjonctivale 1
  • Cécité 1
  • Erreur dintervention 1 ( Yoyo ? AV)
  • 3 plaintes VHC ( m flacon )
  • Lésions neuro positionnelles 4 (5)
  • APD 9 (10)
  • Paraplégie 1
  • Lésions nerveuses 3
  • Chutes tables 2
  • Convulsions hyponatrémie 2

168
Plaintes Sou Médical 2008
  • 5000 Anesthésistes -gt 250 déclarations
  • Débris dentaires 91
  • AG 27
  • Intubation difficile 3
  • déchirure gastrique
  • lésion laryngée trachéo
  • pneumopathie et fragment sonde
  • Induction 3
  • choc anaph Nimbex (séquelles neuro)
  • chocs inconnus
  • Entretien 3
  • Choc cardiogénique
  • Choc hémorraique déclampage aorte

169
Plaintes Sou Médical 2008
  • Positions 8
  • paralysie
  • érosion de cornée
  • chute table
  • brûlures
  • SSPI 15
  • vomissements, désaturation (colono) DCD
  • Arrêt sur arythmie
  • plaie veine iliaque (vis PTH)
  • AVC sur HTA
  • ALR 32

170
Plaintes Sou Médical 2008
  • IADE 4
  • Bris dentaires 3
  • AG 1
  • AC arrêt cardiaque SSPI appendicite 14 ans
  • Extubation par IADE
  • Déces secondaire morphininques ? Curares ?

171
Enquête INSERM
  • En 20 ans DCD / 10
  • Apnée au réveil ont disparu ( lois )
  • Chirurgie hanche et rachis en premier
  • Hypovolémie
  • Saignement
  • Rachi
  • Chir abdominale
  • Occlusion
  • Césarienne et saignement

172
Enquête INSERM
  • Doses de rachi personnes âgées et hypovolémie
  • Technique induction occlusion
  • Doses et état de choc

173
Organigramme des accidents
174
Risques dentaires
  • 37 des plaintes AR
  • 4 des indemnisations
  • ( anoxie plus cher !)
  • Mais prévention facile
  • Lors intubation
  • Mais aussi ML et canule
  • 5 dintubation difficile
  • donc mauvais état dentaire préalable
  • Ou trismus sur Guedel en SSPI !

175
Risques dentaires
  • Mais prévention facile
  • Et abus des patients
  • Faute
  • Défaut examen dentaire
  • Défaut dinformation
  • Absence de consentement éclairé
  • Absence de précaution
  • Maladresse

176
Risques dentaires
  • Politique du service
  • Bilan en CS
  • Racine de la dent à nu ( paradontie)
  • Dent déchaussée
  • Prothèse mobile complète ou partielle
  • Prothèse fixe (bridge)
  • Si Pb
  • Photo bouche et dent abimé
  • Envoi à lanat path
  • Informer patient dès réveil avec témoins
  • Déclaration du sinistre
  • CS spécialiste de la structure

177
Risques oculaires
  • Kératite dexposition
  • Occlusion efficace
  • Diagnostic différentiel glaucome
  • Compression des nerfs optiques
  • Cécité
  • Chirurgie du rachis en position ventrale
  • Neuropathie optique ischémique
  • Bas débit, Chir gt 8h, Pertes sanguines gt 2 L,
    Hématocrite lt 25
  • Troubles visuels
  • Réabsorption massive liquide dirrigation (
    prostate)

178
Accusations sexuelles
  • BZ, Propofol, fortes conc N20
  • Hallucinations
  • Désinhibition
  • Accusation dagression sexuelle
  • Ne jamais être seul !

179
Erreurs médicamenteuses
  • 5 médicaments par anesthésie en moyenne
  • 1 erreur pour 1000 , voire
  • Erreur de reconstitution
  • Confusion de spécialité
  • Confusion de concentration
  • Confusion détiquetage
  • Erreur dadministration
  • Erreur de seringue
  • Erreur de voie dadministration
  • Erreur moment dadministration
  • Erreur de patient

180
Erreurs médicamenteuses (2)
  • Recommandations
  • Erreur de spécialités
  • Lecture attentive
  • 4 premières lettres ATRO, ADRE
  • Choix restreint de produits ( 1 seul curare par
    ex.)
  • Eviter plusieurs concentrations ( morphine 10/50
    mg)
  • Rangement clair
  • Erreur de dilution
  • Protocoles écrits
  • Produits prêts à lemploi
  • Etiquetage sur toutes les seringues
  • Seringue ayant déjà servie
  • Mettre étiquette au niveau max du remplissage
  • par ex 2 seringues de 10 ml avec chacun produit
    5 ml
  • Mettre étiquette au niveau 5 ml
  • QS Documentation USB

181
Gestion des risques
  • Plus de matériel cest bien
  • Mais
  • 82 erreur humaine
  • 14 matériel
  • Matériel plus fiable que lhomme

182
Gestion des risques
  • Exemple dincidents évitables 
  • Débranchement du circuit 27
  • Modification de gaz 22
  • Erreur de seringue 19
  • Défaut dapport de gaz 15
  • Débranchement perfusion 11
  • Dysfonctionnement laryngo 11
  • Extubation prématurée 10
  • Erreur dans le circuit 9
  • Hypovolémie 9
  • Déplacement de la sonde 7

183
Gestion des risques
  • Facteurs associés aux incidents en 1984
  • Défaut de check list 223
  • 1 er expérience de la situation 208
  • Manque global dexpérience 201
  • Défaut dattention 166
  • Précipitation 131
  • Équipement non familier 126
  • Technique non familière 79
  • Anesthésie simultanée 71
  • Fatigue 55
  • Routine 41

184
Maîtrise du risque anesthésique
  • Risque inacceptable
  • Anesthésie aucun bénéfice
  • Coordination moyens techniques et humains
  • Organisation sans faille
  • Applications à la lettre textes et
    recommandations
  • Aviation civile  risque 10-6
  • Anesthésie  risque 10-3 à 10-5

185
Maîtrise du risque anesthésique
  • Accident tj précédé événements moindre négligés
  • Association
  • erreurs ou défaillances humaines
  • erreurs systèmes  organisation et structure
  • Modèle de Reason dit du   fromage suisse 

186
Recommandations SFAR
  • Enfant
  • AV au sluder
  • Hyponatrémie perfusion sécurité
  • Hémorragie post partum
  • Retard au diagnostic et transfusion
  • Fracture col fémur
  • Ciment et hypovolémie
  • Estomac plein
  • Succi
  • Occlusion et péritonite
  • Retard réanimation
  • Estomac plein
  • Hypotension
  • Retard éphédrine et /ou remplissage

187
Conduite à tenir en cas daccident
  • Médecin anesthésiste sénior coordinateur
  • 1 seul médecin voit la famille ou MARChirurgien
  • Ne rien jeter, fermer la salle
  • Feuille danesthésie objective, pas trop
     parfaite  et rapport chronologique des faits,
    check list, tableau de service, de programme.
  • Pas dinterprétation
  • Garder une photocopie
  • Débriefing

188
Mauvais exercice de la profession
  • Anesthésie  acte médical
  • IADE et MAR à tout moment
  • IADE et chirurgien  Non
  • Complémentarité et non pas substitution
About PowerShow.com