ANATOMIE DE L - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – ANATOMIE DE L PowerPoint presentation | free to view - id: 4553a6-ZDdlN



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

ANATOMIE DE L

Description:

ANATOMIE DE L OREILLE 1 re partie: OREILLE EXTERNE C est la portion de l appareil auditif qui collecte les sons vers le STO (syst me tympano-ossiculaire). – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:305
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 37
Provided by: Espac6
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: ANATOMIE DE L


1
ANATOMIE DE LOREILLE
2
1ère partie OREILLE EXTERNE
  • Cest la portion de lappareil auditif qui
    collecte les sons vers le STO (système
    tympano-ossiculaire).
  • Elle comprend 2 parties
  • Le pavillon
  • Le conduit auditif externe

3
ANATOMIE DESCRIPTIVE
  • A- Configuration externe du pavillon
  • 1- Face externe
  • Elle présente une série de saillie et de
  • dépressions
  • La conque occupe la partie moyenne
  • Cest une dépression profonde en forme
    dentonnoir dont le
  • fond se continue directement avec le
    CAE.
  • Lhélix Est la plus excentrique des saillies.
  • Lanthélix Est une saillie concentrique à
    lhélix.
  • Elle se divise en 2 branches qui limitent
    une dépression connue sous le nom de fossette de
    lanthélix ou fossette triangulaire
  • La goutière scaphoïde Forme un sillon curviligne
    entre lhélix et lanthélix
  • Le tragus Est une saillie lamellaire
    triangulaire placée en avant de la conque, au
    dessous de lhélix.
  • Lantitragus Forme une éminence triangulaire au
    dessous de lanthélix, en arrière du tragus.

4
  • 2- Face interne
  • La face interne du pavillon reproduit en les
    inversant et en les atténuant les reliefs de la
    face externe
  • Parmi les anomalies du pavillon
  • Nombreuses comprenant notamment les
    macroties, les microties, les agénésies, les
    oreilles décollées
  • B- Conduit auditif externe (CAE)
  • Cest un canal en partie cartilagineux (en
    dehors), en partie osseux (en dedans) qui fait
    suite à la conque et sétend jusquau tympan.
  • NB Le CAE constitue une excellente voie
    dabord de la caisse du tympan (CT).

5
2ème partie SYSTEME TYMPANO-OSSICULAIRE
  • I- MEMBRANE DU TYMPAN
  • Elle est constituée de 2 segments dimportance
    inégale
  • Pars tensa (la plus importante)
  • Pars flaccida

6
  • La pars tensa
  • Cest une membrane fibreuse, élastique, épaisse,
    résistante, bien tendue, interposée entre CAE et
    CT. Cest la membrane tympanique proprement dite.
  • Elle a la forme dun entonnoir très évasé, dont
    le sommet, lombilic (umbo) fait un angle de
    120. Elle attire lombilic vers le promontoire.
  • Elle sinsère dans une rainure semi-circulaire
    le sillon tympanique.
  • La membrane est enchâssée dans cette rainure par
    la périphérie de sa couche fibreuse qui
    sépaissit en fomant lanneau fibreux ou
    bourrelet annulaire (De Gerlach).

7
  • Structure de la pars tensa
  • 3 couches de tissus différents prennet part
    à sa constitution
  • Une couche cutanée externe
  • qui continue directement la peau du CAT.
  • La continuité entre la peau du conduit et la
    membrane du tympan permet de réaliser le lambeau
    tympano-méatal, utilisé constamment dans la
    chirurgie d loreille.
  • Une couche fibreuse intermédiaire
  • comprend 4 types de fibres qui assurent à la
    membrane tympanique
  • ? un certain degré de rigidité
  • ? et la possibilité de se déformer sans
    modifier les caractéristiques acoustiques
    essentielles.
  • Une couche muqueuse interne
  • cest la muqueuse de la caisse.
  • Elle tapisse tout la couche fibreuse.

8
  • La pars flaccida Ou Membrane flaccide de
    Shrapnell
  • Forme
  • Triangulaire dont le sommet inférieur
    répond à la courte apophyse du marteau.
  • Structure
  • Labsence classique de couche fibreuse de
    ce niveau explique la faible résistance et la
    grande laxité.

9
  • Configuration externe ou aspect otoscopique
  • La membrane tympanique normale est à
    demi-transparente, de coloration gris perle et
    brillante.
  • La courte apophyse du marteau se voit nettement
    au pôle supérieur sous laspect dune petite
    saillie blanche et arrondie.
  • La manche du marteau dessine une bande
    blanchâtre, allant de la courte apophyse à
    lombilic où il se termine en spatule.
  • Lombilic nest pas exactement au centre mais un
    peu au dessous et en avant.
  • Un reflet lumineux, de forme triangulaire part de
    lombilic et se dirige en bas et en avant.

10
  • II- LA CHAINE OSSICULAIRE
  • Les osselets
  • a. Le marteau (ou malléus)
  • Est le plus long, le plus externe et le
    plus antérieur des 3 osselets.
  • Il ressemble à une masse avec
  • Une tête située dans lattique
  • Un col
  • Le manche le manche est inclus dans lépaisseur
    de la membrane tympanique, adhérent intimement à
    la couche fibreuse.

11
  • Létrier (ou stapès)
  • Le plus léger des osselets et le plus
    important sur le
  • plan physiologique.
  • Il comporte une tête, 2branches et une
    platine qui entre en rapport avec le labyrinthe
    membraneux.
  • L enclume (ou incus)
  • Est le plus lourd des osselets, élément
    intermédiaire de la chaîne ossiculaire, situé en
    arrière du marteau.
  • On le compare à une molaire avec un corps
    et 2 branches
  • Le corps est situé dans lattique
  • La branche courte ou horizontale
  • La branche longue ou verticale

12
  • Articulation des osselets entre eux
  • Larticulation incudo-malléaire entre enclume
    et marteau
  • Larticulation incudo-stapédienne entre enclume
    et étrier
  • NB Le but des différentes tympanoplasties est de
  • reconstituer un STO lorsque celui-ci
    est
  • détruit ou interrompu.

13
3ème partie CAISSE DU TYMPAN
  • I- GÉNÉRALITÉS
  • La CT est constituée par les 3 portions du
    temporal
  • Le 1/3 moyen de la pyramide pétreuse.
  • Lécaille et le tympanal forment la partie
    externe.
  • ? Elle a la forme dun parallélépipède à 06 faces

14
  • II- ANATOMIE DESCRIPTIVE DES PAROIS
  • La paroi externe ou myringienne
  • La paroi interne ou labyrinthique divise en 2
    étages
  • Létage supérieur ou attical avec
  • - Lattique postérieure marquée par la
    saillie du canal semi-
  • circulaire latéral et surplombe de 1mm la
    partie postérieure de la 2ème portion du canal
    facial.
  • Cette saillie contient lampoule du CSE
    Cest un repère
  • chirurgical important.
  • - La région de lattique antérieur

15
  • Létage inférieur ou atrium il est marqué par
  • - le promontoire Cest le centre de la paroi
  • - la fenêtre ronde ou fenêtre cochléaire
  • - la fenêtre ovale ou fenêtre vestibulaire (la
    platine de létrier obture la fenêtre ovale)
  • - le sinus tympani cest une
    dépression de
  • la paroi interne située en
    arrière du
  • promontoire

16
  • La paroi antérieure Présente à sa partie
    supérieure

  • lorifice tubaire
  • La paroi postérieure (ou mastoïdienne) qui répond
    en haut à lantre mastoïdien et en bas au massif
    du facial.
  • La paroi supérieure ou tegmen tympani qui répond
    aux méninges et au 3ème et 4ème circonvolution
    temporales.
  • La paroi inférieure ou jugulaire Cette paroi
    peut être parfois déhiscente. Dans quelques cas
    exceptionnels on peut observer une procidence de
    la jugulaire dans la caisse

17
(No Transcript)
18
(No Transcript)
19
(No Transcript)
20
(No Transcript)
21
(No Transcript)
22
4ème partie ANATOMIE DES
CAVITES NASALES (CN)
  • Les CN ont une double fonction respiratoire et
    olfactive.
  • La muqueuse nasale située à lentrée des voies
    aériennes, assure le filtrage et le
    conditionnement de lair inspiré et joue un rôle
    important dans la défense contre les agressions
    infectieuses et respiratoires.

23
  • I- LE SEPTUM NASAL
  • La cloison nasale est constituée par un
    squelette ostéo-
  • cartilagineux
  • En haut et en arrière la lame perpendiculaire
    de
  • léthmoïde
  • En bas et en arrière le vomer
  • En avant le cartilage septal

24
II- PAROIS DES CAVITES NASALES
  • On décrit
  • La paroi supérieure ou plafond
  • La paroi inférieure ou plancher
  • La paroi latérale joue un rôle considérable
    dans la physiologie respiratoire
  • Son squelette est fait dun cadre osseux et de
    cornets amarrées à ce cadre.
  • Les cornets sont au nombre de 3
  • Le cornet inférieur est un os indépendant
  • Les cornets moyen et supérieur proviennent de
    lethmoïde

25
  • Les cornets
  • Ce sont de minces lames osseuses enroulées
    sur elle-mêmes en décrivant une courbe à
    concavité latérale.
  • Les méats
  • Il existe 3 méats principaux correspondant
    aux cornets principaux
  • Le méat inférieur
  • La ponction diaméatique se fait à ce niveau
    car lapophyse est fragile, à 2cm en arrière de
    lextrémité antérieure du cornet inférieur.
  • Le méat moyen
  • Il constitue un véritable carrefour des
    sinus antérieurs car cest là que souvrent les
    sinus maxillaires, frontal, ethmoïdaux
    antérieurs. Le canal naso-frontal débouche en
    général au sommet du méat moyen.
  • Le méat supérieur
  • Cest là que souvrent les cellules
    éthmoïdales postérieures.

26
III- MUQUEUSES DES CAVITES NASALES
  • La muqueuses des CN ou pituitaire atténue les
    reliefs osseux.
  • Elle se continue avec la muqueuse des sinus
    et du canal lacrymonasal.
  • 3 régions peuvent être distinguées
  • La région vestibulaire
  • En arrière de cette région dont le
    recouvrement est de type cutané, existe une zone
    de transition entre peau et muqueuse
    respiratoire.
  • La région olfactive
  • Elle est pauvre en glande à mucus et caractérisée
    par la présence déléments olfacto-sensoriels.
  • Laire olfactive est représentée par la fossette
    olfactive et qui comprend toute la partie
    supérieure de la cavité nasale.
  • La région respiratoire
  • La région respiratoire sétend sur une
    surface très importante (?75cm2 par cavité
    nasale).

27
(No Transcript)
28
(No Transcript)
29
5ème partie ANATOMIE DU LARYNX
  • Le larynx joue un rôle essentiel dans la
    phonation, la respiration et la déglutition
  • Dans la phonation, il permet lémission de sons
    fondamentaux qui vont être modulés par les
    cavités de résonance sus glottique, les
    mouvements de la langue et des lèvres.
  • Sur le plan respiratoire, il représente la partie
    supérieure de la trachée
  • Enfin, dans la déglutition, sa fermeture protège
    les voies aériennes inférieures
  • Le X en assure linnervation

30
ELEMENTS CONSTITUANT LE LARYNX
  • A- CARTILAGES ET MEMBRANES
  • Le cartilage cricoïde
  • Élément essentiel de la charpente
    laryngée. Il est situé à la partie inférieure du
    larynx. Il a la forme dune bague chevalière.
  • Les cartilages aryténoïdes
  • Ce sont 2 pyramides triangulaires
    disposées verticalement au dessus des parties
    latérales du chaton cricoïdien
  • Larticulation crico-aryténoïdienne
  • Elle unit la base de laryténoïde au bord
    supérieur du cricoïde
  • Le cartilage thyroïde
  • Il comprend 2 lames latérales marquées sur
    la face antérieure par une crête oblique.
  • chaque bord postérieur se prolonge par des
    cornes
  • une corne supérieure ou grande corne
  • une corne inférieure ou petite corne

31
  • Le cartilage épiglottique
  • Cest une lamelle de cartilage de forme
    ovalaire comparée à une pétale à sommet
    inférieur.
  • Son 1/3 supérieur est sus-hyoïdien, ses
    2/3 inférieurs sous-hyoïdiens
  • La membrane thyro-hyoïdienne
  • Lame fibro-élastique unissant los hyoïde
    au bord supérieur du cartilage thyroïde.
  • La membrane hyo-épiglottique
  • Elle sétend de la face antérieure de
    lépiglotte au bord postéro-supérieur de los
    hyoïde
  • Elle forme le plancher du sillon
    glosso-épiglottique et le plancher de la loge
    hyo-thyro-épiglottique

32
  • La membrane crico-thyroïdienne
  • Elle unit le bord inférieur du cartilage
    thyroïde au bord supérieur de larc throïdien.
  • La membrane crico-trachéale
  • Bande fibreuse étroite, elle nautorise
    aucun jeu entre les 2 pièces cartilagineuses.

33
  • B- LES MUSCLES LARYNGES
  • Les muscles extrinsèques
  • Ils amarrent le larynx à une pièce
    squelettique de voisinage.
  • Les muscles intrinsèques
  • Par leur contraction, ils assurent
    louverture et la fermeture du larynx permettant
    ainsi les fonctions respiratoires et vocales.

34
  • On distingue
  • Les muscles constricteurs de la glotte
  • Ils jouent un rôle essentiel dans la
    phonation
  • Ce sont
  • les muscles thyro-aryténoïdiens
  • le muscle crico-aryténoïdien latéral
  • le muscle inter-aryténoïdien
  • Un muscle dilatateur de la glotte
  • Le crco-aryténoïdien postérieur.
  • Tous ces muscles aryténoïdiens sont innervés par
    le nerf récurrent.
  • Un muscle tenseur de la corde vocale
  • Le muscle crico-thyroïdien
  • le seul muscle innervé par
    le nerf laryngé supérieur

35
  • C- ETUDE MORPHOLOGIQUE DU TUBE LARYNGE
  • Lendolarynx peut être divisé en 3 étages
  • Létage sus-glottique
  • Il comprend le vestibule laryngé et le
    ventricule de Morgani
  • Le vestibule laryngé souvre dans le
    pharynx par lorifice supérieur du larynx appelé
    additus ou margelle laryngé
  • On lui distingue 4 parois
  • - lépiglotte
  • - 2 bandes ventriculaires
  • - léchancrure inter-aryténoïdienne
  • Létage glottique
  • On appelle glotte lespace compris entre le
    bord libre des cordes vocales
  • Létage sous-glottique

36
(No Transcript)
About PowerShow.com