GESTION%20DES%20RISQUES%20INFECTIEUX - PowerPoint PPT Presentation

View by Category
About This Presentation
Title:

GESTION%20DES%20RISQUES%20INFECTIEUX

Description:

gestion des risques infectieux preparation du site operatoire ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:133
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 55
Provided by: free2248
Learn more at: http://promoibode59.free.fr
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: GESTION%20DES%20RISQUES%20INFECTIEUX


1
GESTION DES RISQUES INFECTIEUX
  • PREPARATION DU SITE OPERATOIRE

2
PLAN (1/3)
  • Introduction
  • I/ Généralités
  • Définitions
  • Aspect économique
  • Epidémiologie

3
PLAN (2/3)
  • II/ Moyens de préventions
  • Objectifs
  • Avant lhospitalisation
  • Avant lintervention
  • Les soins d hygiène corporelle
  • La dépilation
  • La douche pré opératoire
  • La préparation du champ opératoire
  • Lantibioprophylaxie

4
PLAN (3/3)
  • II/ Moyens de prévention (suite)
  • Les fiches de liaison - traçabilité
  • III/ Conclusion

5
I / GENERALITES (1/13)
  • Facteurs influents sur la survenue dISO
  • Classes de contamination
  • Durée de séjour pré-opératoire
  • Présence de foyers infectieux
  • Notion d urgence

6
I / GENERALITES (2/13)
  • Indice de NNIS
  • Classification d Altemeier
  • Score ASA
  • Durée d intervention

7
I / GENERALITES (3/13)
  • Décret N 2002-194 du 11 février 2002

8
I / GENERALITES (4/13)
  • Art 5
  •  dans le cadre de son rôle propre, l infirmier
    accomplit les actes ou dispense les soins
    suivants visant à identifier les risques et à
    assurer le confort et la sécurité de la personne
    et de son environnement et comprenant son
    information et celle de son entourage
  • préparation du patient en vue d une
    intervention, notamment soins cutanés
    pré-opératoires
  • soins de bouche avec application de produits non
    médicamenteux 

9
I / GENERALITES (5/13)
  • Art 12
  •  Les activités suivantes sont exercées en
    priorité par l IBODE et l infirmier en cours de
    formation préparant à ce diplôme
  • gestion des risques liés à l activité.
  • élaboration et mise en œuvre d une démarche de
    soins individualisée en bloc opératoire
  • organisation et coordination des soins
    infirmiers en salle d intervention.
  • traçabilité des activités au BO. 

10
I / GENERALITES (6/13)
  • Différentes étapes de la préparation
  • Dépilation de la zone opératoire
  • Douche corporelle
  • Détersion locale
  • Désinfection du site opératoire

11
I / GENERALITES (7/13)
  • Définitions des ISO
  • Infection superficielle de lincision
  • Infection profonde de lincision
  • Infection de lorgane

12
(No Transcript)
13
I / GENERALITES (8/13)
  • Epidémiologie 
  • La flore endogène
  • La flore exogène
  • Classification dAltemeier et risques infectieux

14
Classification d'Altemeier (1)
  • Type de chirurgie Risque
    infectieux
  • Classe I Aseptique propre 1-3
  • (chirurgie orthopédique programmée)
  • Classe II Propre contaminée 3-8
  • ouverture d'un viscère creux
  • avec contamination minime
  • rupture d'asepsie minime
  • (chirurgie gynécologique, oropharyngée
    programmée non septique)

15
Classification d'Altemeier (2)
  • Type de chirurgie Risque
    infectieux

  • Classe III Chirurgie contaminée 6-15
  • traumatisme ouvert lt 4 h
  • chirurgie des voies urinaires ou biliaires
  • infectées
  • contamination importante par le
  • contenu digestif
  • (cholecystite aigue, appendicite aigu)
  • Classe IV Sale
    10-40
  • infection bactérienne
  • traumatisme ouvert gt 4 h,
  • corps étranger, tissus dévitalisés
  • contamination fécale
  • (péritonite purulente, abcès intraabdominal)

16
Taux d infection en fonction de la classe
d Altemeierétude sur 62939 interventions
17
Bactéries cibles en fonction du type de chirurgie
18
Bactéries cibles en fonction du type de chirurgie
19
Bactéries cibles en fonction du type de chirurgie
20
II / Moyens de prévention (1/25)
  • Objectifs
  • Diminuer au maximum la pénétration des
    micro-organismes dans les blocs opératoires
  • Eliminer ces micro-organismes lorsquils
    existent dans lenvironnement
  • Faire barrière à leur dissémination
  • prévenir les IN du site opératoire, leurs
    complications à distance et réduire la morbidité

21
II / Moyens de prévention (2/25)
  • Avant lhospitalisation
  • Traiter les maladies sous-jacentes
  • Durée la plus courte possible
  • Dépistage portage nasal de SARM (/-traitement
    local mupirocine)
  • chirurgie orthopédique et cardiaque
    programmée, avec ATCD dhospitalisation
    réanimation, soins de suite et réadaptation, de
    soins de longue durée, ou en cas de lésions
    cutanée chroniques

22
II / Moyens de prévention (3/25)
  • Avant lintervention, préparation cutanée
    antiseptique Définition
  • Soins dhygiène corporelle
  • Dépilation zone opératoire
  • Antiseptie du champ opératoire
  • Particularité de la chirurgie colo-rectale il
    est recommandé de ne pas réaliser de préparation
    mécanique colique (conférence de consensus selon
    école de chirurgie)


23
II / Moyens de prévention (4/25)
  • Avant lintervention, préparation cutanée
    antiseptique (désinfection) Objectifs
  • Réduire la flore cutanéo-muqueuse
  • Dépister d éventuelles sources de contamination
  • Prévenir les ISO
  • Améliorer la qualité des soins post opératoires


24
II / Moyens de prévention (5/25)
  • Avant lintervention, préparation cutanée
    antiseptique Champ dapplication
  • Chirurgie programmée , urgence, ambulatoire
  • Coeliochirurgie , laser
  • Gestes chirurgicaux par voie endoscopique
  • Radiologie interventionnelle, investigations
    hémodynamiques
  • Mise en place cathéters centraux
  • Drainage voie percutanée
  • Actes danesthésies loco-régionales


25
II / Moyens de prévention (6/25)
  • 1-La dépilation
  • Recommandations
  • Tableaux
  • taux dinfection selon la technique
  • avantages et inconvénients des différentes
    méthodes

26
NE PLUS FAIRE!!!!!!
27
(No Transcript)
28
(No Transcript)
29
II / Moyens de prévention (7/25)
  • Technique
  • Une lame Un patient
  • Dépiler sur zone propre et sèche
  • A réaliser au plus près de lintervention avant
    la douche
  • A réaliser dans la chambre ( protection)
  • Limiter la zone (schémas)
  • Eviter la dépilation au Bloc opératoire
  • De la zone la plus haute vers la zone la plus
    basse
  • Douche antiseptique impérative après la
    dépilation

30
II / Moyens de prévention (8/25)
  • 2- La douche (ou toilette) pré opératoire
  • But
  • Eliminer une grande partie des squames présentes
    à la surface de la peau et réduire la
    colonisation bactérienne cutanée
  • Indications
  • Interventions chirurgicales, gestes invasifs
  • Délai
  • Au plus près de lintervention

31
II / Moyens de prévention (9/25)
  • Technique la veille
  • Patient informé
  • Oter bijoux, vernis, ongles coupés
  • Mouiller la tête et le corps
  • Shampooing avec savon antiseptique
  • Savonner à main nue ou gant à UU
  • Laver lensemble du corps de la zone la plus
    propre vers la zone la plus contaminée
  • Commencer par le visage, cou, thorax, dos,
    membres, pieds, aisselles, puis la région génito
    anale

32
II / Moyens de prévention (10/25)
  • Technique (suite)
  • Insister sur lombilic, les sillons
    sous-mammaires, les plis, les ongles, les espaces
    inter-digitaux, et la région péri anale.. zones
    corporelles à risque
  • Savonnage par mouvements vigoureux, rotatifs
  • Rincer entièrement jusquà élimination de la
    mousse
  • Sécher minutieusement
  • Faire revêtir un pyjama propre
  • Mettre des draps propres et installer le patient

33
II / Moyens de prévention (11/25)
  • Technique le matin
  • Sassurer que les bijoux, prothèses, piercings
    sont ôtés
  • Douche (idem la veille)
  • Brossage soigneux des dents (ou soins de bouche)
  • Revêtir une chemise de bloc (non tissé ou
    microfibres)
  • Changer les draps et installer le patient
  • Il est déconseillé de recourir à la technique
    dite de lemballage

34
II / Moyens de prévention (12/25)
  • Chirurgie ambulatoire
  • La douche est réalisée la veille et le matin au
    domicile
  • Patient informé et éduqué sur la nécessité de ce
    soin dès la consultation pré opératoire ( fiche
    explicative ordonnance dun savon antiseptique)
  • technique du soin à respecter
  • indications sur les modes de dépilation à
    observer, et les délais dans lesquels ils devront
    être effectués

35
II / Moyens de prévention (13/25)
  • 3- la préparation du champ opératoire au bloc
    opératoire
  • But
  • Eliminer la flore transitoire et réduire la
    flore résidente cutanéo-muqueuse du site
    opératoire, débarrassé au maximum des squames et
    des corps gras

36
II / Moyens de prévention (14/25)
  • 4 phases
  • détersion
  • rinçage
  •  séchage 
  • désinfection cutanée et muqueuse du site
    opératoire
  • Lieu SAS de préparation ou salle d induction.
    Il est déconseillé de dépiler un patient en salle
    dopération
  • Délai heure qui précède l incision

37
II / Moyens de prévention (15/25)
  • Technique
  • la détersion
  • Lavage simple des mains
  • Gants
  • Déterger le site avec un savon antiseptique
    identique à celui de la douche
  • Commencer par la zone située la plus haute vers
    la plus basse
  • Faire mousser ( blanc si PVPI)
  • Appliquer  circulairement  avec compresses
    stériles

38
II / Moyens de prévention (16/25)
  • Technique
  • Le rinçage
  • abondant et réalisé avec de l eau stérile et
    des compresses stériles
  •  Le séchage
  • sécher par tamponnement à l aide de compresses
    stériles

39
II / Moyens de prévention (17/25)
  • Technique
  • La désinfection cutanée et muqueuse du site
    opératoire
  • Réalisée immédiatement après la détersion
    par lIBODE circulante
  • lavage antiseptique des mains ou FHA
  • mettre des gants stériles
  • appliquer une couche d ATS ( privilégier un ATS
    alcoolique)
  • il est déconseillé d essuyer le produit ATS
    avant séchage

40
II / Moyens de prévention (18/25)
  • Lantisepsie dermique(suite)
  • Le badigeon
  • Déborde largement la ligne d incision en tenant
    compte de la mise en place éventuelle de drains
  • Sur peau saine de l incision vers la périphérie
  • Sur peau infectée ou zone opératoire à
    prolifération microbienne importante de la
    périphérie vers l incision
  • Si zones multiples commencer par la zone la plus
    haute ou la plus propre

41
II / Moyens de prévention (19/25)
  • Lantibioprophylaxie
  • Objectif
  • sopposer à la prolifération bactérienne afin de
    diminuer le risque d infection post opératoire
  • Previent les IN superficielles et profondes
  • Lantibiotique idéal

42
II / Moyens de prévention (20/25)
  • Prescriptions
  • Classe 1 chirurgie propre
  • Classe 2 chirurgie propre - contaminée
  • délai maximum de 1h à 1h30 avant l acte
    opératoire

43
II / Moyens de prévention (21/25)
  • Les fiches de liaison - traçabilité
  • Objectifs
  • Traçabilité des soins réalisés
  • Traçabilité des différents acteurs
  • Responsabilité juridique
  • Fiche de liaison entre les services et les blocs
    opératoires

44
II / Moyens de prévention (22/25)
  • Informations à consigner
  • Propre à chaque établissement en fonction de son
    organisation et de ses attentes
  • Lenregistrement de certaines données représente
    un minimum requis
  • exemple fiche de liaison CCLIN Sud-Ouest

45
(No Transcript)
46
II / Moyens de prévention (23 /25)
  • Différents aspects de la traçabilité
  • Déontologique
  • Réglementaire
  • Médico-légal
  • Reconnaissance

47
(No Transcript)
48
(No Transcript)
49
(No Transcript)
50
III / Conclusion
  • Coordination indispensable entre le bloc
    opératoire et les services
  • Formation / information de tous les intervenants
  • Protocoles rédigés en commun
  • Fiches de liaison
  • Optimisation de la qualité des soins

51
PROTOCOLISER
52
EVALUER
53
MESURER LES ECARTS
54
Actions correctives et Amélioration de la Qualité
des soins
About PowerShow.com