Diapositive 1 - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Diapositive 1 PowerPoint presentation | free to view - id: 2a87ae-ZGUyO



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Diapositive 1

Description:

Actif / non actif : baisse significative du volume et du niveau d'activit , ... lorsque le taux d'actualisation d'un actif sp cifique ne peut tre trouv par ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:90
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 34
Provided by: PPa87
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Diapositive 1


1
ACTUALITÉ AMF EN MATIERE COMPTABLE ET
FINANCIERE Sophie BARANGER, Directrice des
Affaires Comptables Le Quang TRAN VAN, Adjoint,
Direction des Émetteurs CLIFF, 22 décembre 2008
2
Sommaire
  • La crise financière les recommandations de fin
    dannée
  • Autres actualités de lAMF en matière comptable
    et financière
  • Recommandations sur les documents de référence
  • Dossiers législatifs en cours

3
Les mécanismes de la crise
4
RECOMMANDATIONS DE LAMF EN VUE DE LARRETE DES
COMPTES 2008
  • Mise en ligne le 29 octobre 2008
  • SOMMAIRE
  • 1. Première application de la norme IFRS 7 -
    Instruments financiers
  • 2. IAS 39 Instruments financiers
    comptabilisation et évaluation
  • 3. IAS 36 Dépréciation dactifs
  • 4. IAS 19 - Avantages accordés aux salariés
  • 5. IAS 1 Présentation des états financiers
    classement des dettes en passif courant ou non
    courant
  • 6. Regroupements dentreprises et consolidation
  • 7. IFRS 5 Actifs non courants détenus en vue de
    la vente et activités abandonnées
  • 8. IFRS 8 - Secteurs opérationnels
  • 9. Nouvelles normes et interprétations
  • 10. Projet européen concernant lexemption de
    consolidation
  • http//www.amf-france.org/styles/default/documents
    /general/8484_1.pdf

5
  • Recommandation commune du 15 octobre applicable
    en Q3 aux comptes consolidés IFRS
  • Rappeler le traitement de certains IF gt
    perturbations gt plus de prix de marché fiable
  • En phase avec les déclarations SEC-FASB du 30
    septembre
  • Lutilisation dhypothèses internes et de taux
    dactualisation ajustés, de manière raisonnable,
    des risques (contrepartie, non performance,
    liquidité) est justifiée
  • Les cotations des courtiers ne sont pas
    nécessairement représentatives de la juste valeur
    (pas le reflet de transactions)
  • Les ventes forcées nont pas à être prises en
    compte pour la JV
  • gt jugement.
  • Les prix des quelques transactions sont à prendre
    en considération dans la valorisation mais ne
    constituent pas nécessairement la JV.
  • Actif / non actif baisse significative du
    volume et du niveau dactivité, forte dispersion
    des prix dans le temps et entre intervenants de
    marché, les prix ne correspondent plus à des
    transactions suffisamment récentes
  • gt jugement

5
6
Recommandations AMFIAS39 Valorisation des
instruments financiers
  • Document de lExpert Advisory Panel de lIASB du
    30 octobre Measuring and disclosing the fair
    value of financial instruments in markets that
    are no longer active
  • Évaluation des IF illiquides
  • En tenant compte de toutes les informations
    disponibles
  • Bonne compréhension des termes de linstrument
    nécessaire pour identifier et évaluer les info
    disponibles
  • Mark-to-model tient compte des conditions de
    marché et incorpore des ajustements appropriés
    (crédit, liquidité)
  • Calibration périodique du modèle
  • Information à fournir
  • Aider à comprendre les techniques et jugements
    utilisés
  • Agréger linfo tout en maintenant un niveau de
    granularité suffisant
  • Décrire lenvironnement de contrôle sur les
    processus dévaluation
  • Décrire les techniques dévaluation
  • Donner linformation quantitative sur les 3
    niveaux de la hiérarchie
  • Fournir un rapprochement des mouvements dans les
    JV de niveau 3
  • Décrire les données non observables, leur
    détermination, la sensibilité
  • Décrire les variations du risque de crédit propre
  • La CE salue la publication du document le 5
    novembre 08
  • CESR fait de même (communiqué CESR-CEBS-CEIOPS du
    5 novembre)
  • A utiliser dès lélaboration des comptes du 3ème
    trimestre

6
7
IAS 39 Présentation des incidences des
réévaluations en résultat et en capitaux propres
  • IAS 39 prévoit 4 catégories dactifs financiers,
    dont les instruments disponibles à la vente
  • IAS 39.67 requiert de reclasser les pertes
    cumulées en capitaux propres vers le compte de
    résultat lorsque lactif est déprécié.
  • En raison de la baisse des marchés,
    lidentification des gains pertes en capitaux
    propres paraît dautant plus importante.
  • Il peut être utile de présenter une information
    sur les pertes latentes non reconnues à la
    clôture
  • i.e. en cas de réserve de juste valeur négative
    en capitaux propres
  • par types dinstruments financiers en précisant
    les durées pendant lesquelles cette situation est
    observée.
  • IAS 39.61  un déclin significatif ou prolongé de
    la juste valeur dun instrument de capitaux
    propres en dessous de son coût dorigine
    constitue aussi un indice objectif de perte de
    valeur 
  • À expliquer en annexe

8
Améliorer linformation au titre dIFRS7 au
31/12/08
  •  Compléter linformation sur la juste valeur
  • JV des actifs et des passifs financiers par
    catégories dinstruments, y compris pour les
    éléments non comptabilisés à la juste valeur.
  • Description souvent très générale des méthodes et
    hypothèses employées (IFRS 7.27), sans fournir la
    répartition selon les 3 niveaux
  • introduite dans le nouveau projet publié en
    octobre 2008
  • Pour lAMF, cest une info pertinente, à
    compléter
  • de commentaires sur les var. significatives entre
    les 3 niveaux
  • dune information permettant de faire le lien
    avec le bilan
  • Décrire les risques liés aux IF et la façon dont
    ils sont gérés.
  • Information quantitative sur chaque type de
    risque requise, sauf si risque non significatif
    (IFRS 7.34(b)).
  • Compléter la description des risques de crédit
  • Bilan analyse de lâge des actifs financiers
    échus à la clôture et non dépréciés, des actifs
    dépréciés, et des critères retenus pour
    déterminer si un test de perte de valeur doit
    être réalisé
  • Tableau de variation de la dépréciation par
    catégorie dactifs financiers
  • Le cas échéant, faire apparaître séparément
    dotations, reprises pour utilisation (créances
    passées en pertes), reprises de provisions non
    utilisées (encaissement ou réappréciation du
    risque de crédit) et autres variations (effet
    change)

8
9
IFRS7 Compléter la description du risque de
liquidité
  • Info sur façon dont ce risque est géré souvent
    très générale, peu déléments quantifiés
  • Présentation de léchéancier pas de lien avec
    le bilan
  • Présentation de la maturité des dettes focalisée
    sur le LT
  • - 1 mois, 1-3 mois, 3-12 mois, 1-5 ans, cf.
    exemple dans IFRS 7
  • Calendriers de paiements correspondent aux
    montants figurant au bilan et non aux montants
    contractuels non actualisés
  • y c éléments non encore au bilan comme les
    engagements fermes de financement ou les intérêts
    financiers sur emprunts
  • Bonne pratique note précisant les modalités de
    constitution du tableau
  • Préciser la maturité retenue pour instruments
    sans maturité contractuelle (titres perpétuels ),
    taux retenu pour emprunts à taux variable, ou
    cours de change pour emprunts en devises
  • Présenter séparément les IF dérivés au sein de
    léchéancier des dettes
  • Si instruments dérivés représentant des actifs en
    date de clôture sont pris en compte dans
    échéancier des passifs, les identifier séparément

9
10
IFRS7 Améliorer la traçabilité de linformation
  • IFRS 7 prévoit la possibilité de donner une
    partie des informations sur la nature et
    létendue des risques liés aux instruments
    financiers et la façon dont ils sont gérés en
    dehors de lannexe
  • Renvoi possible vers le rapport de gestion ou un
    autre état distinct des comptes
  • IFRS 7.B6 
  • ces informations, même hors annexe, doivent être
    établies dans les mêmes délais et conditions et
    doivent accompagner les comptes consolidés
    eux-mêmes
  • un renvoi explicite à ces informations auditées
    doit figurer dans lannexe aux comptes consolidés
  • Recommandation de lAMF si option de fournir
    certaines info en dehors des comptes est utilisée
  • préciser quelles info sont fournies au titre
    dIFRS 7
  • incorporer une référence croisée vers et depuis
    les comptes  et
  • clarifier le degré de contrôle par les
    commissaires aux comptes.

10
11
IAS 36 Dépréciation des actifs taux
dactualisation
  • Le contexte de la crise fait craindre une baisse
    des valorisations, enregistrées à la fois sur les
    actions cotées et sur le non coté.
  • Cet élément peut constituer un indice de perte de
    valeur.
  • Importance des taux dactualisation dans la
    détermination des valeurs dutilité susceptibles
    de justifier la valeur des actifs
  • Taux par référence au marché
  • lorsque le taux dactualisation dun actif
    spécifique ne peut être trouvé par référence
    directe au marché (IAS 36.A16)  
  • sappuyer sur le coût moyen du capital de
    lentité, sur son coût marginal dendettement et
    sur dautres taux dintérêt issus du marché (IAS
    36.A17) 
  • tout en ajustant ces éléments pour refléter la
    façon dont le marché apprécierait les risques
    relatifs aux flux de trésorerie générés par
    lactif (IAS 36.A18).
  • Une approche raisonnable et cohérente avec les
    données historiques peut être mise en uvre pour
    corriger certains effets de la perturbation des
    marchés sur la prime de risque.
  • décrire les éléments utilisés pour déterminer le
    taux dactualisation
  • expliquer toute modification significative

12
IAS 36 Flux de trésorerie de marché
  • Lorsquun émetteur se trouve dans limpossibilité
    pratique destimer la valeur recouvrable dun
    actif grâce à sa juste valeur diminuée des coûts
    de la vente au moyen de méthodes analogiques,
  • il peut être utile destimer la juste valeur au
    moyen dune méthode basée sur les flux futurs de
    trésorerie actualisés établis dans la perspective
    dune valeur de marché.
  • une information en annexe doit le préciser
  • Cependant, dans le contexte de crise financière,
    le recours à cette méthode savèrera probablement
    plus difficile
  • car il faut pouvoir justifier dune dynamique de
    marché
  • cest-à-dire pouvoir rapprocher les prévisions
    sous-jacentes de paramètres de marché (évolution
    du secteur, profitabilité moyenne, anticipations
    des analystes),
  • Information sur la sensibilité
  • nouvelles informations IAS36
  • recommandations AMF 2007

13
IAS 19 Avantages accordés aux salariés Les
actifs de couverture
  • La détérioration des marchés financiers pourrait
    avoir une influence sensible sur le montant des
    engagements nets long terme.
  • Double effet
  • La baisse significative des rendements sur actifs
    de couverture soulève la question des prévisions
    de rendement de ces actifs (ajustement
    dexpérience).
  • Une baisse des rendements attendus en N entraîne
    une hausse du coût des services de lannée N1 et
    donc baisse de performance en N1.
  • La baisse de valeur des actifs de couverture
    entraîne une hausse de lengagement net et une
    baisse de performance.
  • Impact fonction des écarts actuariels (immédiate
    ou différée)
  • IAS 1.120 requiert la présentation danalyses de
    sensibilité au titre de linformation à fournir
    sur les principales sources dincertitude
    relatives aux estimations.
  • gt si engagements postérieurs à lemploi entrent
    dans principales sources dincertitude, cette
    information est obligatoire.

14
IAS 19 Taux dactualisation
  • Il nest pas toujours facile didentifier la
    référence utilisée
  • taux requis des émetteurs obligataires privés ou
    taux des OAT
  • lAMF encourage les émetteurs à fournir cette
    référence, en plus du taux lui-même
  • Sil sagit du taux dintérêt des obligations
    privées de grande qualité (IAS 19.78), lanalyse
    des conditions de marché fin 2008 pourra, dans
    certains cas, conduire à la conclusion 
  • le marché nest plus suffisamment profond
  • lindice utilisé comme référence incorpore une
    proportion importante détablissements financiers
  • gt soit de retraiter lindice
  • information en annexe
  • gt soit de rechercher sil existe un indice
    alternatif
  • Transparence sur lindice de référence utilisé
    auparavant,
  • pourquoi cet indice ne semble plus approprié.
  • préciser le nouveau taux utilisé et les
    justifications de ce choix
  • gtun changement destimation.

15
IAS 1 Classement des dettes en courant ou non
courant
  • Contrats de financement long terme assortis de
    clauses
  • le débiteur sengage à respecter un ou plusieurs
    ratios
  • un manquement sur le respect de lun de ces
    ratios entraîne lexigibilité dudit financement.
  • ?Généralement, le débiteur entreprend de
    renégocier les termes du contrat afin déviter
    davoir à classer le passif correspondant en
    passif courant.
  • Lorsque le manquement na pas pour effet de
    rendre le passif remboursable à vue, le
    reclassement du passif doit-il être effectué ?
  • 65  le passif est classé en tant que passif
    courant parce quà la date de clôture, lentité
    ne dispose pas dun droit inconditionnel de
    différer le règlement de ce passif pendant au
    moins douze mois à compter de cette date 
  • Les émetteurs concernés devraient effectuer une
    analyse prospective de leur situation avant la
    clôture

16
Sommaire
  • La crise financière les recommandations de fin
    dannée
  • Autres actualités de lAMF en matière comptable
    et financière
  • Recommandations sur les documents de référence
  • Dossiers législatifs en cours

17
Autres recommandations comptables de lAMF IFRS
8 information sectorielle
  • Indiquer en annexe
  • facteurs retenus afin de déterminer les
    différents secteurs.
  • types de produits et services à lorigine de
    chaque secteur
  • En cas de modification importante des secteurs
    dactivités
  • Les raisons doivent être expliquées en
    distinguant, le cas échéant, leffet du
    changement de norme de leffet du changement de
    structure opérationnelle
  • Possibilité de présenter la performance
    sectorielle au moyen dindicateurs non conformes
    aux IFRS,
  • dans la mesure où cette méthode est utilisée pour
    le reporting.
  • la publication dindicateurs dits non GAAP a
    toujours fait lobjet de recommandations de la
    part des régulateurs de marché
  • définir sa composition et utiliser cette même
    composition dun exercice à lautre.
  • IFRS 8 ne demande quun rapprochement au total
    consolidé et non pas un rapprochement à une
    performance comptable sectorielle IFRS. De
    nombreux utilisateurs peuvent souhaiter toutefois
    cette information.

18
IFRS 8 Réaffectation des écarts dacquisition
  • En cas de changement daffectation des écarts
    dacquisition pour tenir compte des modifications
    effectuées sur des regroupements dunités
    génératrices de trésorerie (UGT),
  • quelles incidences sur les tests de perte de
    valeur ?
  • Les émetteurs concernés
  • devront procéder à de nouveaux tests de perte de
    valeur après modification de la structure des
    regroupements dUGT.
  • fourniront des éclaircissements en annexe sur la
    façon dont les réaffectations décarts
    dacquisition ou de quote-part décart
    dacquisition ont été effectuées.

19
Recommandations de lAMF sur les FCPE à effet de
levier du 7 octobre 08
  • Depuis années 2000, schémas mettant en uvre
    lenveloppe fiscale des PEE largement développés.
  • LAMF a réalisé une étude sur linformation au
    titre des FCPE à effet de levier 
  • au personnel, au moment de la souscription
  • aux actionnaires, au titre des résolutions
    autorisant les augmentations de capital
  • aux marchés, lors de la mise en uvre des plans
  • dans lannexe aux comptes.
  • Des marges damélioration, parfois assez
    sensibles, existent.
  • gt Recommandations adoptées par le Collège de
    lAMF lors de sa séance du 1er octobre 2008

20
Recommandations de lAMF sur les FCPE à effet de
levier
  • Info des souscripteurs message adressé aux
    souscripteurs doit être présenté clairement,
    simplement et expliquer le vocabulaire utilisé.
  • Info des actionnaires les actionnaires sont
    généralement mal informés du type de plan pour
    lesquels ils donnent mandat au Conseil
    deffectuer une augmentation de capital. 2
    situations sont possibles 
  • 1er cas  si lémetteur connaît la façon dont la
    délégation sera utilisée gt le préciser dans son
    projet de résolution ou lexposé des motifs
  • 2ème cas  sil ne connaît pas gt rappeler aux
    actionnaires la façon dont la délégation
    précédente a été utilisée
  • Info des marchés en octobre 2005, lAMF avait
    publié un relevé de décision rappelant que les
    interventions des différents acteurs (société de
    gestion, contrepartie du contrat déchange)
    devaient se faire dans le respect des
    dispositions législatives et réglementaires
  • gt lexistence de ces opérations doit être portée
    à la connaissance du public par lémetteur en cas
    de besoin, cest-à-dire si celles-ci doivent
    peser sur le cours

21
Recommandations de lAMF sur les FCPE à effet de
levier
  • Info périodique AMF ne se prononce pas sur
    traitement comptable  - cest la responsabilité
    du normalisateur comptable - mais insiste
    davantage sur la clarté et la transparence de
    linfo. gt AMF juge utile de rappeler les points
    suivants 
  • Communiqué du CNC (21/12/2004) sapplique aux
    FCPE classiques et exclut explicitement de son
    champ dapplication les FCPE à effet de levier
  • Apprécier le caractère significatif de
    linformation au regard de son incidence possible
    sur le marché et les actionnaires 
  • Si significative, donner une information sur le
    traitement comptable
  • Information donnée dès publication des premiers
    comptes dotés dune annexe
  • Distinguer la description au titre des FCPE à
    effet de levier de celle présentée pour les
    autres produits
  • Quand tout ou partie des actions utilisées
    provient dactions déjà émises et détenues par
    lémetteur, celles-ci sont identifiées séparément
  • Les principales hypothèses de valorisation sont
    détaillées
  • Lannexe mentionne les 3 informations suivantes,
    en valeur, pour chaque schéma
  • la charge brute totale évaluée avant décote pour
    incessibilité,
  • la valorisation de la décote dincessibilité
  • et la charge nette enregistrée au compte de
    résultat après déduction de la décote
    dincessibilité.

22
Autres points dactualité
  • Recommandation sur la publication du chiffre
    daffaires annuel
  • lAMF recommande aux sociétés qui nannoncent pas
    leurs résultats dans les 60 jours suivant la fin
    de lexercice de diffuser, par voie électronique,
    le chiffre daffaires annuel
  • sauf si la publication isolée du CA nest pas
    pertinente
  • Mise à jour du Questions-réponses sur les
    obligations dinformation financière des sociétés
    cotées
  • suppression des publications au BALO
  • rappel des modèles dattestation pour le rapport
    financier annuel
  • incorporation par référence de documents dans un
    DR
  • diffusion effective et intégrale de linformation
    et dépôt à lAMF
  • publication dun communiqué annonçant les
    résultats dès quils ont été arrêtés

12/01/2010
22
23
Sommaire
  • La crise financière les recommandations de fin
    dannée
  • Autres actualités de lAMF en matière comptable
    et financière
  • Recommandations sur les documents de référence
  • Dossiers législatifs en cours

12/01/2010
23
24
Bilan de la campagne 2008 des documents de
référence
  • Nombre de documents de référence (DR) déposés à
    lAMF
  • Dont un peu plus de 70 en contrôle a posteriori
  • Dune manière générale, beaucoup de grands
    émetteurs ont choisi loption 2 en 1 en
    incluant le rapport financier annuel dans leur
    document de référence, voire 3 en 1 avec les
    documents présentés à lassemblée générale
  • Bonne pratique constatée par lAMF
  • Contrainte du dépôt du DR au plus tard le 30
    avril
  • Gain en termes deffort et de temps

12/01/2010
24
25
La procédure de revue des DR en contrôle a
posteriori
  • Engagement pris dans la démarche meilleure
    régulation daméliorer la procédure de contrôle
    a posteriori
  • Application à la revue des DR
  • Informer lémetteur sur lidentité de ses
    interlocuteurs à lAMF au sein des directions
    concernées
  • Adapter la revue à la situation de lémetteur
    (revue exhaustive du DR ou centrée sur les thèmes
    jugés dimportance)
  • Hiérarchiser les questions dans les échanges avec
    lémetteur
  • Etablir une lettre de contrôle adaptée selon la
    nature des commentaires
  • Coordination entre les différentes directions de
    lAMF
  • Formulaire de dépôt pour les DR déposés en 2009

12/01/2010
25
26
Recommandations 2009 et points dattention 1/3
  • Recommandation de lAMF sur la rémunération des
    mandataires sociaux
  • A pour objectif de synthétiser les différents
    textes applicables
  • Apporte des précisions sur le champ
  • Définition des personnes concernées
  • Sociétés contrôlées ou contrôlant
  • Reprend les tableaux proposés dans la
    recommandation AFEP/MEDEF
  • Rappel sur ladhésion au code AFEP/MEDEF
  • Adhésion formelle avant le 31 décembre 2008
  • Communiqué publié selon les modalités de
    diffusion de linformation réglementée
  • Suivi de la mise en uvre en 2009
  • logique de se conformer ou expliquer

12/01/2010
26
27
Recommandations 2009 et points dattention 2/3
  • Description des facteurs de risques
  • Articulation entre IFRS 7 et linformation donnée
    sur les risques financiers
  • Lien entre la description des risques et les
    procédures mises en place ? rapport contrôle
    interne et gouvernement dentreprise
  • Risque de liquidité
  • Articulation rapport financier annuel / DR
  • Obligation dinsérer les comptes sociaux
  • Modèles dattestation publiés par lAMF
  • Afin dêtre dispensé de la publication séparée du
    RFA, lémetteur diffuse un communiqué de mise à
    disposition du DR précisant quil contient le RFA

12/01/2010
27
28
Recommandations 2009 et points dattention 3/3
  • Importance et utilité de la table de concordance
  • Pour tous les lecteurs y compris lAMF lors de la
    revue du DR
  • Compte tenu des différents formats de DR observés
  • DR spécifiques,
  • DR en plusieurs tomes,
  • DR incluant le rapport annuel,
  • DR incluant le RFA
  • Bonnes pratiques identifiées
  • Insertion dun index
  • Présentation dun sous-sommaire par chapitre
  • Présentation de plusieurs tables de concordance
    en fonction des autres rapports incorporés
  • Renvois croisés

12/01/2010
28
29
Sommaire
  • La crise financière les recommandations de fin
    dannée
  • Autres actualités de lAMF en matière comptable
    et financière
  • Recommandations sur les documents de référence
  • Dossiers législatifs en cours

12/01/2010
29
30
La réforme de lAPE
  • Réforme du régime de lappel public à lépargne
    par voie dordonnance
  • Objectif se caler sur la définition européenne
    de loffre au public et de ladmission sur un
    marché réglementé
  • Pas dimpact pour les sociétés cotées sur
    Euronext Paris
  • Modification du champ dapplication des
    obligations liées
  • Au rapport contrôle interne ? marché réglementé
  • Aux déclarations des dirigeants ? marché
    réglementé SMNO
  • Maintien de lobligation dinformation permanente
    dans le règlement général de lAMF pour les
    sociétés cotées sur Alternext
  • Disparition des obligations liées au statut
    démetteur faisant APE Pour les sociétés du
    Marché Libre

12/01/2010
30
31
La simplification du régime des rachats dactions
  • La simplification des obligations de publicité
  • Informations partiellement redondantes entre le
    rapport de gestion et le rapport spécial
  • Deux rapports distincts couvrant deux périodes
    différentes
  • Suppression du rapport spécial mentionné à
    larticle L. 225-209 CCom
  • Modification de larticle L. 225-211 CCom en vue
    de compléter le rapport de gestion des éléments
    qui sont actuellement inclus dans le seul rapport
    spécial, cest-à-dire linformation sur les
    finalités
  • Des mesure visant à simplifier la mise en uvre
    des contrats de liquidité
  • Suppression obligation mise au nominatif des
    titres acquis dans le contrat de liquidité
  • Calcul du seuil de 10 en flux nets

12/01/2010
31
32
La désignation du mécanisme darchivage
  • Désignation de la Direction des Journaux
    officiels en tant que mécanisme darchivage
  • Mailing adressé prochainement aux émetteurs par
    la DJO
  • Pas de contraintes supplémentaires pour les
    émetteurs
  • Les émetteurs déposent à lAMF linformation
    réglementée
  • Linformation est transmise par lAMF à la DJO
  • Ouverture du site darchivage en janvier 2009
  • Consultation gratuite des informations par le
    public
  • Site bilingue offrant des fonctionnalités de
    recherche (dénomination social, date de dépôt,
    type dinformation)
  • Importance du respect du typage de
    linformation au moment de sa diffusion de
    manière à faciliter les recherches

12/01/2010
32
33
ACTUALITÉ AMF EN MATIERE COMPTABLE ET
FINANCIERE Sophie BARANGER, Directrice des
Affaires Comptables Le Quang TRAN VAN, Adjoint,
Direction des Émetteurs CLIFF, 22 décembre 2008
12/01/2010
33
About PowerShow.com