Atelier TCS - PowerPoint PPT Presentation

1 / 58
About This Presentation
Title:

Atelier TCS

Description:

Elle y tait hospitalis e pour prise en charge palliative d'un cancer ... coronarien aigu. Prise en charge. Agitation. Deshydrat. H morragie digestive. Crise comitiale ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:95
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 59
Provided by: admi1829
Category:
Tags: tcs | aigu | atelier

less

Transcript and Presenter's Notes

Title: Atelier TCS


1
Préparation dun examen comportant un Test de
Concordance des Scripts
  • B. Charlin,
  • Centre de Pédagogie Appliquée aux Sciences de la
    santé, Québec
  • JP. Fournier,
  • Département de Pédagogie Médicale, Faculté de
    Médecine de Nice Sophia Antipolis

2
Le raisonnement médical
Modèle hypothético déductif 
Présentation du problème clinique
Génération précoce dhypothèses diagnostiques
Acquisition de données supplémentaires
Interprétation des données
Vérification des hypothèses
Diagnostic final de présomption
Daprès Elstein AS. Analysis of Clinical
Reasoning 1978
3
Une femme de 82 ans est adressée aux urgences par
sa maison de retraite pour une douleur basi
thoracique droite accompagnée de dyspnée. Elle y
était hospitalisée pour prise en charge
palliative dun cancer de lovaire poly métastasé
qui la confine au lit. Elle présente également
une insuffisance cardiaque évoluée sur
cardiopathie ischémique. La température est à
38,2C. La TA est à 125 - 80 mm H, la fréquence
cardiaque à 130 /min et la fréquence ventilatoire
est à 30 / min. La saturation transcutanée est à
90 p. cent sous 6 l/min doxygène au masque
facial. Il existe un épanchement pleural de
faible abondance à la base droite. Elle présente
un très mauvais état veineux avec des dèmes
chroniques. Vous suspectez une embolie pulmonaire
PH 1
PH 2
PH 3
D dimères inutiles dans le contexte
D dimères
D dimères inutiles dans le contexte
D dimères gt 5000 ?g/ml
Échographie veineuse
Angioscanner thoracique injecté
Compte tenu de la probabilité pré test et des D
dimères gt 4000  probabilité dembolie
pulmonaire  88 p. cent
Thrombose de la fémorale superficielle gauche
Embolie pulmonaire proximale bilatérale
Rapport coût bénéfice du TDM incertain
Héparinothérapie
4
Qua-t-on observé ?
  •  Utilisation de 3 approches diagnostiques
    pertinentes dans ce contexte  recherche de
    phlébite par échographie, recherche directe
    dembolie pulmonaire par TDM, utilisation dune
    approche  non agressive  

Activation des scripts
  •  3 PH et 3 approches, aboutissant à la même
    conclusion  nécessité dune héparinothérapie
    pour une embolie pulmonaire 

Variabilité des raisonnements
  •  Incertitude  interprétation des D-dimères chez
    une patiente âgée, porteuse dun cancer, de
    lovaire  rapport bénéfice-risque dune TDM
    injectée dans ce contexte 

Incertitude
Pondération
  •  Pondération de lapport de ces éléments sur la
    décision finale (micro jugements).

5
Théorie des scripts
  •  Script  réseau de connaissances organisées
    (clinique, biologie,) utilisées pour la
    résolution dun problème clinique 
  •  Les scripts sont élaborés dès le début des
    rencontres avec les patients 
  •  Ils sont dautant plus riches que les contacts
    sont plus fréquents 
  •  Ils ne sont pas transférables 
  •  Ils sont variables dun praticien à lautre.

Daprès Charlin B. Acad Med 2000
6
Le raisonnement médical
Plaintes du patient
Instances Prototypes
Représentation du problème
Reconnaissance immédiate du problème (processus
non analytique)
Connaissances élaborées et organisées
Génération précoce dhypothèses pertinentes
Vérification des hypothèses
Réseaux sémantiques Scripts Schémas
Interprétation des données cliniques
Acquisition de données supplémentaires
Daprès Nendaz M. Pédagogie
Médicale 2005
7
Quest-ce quun TCS ?
Vignette clinique courte
Une femme de 82 ans est adressée aux urgences par
sa maison de retraite pour une douleur basi
thoracique droite accompagnée de dyspnée. Elle y
était hospitalisée pour prise en charge
palliative dun cancer de lovaire poly métastasé
qui la confine au lit. Elle présente également
une insuffisance cardiaque évoluée sur
cardiopathie ischémique. La température est à
38,2C. La TA est à 125 - 80 mm H, la fréquence
cardiaque est à 130 /min et la fréquence
ventilatoire est à 30 / min. La saturation
transcutanée est à 90 p. cent sous 6 l/min
doxygène au masque facial. Il existe un
épanchement pleural de faible abondance à la base
droite. Elle présente un très mauvais état
veineux avec des dèmes chroniques. Vous discutez
une embolie pulmonaire.
Item
Question
Pondération (ancrage)
Hypothèses pertinentes
Informations supplémentaires relevantes
Echelle de Likert  Mesure limpact de
linformation supplémentaire sur lhypothèse
initiale (Micro jugement)
8
Le TCS
  • Technique dévaluation standardisée permettant
    dévaluer le raisonnement clinique à travers
    lexistence et la fonctionnalité de liens
    (scripts) au sein des connaissances cliniques,
    dans un contexte de simulation de situations
    cliniques mal définies
  • Technique dévaluation standardisée 
  • En clinique ne sapplique pas aux sciences
    fondamentales 
  • Situations mal définies pas de consensus, pas
    de médecine fondée sur les preuves 
  • Mesure le raisonnement structuré ou compilé 
  •  Comparaison à un panel dexperts
  • (scores combinés - aggregate scoring).

9
Le TCS est-il un outil dévaluation efficient ?
  •  Un outil valide ?
  • Validité apparente conditionnée par la rigueur
    de sa construction 
  • Validité de construit
  • identification dexperts et juniors 
  • prédictibilité des scores dexamens explorant le
    même domaine 
  •  Un outil fidèle ?
  • Scores alpha de 0,79 à 0,82

QCM 0,76 à 0,93 (2 à 8 heures) Patient
Management Problem 0,69 à 0,82 (4 à 8
heures) Key Feature Case 0,66 à 0,79 (4 à 8
heures).
10
Quelle est sa place parmi les autres outils
dévaluation ?
  •  Comparaison aux QCM 
  •  Comparaison aux questions rédactionnelles format
    ECN.

11
TCS vs QCM à contexte riche
9523 situations cliniques
Recommandations NBME
Recommandations B. Charlin 2002
60 QCM
60 TCS
Chaque thème est décliné sous les 2 formats
Administration à 16 résidents en juin 2006
12
TCS vs QCM à contexte riche
13
TCS vs QCM à contexte riche
14
TCS vs dossier type ECN
  •  18 étudiants de DCEM 2 à DCEM 4 en réanimation
    médicale 
  •  Dossier type ECN 
  •  TCS comportant 26 questions

Daprès Gibot S. Pédagogie Médicale 2008
15
TCS vs dossier type ECN
R 0,55
Daprès Gibot S. Pédagogie Médicale 2008
16
TCS vs autres techniques dévaluation
  •  Corrélation statistiquement significative, mais
    valeur intermédiaire  le TCS mesure des points
    communs, mais explore dautres aspects 
  •  Pas de caractère redondant entre ces différentes
    techniques dévaluation.

17
Techniques dévaluation courantes
Performance
Observation directe, pairs, vidéo, audits
Action
Examen oral, ECOS, épreuve de clinique,
simulation, TCS
Compétences
Cascades, QCM à contexte riche, TCS, problèmes à
résolution séquentielle
Utilisation des connaissances
QCM, QROC, questions rédactionnelles
Connaissances
Compétence
Daprès Miller Acad. Med. 1990
18
Quelle acceptabilité ?
  • Évaluation dun enseignement de maïeutique 
  •  114 questionnaires - 100 p. cent de retour 
  •  64 étudiant(e)s (ESF) et 50 sages-femmes
    praticiennes (SFP), 50 p. cent issues du public,
    50 p. cent du privé.

DeMeester A. SIFEM 2006
19
Quelle acceptabilité ?
  • Original et surprenant 
  •  Présentation (vignettes)  46 p. cent 
  •  Niveau dexpérience requis  39 p. cent 
  •  Niveau de connaissances requis  35 p. cent 
  •  Nombre de questions  25 p. cent 
  •  Déstabilisant pas de bonne réponse unique.

DeMeester A. SIFEM 2006
20
Quelle acceptabilité ?
  • Faisabilité 
  •  Durée adaptée / nombre de questions  70 p.
    cent, ESF / SFP  p 0,0001 
  •  Nécessite des connaissances théoriques et
    pratiques  70 p. cent, ESF / SFP  p 0,04 
  •  Situations représentatives  72 p. cent.

DeMeester A. SIFEM 2006
21
Quelle acceptabilité ?
  • Globalement 
  •  Forte mobilisation des connaissances  83 p.
    cent 
  •  Intellectuellement éprouvant  30 p. cent 
  •  Réflexion sur la pratique  85 p. cent, ESF /
    SFP  p ) 0,005 
  •  Doute sur la pratique  48 p. cent.

DeMeester A. SIFEM 2006
22
Aspects techniques pratiques
  •  Table de spécification (blueprint) 
  •  Rédaction de scénarii et questions 
  •  Ancrages 
  •  Panel dexperts 
  •  Établissement des scores 
  •  Contrôle qualité 
  •  Exemples.

23
Table de spécification
4 éléments 
Qui évalue-t-on ?
  •  A quoi sert le test ?

Niveau de difficulté ?
Fréquence ?
  •  Choix des situations ?

Gravité ?
Diagnostic
Validités
  •  Format des questions

Traitement
Prise en charge
Fidélité
  •  Nombre ditems et de questions

Faisabilité
24
Combien de cas et de questions ?
  •  Notion de spécificité de cas (case specificity) 

Conserver un format homogène
  •  Nombreux cas avec 1 question ?
  •  1 cas avec 3 questions ?
  •  20 cas et 60 questions  score alpha 0,70

25
Table de spécification
Plannification de lexamen experts
26
Table de spécification
Plannification de lexamen experts
27
Rédaction de scénarii et questions
Principes 
  •  Identification de situations cliniques adaptées
    au niveau des étudiants 
  •  Identification des hypothèses pertinentes dans
    le contexte 

Plannification de lexamen experts
  •  Identification des informations supplémentaires
    pertinentes dans le contexte.

Incertitude
Daprès Page G. Academic Medicine 1995
28
Rédaction de scénarii et questions
Scénario  informations nécessaires à la
description du problème 
  •  Âge et sexe 

1 à 2 rédacteurs
  •  Motif de consultation ou dadmission 
  •  Contexte  urgences, cabinet de consultation,
    hospitalisation,
  •  Données cliniques,

29
Rédaction de scénarii et questions
Informations supplémentaires 
  •  Donnée dexamen clinique 

1 à 2 rédacteurs
  •  Résultat biologique 
  •  Imagerie statique 
  •  Vidéo,

30
Rédaction de scénarii et questions
Rédaction des questions et informations
supplémentaires 
  •  Balayer lensemble des points de léchelle de
    Likert 
  •  Niveau de variabilité équilibrée 
  •  Chaque proposition est indépendante 
  •  Pas dhypothèse ou dinformation commune dune
    question à lautre 
  •  Format homogène des questions.

Daprès Charlin B. Medical Education 2006
31
Échelle de Likert - Ancrages
Recommandations 
  •  Préciser la signification des différents points
    pour éviter toute ambiguïté, en particulier le 0 
  •  Garder la même présentation.

32
Échelle de Likert - Ancrages
Échelles 
  •  Ancrage pour diagnostic 

33
Échelle de Likert - Ancrages
Échelles 
  •  Ancrage pour investigation (utilité) 
  •  Ancrage pour investigation (risque bénéfice) 

34
Échelle de Likert - Ancrages
Prescription justifiée ici
Na pas sa place ici
Échelles 
  •  Ancrage pour investigation (utilité) 

À ne pas prescrire ici
  •  Ancrage pour investigation (risque bénéfice) 

35
Échelle de Likert - Ancrages
Micro jugement  intérêt de linvestigation  TCS
Échelle de Likert
Option dinvestigation
Nouvelle information
Décision  aboutissement du raisonnement  QCM
Bonne réponse et distracteurs
Prescription de linvestigation
36
Échelle de Likert - Ancrages
Échelles 
  •  Ancrage pour traitement (utilité)
  •  Ancrage pour traitement (risque bénéfice) 

37
Échelle de Likert - Ancrages
Prescription justifiée ici
Na pas sa place ici
Échelles 
  •  Ancrage pour traitement (utilité) 

À ne pas prescrire ici
  •  Ancrage pour traitement (risque bénéfice) 

38
Échelle de Likert - Ancrages
Micro jugement  intérêt du traitement  TCS
Échelle de Likert
Option dinvestigation
Nouvelle information
Décision  aboutissement du raisonnement  QCM
Bonne réponse et distracteurs
Prescription de linvestigation
39
Échelle de Likert - Ancrages
Échelles 
  •  Ancrage pour pronostic 

40
Échelle de Likert - Ancrages
41
Panel dexperts
Rôles 
  •  Préparation de lexamen 
  •  Validation de scénarii et questions 

2 groupes différents
  •  Établissement des scores.

42
Panel dexperts
  •  Qualité  experts dans le domaine clinique
    exploré 
  •  Nombre  10 à 20 minimum.

Daprès Gagnon R. Medical Education 2005
43
Établissement des scores
Correction  Établissement des scores 
  •  Choix de 10 experts 
  •  Transformation modale du choix des 10 experts 
  •  Choix des 8 résidents 
  •  Calcul des scores des 8 résidents 

44
Établissement des scores
Calculateur Excel sur le site de lUniversité de
Montréal 
www.cme.umontreal.ca/tcs
45
Au total  qui fait quoi ?
46
Contrôle qualité
Contrôle de qualité a priori 
Daprès Caire F. Neurochirurgie 2004
47
Contrôle qualité
Contrôle de qualité a posteriori  Analyse
ditems 
  •  Indices de difficulté 
  •  Indice de discrimination 
  •  Impact de chaque item sur la fidélité du test 
  •  Etc

48
(No Transcript)
49
(No Transcript)
50
(No Transcript)
51
(No Transcript)
52
(No Transcript)
53
(No Transcript)
54
(No Transcript)
55
(No Transcript)
56
(No Transcript)
57
(No Transcript)
58
(No Transcript)
Write a Comment
User Comments (0)
About PowerShow.com