DSE ET VIE ECONOMIQUE - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – DSE ET VIE ECONOMIQUE PowerPoint presentation | free to view - id: 29b99c-Y2VjN



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

DSE ET VIE ECONOMIQUE

Description:

Appr ciation positive vis vis des biens mat riels: B n diction de Dieu. Pauvret : ... Une civilisation de la consommation. 14. Capitalisme ou conomie libre: ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:48
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 60
Provided by: denisma3
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: DSE ET VIE ECONOMIQUE


1
DSE ET VIE ECONOMIQUE
  • ASPECTS BIBLIQUES

2
LHOMME ,PAUVRETE ET RICHESSE
  • Ancient Testament
  • Appréciation positive vis à vis des biens
    matériels
  • Bénédiction de Dieu
  • Pauvreté conséquence de loisiveté (Pr. 10,4) ou
    fait naturel (Pr 22,2)
  • Le mauvais usage des biens est condamné
  • Stigmatisation des injustices (Is 58, 3-11)
  • Dieu est la source de tout bien

3
  • La pauvreté
  • Reconnue, elle est lobjet dune attention
    particulière de Dieu (Ps 24,9)
  • Cest aux pauvres que sadressent les promesses
    divines (Ps76, 10)
  • Acceptée ou recherchée elle prédispose à
    lacceptation de lordre de la création. (Sir
    10,30)
  • Valeur morale comme ouverture à Dieu (Ps 108,31)
  • Relativité des biens économiques, tout vient de
    Dieu

4
  • LÉvangile
  • Jésus reprend à son compte la tradition de lAT
  • Dans son Esprit il vient instaurer le Règne de
    Dieu et la libération du péché
  • Vie dans la justice, la fraternité, la
    solidarité, dans le partage
  • Communion avec Dieu
  • Justice rendue aux pauvres, aux opprimés, ...
  • Recherche dun nouvel ordre social
  • Solution à la pauvreté matérielle
  • Endiguer les forces doppression

5
  • Lhomme doit cultiver et garder le  jardin 
  • En en usant dans des limites bien précises
  • Dans lengagement à le perfectionner
  • En se faisant témoin de la grandeur et bonté du
    Créateur, source de sa liberté
  • En faisant une bonne administration des dons
    reçus (dans la justice)
  • Le progrès matériel doit être mis au service de
    lhomme et de la société
  • Léconomie est au service de tout lhomme

6
  • La foi permet une compréhension du développement
    social
  • Dans un humanisme intégral et solidaire
  • Eclaire la nature du développement
  • Effort personnel et collectif pour élever la
    condition humaine (dans le Christ)

7
LA RICHESSE EXISTE POUR ETRE PARTAGEE
  • Principe la destination universelle des biens
  • Toute forme daccumulation indue est immorale
  • Le salut chrétien est libération intégrale
  • Par rapport au besoin
  • Par rapport à la possession
  • Nécessaire transformation de la conscience

8
  • La richesse est faite pour le bénéfice des autres
  • Les riches doivent faire circuler leur richesse
    surtout pour les plus pauvres
  • Le riche nest quun administrateur de ses biens
  • Le riche est débiteur à légard des pauvres

9
DSE ET VIE ECONOMIQUE
  • MORALE ET ECONOMIE

10
  • La DSE insiste sur la connotation morale de
    léconomie
  • Certaines lois économiques ne relèvent pas de la
    morale ce qui relève des mathématiques,
    techniques, etc.
  • La fin de léconomie ne réside pas dans
    léconomie elle-même
  • Lhomme est lauteur, le centre et le but de la
    vie économique

11
  • Tenir ensemble
  • Efficacité économique
  • Développement solidaire de lhumanité
  • La morale est constitutive de la vie économique
  • Justice et solidarité
  • Facteur defficacité sociale
  • La croissance ne peut sacrifier
  • La diffusion équitable des biens
  • La solidarité

12
  • Lactivité économique doit avoir pour sujets
  • Tous les hommes
  • Tous les peuples
  • Vertu clé la solidarité
  • Tous sont responsables de tous
  • Développement économique de tous
  • Voie du progrés pour lhumanité entière
  • Service réciproque dans la production des biens
    et services
  • Économie de communion

13
  • Objet propre de léconomie
  • La formation de richesses en termes tant
    qualitatifs que quantitatifs
  • Finalité moralement nécessaire
  • Le développement global et solidaire de lhomme
    et de la société
  • Le bien commun
  • Danger dun développement uniquement quantitatif
  • Lesclavage de la possession
  • Une civilisation de la consommation

14
  • Capitalisme ou économie libre
  • Rôle fondamental et positif de lentreprise
  • Rôle du marché
  • Propriété privée
  • Sens de linitiative et de la responsabilité
  • Libre créativité humaine
  • Modèle de capitalisme irrecevable
  • Liberté économique non encadrée par un
    contectexte juridique au service de la liberté
    humaine intégrale (dordre éthique et religieux)

15
DSE ET ECONOMIE
  • INITIATIVE PRIVEE ET ENTREPRISE

16
  • Valeur fondamentale de la liberté de la personne
    dans le domaine économie
  • Droit à linitiative économique
  • à la créativité
  • La négation de ce droit ou sa limitation détruit
    initiative et créativité
  • LEtat peut restreindre ce droit
  • Incompatibilité avec le bien commun

17
  • La principale ressource de lhomme est lhomme
    lui-même
  • Par son intelligence
  • Par sa dimension créative
  • Par son esprit dinitiative
  • Par sa maîtrise du travail

18
LENTREPRISE ET SES FINS
  • Poursuite du bien commun par la production de
    biens et de services utiles
  • Fonction économique création de richesses
  • Pour les propriétaires
  • Pour tous ceux qui sont impliqués dans lactivité

19
  • Fonction sociale et morale de lentreprise
  • Elle crée une opportunité de rencontre, de
    collaboration, de mise en valeur des personnes
  • Développement des personnes
  • de la société
  • Nature de lentreprise
  • Société de capital
  • Société de personnes

20
  • Une économie au service de lhomme
  • Lentreprise nest pas au service des intérêts
    exclusifs de quelques uns
  • Elle doit être un bien pour tous
  • Elle est le lieu dune réelle coopération sociale
  • Un exemple important et significatif
  • Les PME et PMI
  • Les exploitations agricoles à dimension familiale
  • Les artisanats
  • Mise en valeur du travail, de linitiative, etc.

21
  • Juste fonction du profit dans lentreprise
  • Indicateur de bon fonctionnement
  • Bonne utilisation des facteurs productifs
  • Le profit nest pas le seul objectif
  • La dignité des personnes
  • Exploitation des personnes, humiliations, etc.
  • Atteintes à la justice sociale
  • Lentreprise doit être
  • Une communauté solidaire
  • Non renfermée dans ses intérêts corporatifs

22
  • Le recours à lusure est moralement inacceptable
  • Elle provoque faim, mort, misère
  • Lusure est indirectement un homicide
  • Attitude similaire dans les rapports économiques
    internationaux
  • Systèmes financiers abusifs appliqués aux pays
    pauvres

23
ECONOMIE MONDIALISEE
  • Limites des Etats nationaux
  • Difficulté de gérer les processus rapides de
    mutation (économie et finances )
  • Responsabilité nouvelle des entreprises
  • Développement solidaire et intégral de lhumanité
  • Tous les pays y participent ou le développement
    ne sera pas authentique

24
LE ROLE DU DIRIGEANT
  • Linitiative économique est expression de
    lintelligence de lhomme
  • Sens des responsabilités
  • Vertu individuelle et sociale
  • Application, ardeur au travail, prudence, etc.
  • Prises de décision (parfois difficiles et
    douloureuses)

25
  • Lentrepreneur, au coeur de la vie sociale
  • Ses décisions ont un impact
  • Économique
  • Social
  • Il doit réfléchir sur les motivations morales qui
    guident ses choix
  • Objectifs des entrepreneurs et dirigeants
  • Efficacité économique
  • Respect de la dignité des travailleurs
  • Ils sont le patrimoine le plus précieux de
    lentreprise
  • le facteur décisif de la production

26
  • Autres objectifs des dirigeants
  • Favoriser la famille
  • Intégrer le statut des mères de famille
  • Encourager la demande de qualité
  • De la production des produits
  • Des services
  • Du milieu de vie en général
  • Investir là où les peuples et les individus
    peuvent mettre en valeur leur travail

27
DSE ET VIE ECONOMIQUE
  • INSTITUTIONS ECONOMMIQUES AU SERVICE DE LHOMME

28
  • Question prioritaire en économie lemploi des
    ressources (biens et services)
  • Rareté des ressources naturelles
  • ? principe déconomicité stratégie pour leur
    emploi rationnel
  • Mise en cause de la responsabilité
  • Du marché
  • Des corps intérmédiaires
  • De lEtat

29
ROLE DU MARCHE LIBRE
  • Institution socialement importante
  • Elle garantie des résultats suffisants dans la
    production des biens et services
  • Soutien le développement économique
  • Instrument approprié de répartition des
    ressources (réponse efficace aux besoins)
  • Meilleure utilisation des ressources
  • Facilitation des échanges

30
  • Importance dun vrai marché concurrentiel
  • Instrument efficace en vue de la justice
  • Modére les excès de profit des entreprises
  • Répond aux exigences des consommateurs
  • Optimise les ressources
  • Récompense les efforts, lhabileté et
    linnovation
  • Rôle social du marché libre
  • Il ne trouve pas en lui-même sa propre
    légitimation
  • Il relève de la responsabilité individuelle et
    publique
  • Utilité sociale du profit (service du bien commun)

31
  • Tentation moderne lidôlatrie du marché
  • Nécessité de lancrer dans les finalités morales
  • Il ne peut fournir à lui seul toutes les
    catégories de biens
  • Importante fonction sociale du marché
  • En cerner ses potentialités les plus positives
  • Cependant la liberté économique nest quun
    élément de la liberté humaine
  • Lautonomie de la liberté économique réduit
    lhomme à létat de producteur et de consommateur
    (?aliénation et oppression)

32
LACTION DE LETAT
  • Principe de subsidiarité(fonction de suppléance)
  • Soutien de lactivité économique
  • Principe de solidarité
  • Solidarité sans subsidiarité?Assistanat
  • Subsidiarité sans solidarité?Egoïsme
  • Veille à soutenir loffre demplois
  • Empêche les situations de monopoles

33
  • Rôle de lEtat
  • Définir un cadre juridique qui règle les rapports
    économiques
  • Liberté économique
  • Maintien dune certaine égalité entre les parties
  • Garantie des libertés individuelles
  • Protection de la propriété
  • Stabilité de la monnaie
  • Efficacité des services publics
  • Orientation des politiques économiques et
    sociales

34
  • Nécessaire complémentarité Etat et Marché
  • LEtat définit et oriente la direction du
    développement
  • Il fait respecter des règles équitables et
    transparentes
  • Il garantit une distribution équitable de
    certains biens et services (essentiels à la
    croissance humaine)
  • LEtat doit respecter la subsidiarité
  • Met en oeuvre les conditions favorables
  • À linitiative personnelle
  • À lautonomie et à la responsabilité
  • À un équilibre Liberté privée et action publique
  • Ne pas se substituer aux actions individuelles

35
  • Recettes fiscales et dépense publique
  • Objectif des finances publiques
  • Se proposer comme instrument de développement

  • de solidarité
  • Effets vertueux sur léconomie de finances
    publiques équitables et efficaces
  • Favorisent lemploi
  • Soutiennent lactivité des entreprises
  • Accroissent la crédibilité de lEtat
  • Garant des systèmes de prévoyance et de
    protection sociale

36
  • Principes fondamentaux des finances publiques
    orientées vers le bien commun
  • Limpôt comme devoir de solidarité
  • Rationalité et équité dans limposition des
    contributions
  • Rigueur et intégrité dans ladministration et la
    destination des ressources publiques
  • Dans la distribution des ressources
  • Principes de solidarité et déquité
  • Mise en valeur des talents
  • Priorité au soutien des familles

37
LE ROLE DES CORPS INTERMEDIAIRES
  • Présence simultanée de laction publique et de
    laction privée dans le système économique
  • Certains biens collectifs et dusage commun
  • Ne dépendent pas des mécanismes du marché
  • Ne relèvent pas de la compétence exclusive de
    lEtat

38
  • Rôle de lEtat par rapport à ces biens communs
  • Mettre en valeur les initiatives sociales et
    économiques qui ont des effets publics
  • Soutien de lEtat aux structures intermédiaires
    qui prennent en charge ces biens
  • Rôle de ces structures intérmédiaires
  • Collaboration et complémentarité
  • Vis-à-vis de lEtat
  • du Marché
  • Ceci favorise la démocratie économique

39
  • Les organisations privées sans but lucratif
  • Elles conjuguent harmonieusement
  • Efficacité économique
  • Solidarité
  • LEtat doit respecter la nature de ces
    organisations (principe de subsidiarité)

40
EPARGNE ET CONSOMMATION
  • Influence des consommateurs sur la réalité
    économique
  • Choix de consommer
  • dépargner
  • Investir est toujours un choix moral et culturel

41
  • Le pouvoir dachat sutilise selon des exigences
    morales
  • Justice
  • Solidarité
  • Responsabilité sociale
  • Devoir de charité envers les plus pauvres
  • Donner de son superflu (toujours)
  • de son nécessaire (parfois)
  • Choix de produits  éthiques 

42
  • Dérives de la société de consommation
  • Primat de lavoir sur lêtre
  • Ravale lhomme aux besoins les moins élevés
  • Ne permet pas aux hommes de parvenir à leur
    maturité
  • Que faire?
  • Construire un nouveau style de vie
  • Recherche du vrai, du beau et du bon.
  • communion avec les autres
    hommes
  • Souci de lenvironnement et dune  écologie
    humaine  (Benoît XVI)

43
DSE ET VIE ECONOMIQUE
  • LES RES NOVAE EN ECONOMIE

44
LA MONDIALISATION LES OPPORTUNITES ET LES RISQUES
  • Etat des lieux
  • Processus dintégration croissante des économies
    nationales - commerce, biens, services,
    transactions financières -
  • Capacité dexpansion sans précédent
  • Système de relations absolument inédit
  • Rôle décisif des marchés financiers

45
  • Entre espérances et interrogations
  • Aspects bénéfiques
  • Croissance du système des relations économiques
    et financières
  • Développement des télécommunications
  • Accroissement des échanges commerciaux
  • Risques
  • Tendance à laugmentation des inégalités
  • Entre pays avancés et pays en développement
  • Au sein même des pays industrialisés
  • Croissance de la pauvreté relative

46
  • Assurer une mondialisation dans la solidarité
  • Meilleure répartition du progrès technologique
  • La libre circulation des capitaux nest pas
    suffisante pour un développement global.
  • Importance du commerce international
  • Avantages
  • Contribue à la croissance et au développement
  • Risques (dus aux politiques protectionnistes)
  • Discrimination des produits venant des pays
    pauvres
  • Ce qui entrave le progrès industriel et le
    transfert de technologies

47
  • Critères éthiques en matière de relations
    internationales
  • Poursuite du bien commun
  • Destination universelle des biens
  • Équité dans les relations internationales
  • Droits des plus pauvres
  • Conséquence de loubli de léthique
  •  Les peuples pauvres restent toujours pauvres et
    les riches deviennent toujours plus riches. 

48
  • La mondialisation requiert la défense des droits
    de lhomme
  • Nécessité dune autorité publique internationale
    au service des droits humains
  • Par ex. droit à la nourriture
  • Droit à leau potable
  • Droit au logement
  • à lautodétermination et à
    lindépendance

49
  • Situer lactuel processus de croissance
    économique et financière
  • Dans le respect des droits de lhomme et des
    peuples
  • Dans une répartition équitable des ressources
  • Dans la justice sociale
  • Veiller aux spécificités
  • Locales
  • Culturelles (intérprétation de la vie)
  • Religieuses (manifestation de la liberté humaine)

50
  • Nécessaire solidarité entre les générations
  • Auparavant au sein de la famille
  • Aujourdhui devoir de la communauté
  • Au niveau national
  • international
  • Devoir de justice envers les plus faibles
  • Exige une planification globale
  • Agir selon le principe de la destination
    universelle des biens
  • Ne pas se décharger sur les générations futures
  • La réparation des dommages est plus côuteuse que
    la prévention - ressources de la terre,
    écosystème -

51
LE SYSTEME FINANCIER INTERNATIONAL
  • Nécessité de systèmes financiers pour la
    croissance économique
  • Fonction positive de lépargne
  • Contexte de grande mobilité des capitaux
  • Ressources disponibles pour les activités
    productives
  • Danger logique financière toujours plus
    autopréférentielle - sans lien avec la base
    réelle de léconomie-

52
  • Conséquences dune économie financière coupée de
    ses racines économiques
  • Marchés financier qui ne se consolident que dans
    certaines parties du globe
  • Les pays écartés des bénéfices peuvent néanmoins
    subir les conséquences déventuelles instabilités
  • Énorme accroissement de la valeur des
    portefeuilles (risques pour les Etats eux-mêmes)

53
  • Urgence des solutions institutionnelles
  • Favoriser la stabilité du système
  • En maintenir lefficacité
  • Encourager la concurrence des intérmédiaires
  • Assurer la plus grande transparence au profit des
    investisseurs

54
ROLE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE
  • Un constat la perte du rôle central des Etats
  • Les mesures traditionnelles de défense des Etats
    apparaissent condamnées à léchec
  • Nécessité dun plus grand engagement de la
    communauté internationale
  • Devoir de régulation des processus pour les
    finaliser à la poursuite du bien commun
  • Dans le souci de tenir compte des plus pauvres

55
  • Rôle décisif de la politique étendue hors des
    frontières nationales
  • Nécessité dune dimension opérationnelle
    mondiale
  • À la lumière de paramètres non seulement
    économiques mais aussi moraux
  • Respect de la dignité de lhomme
  • Développement intégral de la personnalité
  • Souci du bien commun
  • Consolider les Institutions existantes et en
    créer de nouvelles

56
Un développement intégral et solidaire
  • Objectif des acteurs de léconomie
    internationale
  • Un développement intégral et solidaire de
    lhumanité
  • Distribution équitable des ressources
  • Dimension planétaire des problèmes sociaux
  • Viser le plus être plutôt que le plus avoir

57
  • Un développement plus humain et solidaire
    profitera aussi aux pays riches
  • Égarement existentiel
  • Aliénation dans le cyle production-consommation
  • Accroissement du bien-être au détriment de
    lhomme et des pauvres
  • Les frontières de la richesse et de la pauvreté
    passent à lintérieur de toutes les sociétés
    (égoïsmes, étalages de richesses)

58
Necessité dune grande oeuvre éducative et
culturelle
  • Léconomie nest quun aspect et une dimension de
    lactivité humaine
  • Léconomie nest pas un absolu, ni la seule
    valeur de la société
  • Cause le système socio-culturel qui ignore la
    dimension éthique er religieuse
  • Nécessité accroître le sens de Dieu et la
    connaissance de soi-même

59
  • Face aux rapides progrès technique et économique
    le Magistère ressent lexigence dune grande
    oeuvre éducative et culturelle
  • Pour une existence plus riche en qualité
  • Respect de lhomme dans toutes ses dimensions
  • Subordination de linstinctif au spirituel
  • Travail éducatif du consommateur
  • Responsabilité dans son pouvoir de choisir
  • Travail éducatif des producteurs
  • Sens des responsabilités (surtout ches les
    professionnels des moyens de communication,..)
About PowerShow.com