LIN1720 cours 11 Phonmes et allophones - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – LIN1720 cours 11 Phonmes et allophones PowerPoint presentation | free to view - id: 2a4673-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

LIN1720 cours 11 Phonmes et allophones

Description:

Les phon mes sont des unit s abstraites en nombre limit dans une langue. ... On ne peut pas trouver [ph] ailleurs qu'en d but de mot. On ne peut pas trouver [p] en ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:249
Avg rating:5.0/5.0
Slides: 54
Provided by: marcbr2
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: LIN1720 cours 11 Phonmes et allophones


1
LIN1720 cours 11Phonèmes et allophones
  • Dr Hélène Knoerr
  • ILOB, Université dOttawa

2
Phonèmes
  • Les phonèmes sont des unités abstraites en nombre
    limité dans une langue.
  • À un phonème donné ne correspond pas un son, mais
    un groupe de sons.
  • À chaque phonème correspondent des variations
    individuelles, des variations dues à la
    génération du locuteur, des variantes dues à
    l'état psychologique du locuteur, des variantes
    stylistiques, des variantes contextuelles, des
    variations dues du débit, de la position de
    laccent, des variantes régionales, des variantes
    sociophonétiques.

3
Trois définitions du phonème
  • Vide, abstraite, oppositive, relative, négative,
    fonctionnelle.
  • SAUSSURE Définit le phonème par sa fonction. Ne
    lui accorde aucune substance (aucun contenu).
    (1916)
  •  Les phonèmes sont avant tout des unités
    oppositives, relatives, et négatives 
  •  Dans la langue, il n'y a que des différences.
    Les phonèmes n'existent qu'en terme
    d'opposition. 
  • a nexiste que par opposition à o, u et aux
    autres voyelles.
  • Deux sons représentent un même phonème sils ne
    constituent jamais une opposition.
  • Lopposition entre t et th existe en anglais.
  • Lopposition entre t et th nexiste pas en
    français.

4
Trois définitions du phonème
  • 2. Pleine, concrète, caractérisation par les
    propriétés.
  • Cest la définition la plus répandue.
  • Le phonème est un faisceau, une somme, un
    ensemble de traits distinctifs.
  • sourd est un trait distinctif en français car
    le français fait la distinction entre /p/ et /b/.
  • /p/ en français sourd labial occlusif.
  • /i/ en français fermé antérieur - arrondi
  • /u/ en français fermé postérieur
  • /y/ en français ferme antérieur arrondi

5
Trois définitions du phonème
  • 2. Pleine, concrète, caractérisation par les
    propriétés.
  • Avant 1932, on considérait le phonème comme une
    unité indivisible.
  • Après 1932, il peut se diviser par un ensemble de
    traits distinctifs, pertinents.
  • Les propriétés peuvent être acoustiques et/ou
    articulatoires.
  • Bloomfield  faisceau de traits pertinents 
  • Jakobson  On appelle ainsi (le phonème) la
    somme des propriétés phoniques simultanées par
    lesquelles un son de la langue donnée se
    distingue des autres sons en tant que moyen pour
    différencier la signification des mots .
  • Troubetzkoy ensemble des propriétés
    pertinentes d'un son
  • Cest une définition plus acoustique, plus
    concrète.
  • /y/ voyelle fermée antérieure.
  • /u/ voyelle fermée postérieure.

6
Trois définitions du phonème
  • 3. Définition psychologique
  •  Le phonème représente une réalité
    psychologique. 
  • La représentation des mots dans le lexique mental
    pensée, représentation sous-jacente dune autre
    langue, comment les mots sont-ils stockés?)
  • mots stockés sous forme de mots indivisibles, de
    phonèmes, de traits.
  • beaucoup darguments en faveur du stockage des
    mots sous forme de traits distinctifs (rôle
    fonctionnel dans la langue).
  • Preuves indirectes  jeu de mots (verlan),
    lapsus, etc.

7
Phones et phonèmes
  • Un phone est un son, indépendamment du rôle quil
    joue dans la grammaire
  • Les phones sont transcrits entre crochets
  • Si deux sons peuvent distinguer les mots dune
    paire minimale, ce sont des phonèmes
  • On dit quils sont contrastifs ou distinctifs
  • Les phonèmes sont transcrits entre barres
    obliques //
  • Un phonème est une unité signifiante de la
    grammaire qui peut être réalisée de plusieurs
    façons selon les contextes
  • 1 phonème 1 phone ou plus, selon la langue

8
Phones et phonèmes
  • Le français distingue /l/ et /?/
  • Rue ?y vs lu ly
  • Pile pil vs pire pi ?
  • En français, /l/ et / ? / sont des phonèmes qui
    contrastent on trouve lun et lautre dans des
    contextes identiques
  • Le coréen na pas ce contraste
  • r devant une voyelle
  • irim nom, param vent
  • l à la fin du mot
  • pal pied, mal cheval
  • En coréen, il ny a quun seul phonème dans un
    contexte donné (soit /l/, soit /r/), avec deux
    réalisations prédictibles par leur contexte

9
Phones et phonèmes
  • Langlais /n/ a deux variantes non-contrastives
  • n (alvéolaire) dans la plupart des contextes
    pen, nail, anaconda
  • n? (dental) devant ?, tenth, anthem
  • Le malayalam (sud de lInde) a deux phonèmes, /n/
    et /n?/

10
Métaphore non-linguistique Phonèmes
  • Superman et Batman
  • Ils sont des personnes différentes (contraste)
  • Ils peuvent apparaître dans les mêmes contextes
    (paires minimales)
  • Superman et Batman sont comme des phonèmes deux
    entités distinctes qui ont des valeurs différentes

11
Merci à Eta Schneiderman
12
Métaphore non-linguistique Allophones
  • Clark Kent et Superman
  • Même personne avec deux identités différentes
    (pas de contraste)
  • Napparaissent jamais en même temps (réalisation
    contextuelle)
  • Superman en situation de crise
  • Clark Kent le reste du temps
  • Clark Kent et Superman sont comme des allophones
    une entité qui a deux réalisations différentes
    dépendant de la situation

13
Merci à Eta Schneiderman
14
Paires minimales
  • Lorsque deux sons peuvent occuper la même
    position dans un mot ( même contexte
    phonologique) en changeant son sens, ce sont des
    phonèmes
  • Test de permutation si on permute deux sons et
    que cela entraîne un changement de sens, il
    sagit de deux phonèmes
  • pa? ka? p et k sont 2 phonèmes en
    français
  • po põ o et õ sont 2 phonèmes en
    français
  • Une paire minimale complète est une paire de mots
    qui ne diffèrent que par un son pa? ka?
  • La notion de paire minimale est étendue aux
    segments adjacents immédiats ce qui précède et
    ce qui suit est identique ?apo ?ado a _ o

15
Paires minimales
  • l f s k p sont des phonèmes
  • k g p p t t g
  • ? o l ? ?l etc.
  • ? b p s t d
  • Pas des paires minimales car pas de variante de
    phonèmes (homophones)

16
Paires minimales
  • Dans ce corpus du tagalog, h et ?
    constituent-ils des phonèmes?
  • Il y a des paires minimales a/e, b/d, c/f
  • Donc il sagit de deux phonèmes

17
Paires minimales
  • Dans ce corpus de litalien, k et t
    constituent-ils des phonèmes?
  • On étudie lenvironnement pour chaque son
  • Même contexte _a
  • 2 phonèmes

18
Mise en évidence des phonèmes
  • Rechercher des paires minimales
  • Si oui alors 2 phonèmes distincts
  • Si non alors étude distributionnelle établir si
    le contexte détermine la réalisation rencontrée
  • Si la distribution peut être représentée comme
    suit
  • alors distribution complémentaire (variantes
    conditionnées dun même phonème)
  • Sinon, variante libre

19
Mise en évidence des phonèmes
  • Paires mininales ou distribution complémentaire?
  • Application Cas de lallemand x C
  • x b?x? Bache kox? Koche bux? Buche
    baux? Bauche
  • C mic?l Michel bec?Bäche byc??Bücher
    kØc? Köche
  • Examiner la distribution
  • Deux réalisations en distribution complémentaire,
    un seul phonème

20
Distribution complémentaire
  • La distribution complémentaire est le contraire
    de la paire minimale
  • ba ?apo papa
  • b?? ??? p??
  • La manière de prononcer dépend du contexte
    phonologique
  • a en fin de syllabe
  • ? devant ?
  • a et ? ne figurent pas dans les mêmes
    contextes il ny a pas dintersection, il sagit
    de deux ensembles disjoints
  • a et ? sont deux allophones du même phonème
    /a/
  • Ils sont en distribution complémentaire on
    trouve lun ou lautre selon le contexte
    phonologique (variation conditionnée)

21
Distribution complémentaire
  • Deux sons sont des allophones lorsque
  • Ils napparaissent pas dans une paire minimale
  • Ils sont en distribution complémentaire
  • Ils sont phonétiquement semblables

22
Distribution complémentaire
  • Exemple d et r en tagalog
  • Pas de paires minimales
  • Distribution d r

23
Distribution complémentaire
  • Exemple n et ? en italien
  • Pas de paires minimales
  • Distribution
  • ? devant occlusive vélaire
  • n Le reste du temps

24
Contextes phonologiques
  • Les segments adjacents au phonème sont appelés
    contextes phonologiques
  • ?apo ?ado a _ o pour p et d
  • Les contextes phonologiques servent à déterminer
    si deux sons constituent des phonèmes dans une
    langue donnée
  • On trouve les 2 en contexte identique (avec
    changement de sens) 2 phonèmes
  • Sinon, 2 allophones ( variantes du même phonème,
    on trouve lun ou lautre selon le contexte
    phonologique, ou distribution)

25
Contextes phonologiques
  • Dans lexemple du tagalog
  • r en contexte intervocalique uniquement
  • d le reste du temps
  • Généralisations toujours donner la règle la plus
    générale possible
  • d et r sont en distribution complémentaire
  • allophones du même phonème
  • d étant le cas général (le reste du temps),
    il est la forme de base

26
Contextes phonologiques
  • Le contexte (lenvironnement) de r est le
    contexte qui conditionne lenvironnement dans
    lequel /d/ est réalisé r.
  • Les contextes sont généralement stables en termes
    de
  • La position du son entre C ou V
  • Le type de V ou C qui précède ou qui suit le son
    (antérieure, écartée, vélaire, etc.)
  • La position du son dans le mot (initiale de
    syllabe, finale de mot, etc.)

27
Allophones
  • Lorsquun phonème varie selon le contexte, on
    appelle ses variantes des allophones
  • Exemple français laurentien
  • Phonème Allophone Contexte
  • t devant u tout,
    a, e, o, etc.
  • /t/
  • ts devant i tire
  • devant y tu
  • devant j tien
  • Le phonème est la forme la plus courante, les
    allophones se trouvent dans un contexte précis

28
Allophones
  • /t/
  • ts devant /i/
  • ts devant /j/
  • ts devant /y/
  • ts devant / ? /
  • /d/
  • dz devant /i/
  • dz devant /j/
  • dz devant /y/
  • dz devant /?/
  • Donc
  • ts devant /i/, /y/, / ? / et /j/
  • dz devant /i/, /y/, / ? / et /j/
  • Simplifier les contextes
  • /t, d/ deviennent ts, dz devant /i, y, ?, j/.
  • devant les voyelles hautes et les semi-voyelles
    antérieures

29
Les types de variation
  • Lorsque la présence dun ou de lautre de deux
    sons (la distribution) dépend de lenvironnement
    linguistique (phonologique), ce sont des
    variantes conditionnées
  • bato / b??
  • Lorsque la présence dun ou de lautre de deux
    sons (la distribution) dépend dautre chose que
    de lenvironnement linguistique, ce sont des
    variantes libres
  • rule vs. ?ule rouler
  • m?nYt vs minyt minute
  • Les variantes libres ne sont pas conditionnées
    par lenvironnement linguistique mais par des
    facteurs extralinguistiques (différences
    dialectales ou sociolectales)

30
Contraste et allophonie
  • Exemples anglais
  • Contrastes entre occlusives voisées et sourdes
  • b?n vs. p?n
  • Phonèmes /b/ vs. /p/
  • Cependant les occlusives sourdes ont plusieurs
    allophones
  • /p/
  • ph en début de mot Pat, Pin, Poodle
  • p en milieu de mot et après /s/ Apple,
    Peppermint, Spin
  • p? en finale de mot tap, dip, escape
  • On ne peut pas trouver ph ailleurs quen début
    de mot
  • On ne peut pas trouver p en début de mot
  • On ne peut pas trouverp? ailleurs quen finale
    de mot

31
Contraste et allophonie
  • Exemples anglais
  • Allophones de /t/

32
Contraste et allophonie
  • Nasalité en français
  • Paix Pin
  • Là Lent
  • Pont Peau
  • Patente Patate
  • Grand-mère Grammaire
  • On trouve la voyelle orale et la voyelle orale
    dans les mêmes positions (les mêmes contextes)
  • Le trait de nasalité est distinctif en français
    ( distinction entre phonèmes)

33
Contraste et allophonie
  • Nasalisation en anglais
  • Pool Spoon
  • Cat Cant
  • Lake Length
  • Pit Pin
  • Graduate Grandfather
  • Le phénomène existe mais uniquement en contexte
    consonne nasale
  • Le trait de nasalité nest pas distinctif en
    anglais ( variante contextuelle)

34
Contraste et allophonie
  • Laffrication en français laurentien
  • Tirer Dilué
  • Taré Dahlia
  • Tuyau Enduit
  • Situation Idiot
  • Tombé Endormi
  • Téméraire Dérangé
  • Intuition Deux
  • Laffrication existe
  • Distribution conditionnée par le contexte
    affrication seulement devant les voyelles
    antérieures
  • Pas de changement de sens

35
Contraste et allophonie
  • Laffrication en français
  • Ship chip
  • Shop chop
  • Wash watch
  • Swish switch
  • Garage badge
  • Gel jelly
  • Laffrication existe
  • Distribution non conditionnée par le contexte on
    trouve les 2 réalisations dans les mêmes
    contextes
  • Changement de sens

36
Problèmes de phonologie
  • Tests diagnostiques
  • 1. Paires minimales distribution contrastive
    (phonèmes différents)
  • 2. Prédictabilité distribution complémentaire
    (allophones du même phonème)

37
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Quelles sont les voyelles hautes?

38
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Quelles sont les voyelles hautes?

39
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Distribution
  • - entre C sourdes pour les voyelles dévoisées
  • - Pas de classe naturelle pour les voyelles
    voisées

40
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Chercher des failles dans les contextes
  • -i napparait jamais dans les contextes où i?
    apparait, et vice versa
  • u napparait jamais dans les contextes où u?
    apparait, et vice versa
  • Donc
  • Distribution complémentaire

41
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Faire des généralisations
  • i et u sont dévoisées entre deux consonnes
    sourdes
  • i et u sont voisées dans les autres
    contextes
  • Question cette règle est-elle une règle de
    voisement ou de dévoisement?

42
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Quel est lallophone de base et quel est
    lallophone restreint?
  • Distribution restreinte petit nombre de
    contextes (denvironnements) allophone rstreint
  • Distribution générale contextes plus vastes,
    plus complexes allophone de base phonème
  • Phonèmes voyelles hautes voisées /i/ /u/
  • Allophones restreints voyelles hautes dévoisées
    i? u?

43
Problèmes de phonologie
  • Cas du mokilais
  • Règle /i/ et /u/ deviennent i? et u? entre
    deux consonnes sourdes
  • Ou, plus généralement
  • Les voyelles hautes se dévoisent entre deux
    consonnes sourdes

44
Problèmes de phonologie
  • En résumé
  • Faire la liste des contextes
  • Généraliser les contextes en termes de classes
    naturelles
  • Les contextes sont-ils identiques ou
    complémentaires? identiques distribution
    contrastive (phonèmes différents)
  • non identiques distribution complémentaire
    (allophones du même phonème), par exemple i?
    vs. i
  • 4. Identifier le phonème (allophone de base) et
    lallophone restreint

45
Application le vieil anglais
  • Les voyelles æ et æ sont-elles en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • sæ 'sea' ?ær 'there'
  • æt 'food' mæst 'most'
  • græy 'gray' drævan 'to drive'
  • klæne 'clean' bæk 'back'
  • æt 'at' wæter 'water'
  • fæstan 'fasten' mæst 'mast'
  • næyl 'nail' hwæt 'what'
  • Paires minimales
  • æt 'food æt 'at'
  • mæstmost mæst 'mast'
  • Donc deux phonèmes

46
Application le japonais
  • Les segments s et sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • saya 'pod' kasa 'umbrella'
  • senkyo 'election' mise 'store'
  • sono 'that' heso 'navel'
  • sui 'sushi' hanasu 'speak'
  • iku 'spread' ima 'island'
  • ite 'doing' kui 'skewer'
  • saimi 'sashimi' mei 'rice'
  • sasemaita 'caused'
  • distribution conditionnée
  • s devant a e o u
  • devant i

47
Application le grec moderne
  • Les segments k et ky sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Même question pour
    x et xy. Sil y a distribution conditionnée,
    quels sont les contextes?
  • Distribution conditionnée
  • k devant a o u
  • ky devant i e
  • x devant a o u
  • xy devant i e

48
Application losage (langue sioux)
  • Les segments d et ð sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • distribution conditionnée
  • ð devant e é i í
  • d devant a á

49
Application le tzeltal (langue maya du Mexique)
  • Les segments b et b sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • bi 'what' bu t'il 'as'
  • hba 'myself' bahth 'goes'
  • sba 'him/herself' t'uhbil 'beautiful'
  • ilbil 'seen' tahb 'twenty'
  • ti'bal 'meat' ho'bel 'San Cristóbal' (a
    city)
  • ma'ba 'not' ca'b 'honey'
  • haye'b 'how many'
  • distribution conditionnée
  • b devant en général
  • b en position intervocalique et finale
    (occlusive bilabiale glottale voisée)

50
Application le finnois
  • Les segments t et d sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • Contextes communs a_e, a_a, a_o
  • Paires minimales
  • Deux phonèmes

51
Application le tojobal (langue maya du Mexique)
  • Les segments t et th sont-ils en opposition
    contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes? (t? est à part, ne pas le
    considérer)
  • distribution conditionnée (complémentaire)
  • t en général
  • th en position finale

52
Application le palauan (langue austronésienne)
  • Les segments ð , ? et d sont-ils en
    opposition contrastive ou conditionnée? Sil y a
    distribution conditionnée, quels sont les
    contextes?
  • distribution conditionnée
  • ð en général (dans le grand nombre de
    contextes)
  • d variante libre de ð en position initiale
    (mêmes contextes sans changement de sens)
  • ? variante conditionnée de en ð position
    finale

53
En résumé
  • Différence phonème/ allophone
  • Test de permutation
  • Paire minimale/ distribution complémentaire
  • Variation libre ou conditionnée
  • Contexte phonologique
About PowerShow.com