Ateliers concomitants Gestion et optimisation de la bande passante (BMO) : D - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Ateliers concomitants Gestion et optimisation de la bande passante (BMO) : D PowerPoint presentation | free to download - id: 83e807-NWQyM



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Ateliers concomitants Gestion et optimisation de la bande passante (BMO) : D

Description:

Ateliers concomitants Gestion et optimisation de la bande passante (BMO) : D veloppement d une Charte Surveillance et analyse du trafic r seau – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:26
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 20
Provided by: Martin1168
Learn more at: http://www.inasp.info
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Ateliers concomitants Gestion et optimisation de la bande passante (BMO) : D


1
Ateliers concomitants Gestion et optimisation de
la bande passante (BMO) Développement dune
Charte Surveillance et analyse du trafic réseau
  • 17-20 octobre 2006 Université Cheikh Anta Diop
    de Dakar, Sénégal

2
Présentations
  • Facilitateurs
  • Augustin Gaschignard, France
  • Issa Nkusi, Rwanda
  • Participants
  • Principaux utilisateurs de bande passante pour le
    domaine éducatif et de la recherche au Sénégal
  • Universités et établissement denseignement
    supérieur
  • Organismes de recherche
  • Autres parties intéressées
  • Les participants sont répartis entre diverses
    filières concomitantes de latelier
  • Développement dune Charte
  • Surveillance et analyse du trafic réseau
  • Questions techniques et non techniques
  • Présentations
  • Votre nom, linstitution que vous représentez,
    votre rôle dans cette institution

3
Objectifs de la séance
  • Fournir un descriptif des problèmes associés à la
    gestion et à loptimisation de la bande passante
    (BMO)
  • Décrire le programme de développement de la
    capacité BMO et les autres opportunités de
    formation
  • Donner le contexte des ateliers de développement
    concomitants qui vont se dérouler dans les jours
    à venir
  • Esquisser la manière dont nous allons tenter de
    lier le contenu de ces ateliers
  • Identifier les activités de suivi, post-atelier

4
Lenjeu de la bande passante
  • La bande passante disponible est par définition
    limitée et insuffisante pour répondre à la
    demande
  • La capacité existante tourne généralement au
    maximum de capacité
  • Résultat la bande passante est souvent
    inutilisable
  • Ralentissement universel aux heures de bureau
  • La bande passante coûte très cher
  • Le déploiement de capacité supplémentaire est
    limité, pour des raisons financières, de
    disponibilité, de technologie

5
Quelles sont les conséquences ?
  • Luniversité ne participe pas à la révolution
    numérique
  • Luniversité ne fournit pas à son personnel, ses
    chercheurs ou ses étudiants linformation dont
    ils ont besoin
  • Les ressources des bibliothèques numériques
    existantes sont sous-exploitées, et dautres
    investissements dans la technologie de
    documentation numérique sont difficiles à
    justifier (coût élevé/faible taux dutilisation)
  • Manque daccès à linformation actualisée en
    matière de recherche, que ce soit au niveau
    local, régional ou mondial potentiel limité de
    recherche
  • Faible retour sur investissements
  • Coûts réseau élevés (environ 5000 par mois)
  • Faible taux dutilisation (télécharger une page
    prend gt10 minutes)
  • Peu dintérêt à investir plus dans
    linfrastructure universitaire
  • Investissement médiocre dans les TCI (notamment
    personnel, formation, etc.)
  • Nombre plus important dordinateurs / bande
    passante équivalente accès plus lent / moins de
    recherche

6
Lenjeu en détail
  • La bande passante est une ressource
  • Limitée, en forte demande, chère, de grande
    valeur
  • Souvent, la bande passante existante nest pas
    gérée
  • 59 des institutions nopèrent aucun contrôle, ni
    gestion de la bande passante
  • Lexamen approfondi des données indique que ce
    chiffre est en réalité bien supérieur
  • Voir le rapport ATICS www.atics.info pour
    connaître en détail la situation dans les
    universités africaines

7
(No Transcript)
8
Quelles solutions possibles ?
  • Ne rien faire !
  • Cest souvent ce qui se passe dans la réalité,
    mais ce nest pas une solution
  • Augmenter la bande passante et réduire les coûts
  • Actions de consortiums au niveau local, national
    et international
  • Meilleure gestion de la ressource existante
  • Amélioration de laccès, pas de coûts
    supplémentaires pour la bande passante
  • Approche combinée (faible coût gestion)
  • Moitié prix vitesse utilisable doublée accès
    quadruplé
  • Meilleure durabilité à long terme

9
ATICS Optimiser la gestion de la bande
passante est sans doute le moyen le plus facile à
la portée des universités pour améliorer la
quantité de bande passante à usage éducatif
disponible et sa qualité.
10
Activités de développement de capacité BMO
  • Descriptif du programme

11
Modules disponibles
  • Packs dinformation destinés aux managers seniors
    des institutions et aux professionnels des TCI.
  • Ateliers de développement dune Charte et
    matériaux de formation pour supporter le
    développement denvironnements satisfaisants
    faisant intervenir une Charte institutionnelle.
  • Ateliers de surveillance et danalyse du trafic
    réseau, matériaux de formation et outils
    logiciels.
  • Atelier de contrôle et de limitation du trafic
    réseau, matériaux de formation et outils
    logiciels.
  • Atelier de caching Web basé sur lutilisation de
    Squid.
  • Formation et ressources documentaires
    indépendantes en fourniture de service de
    messagerie et stratégies et techniques de
    téléchargement planifiées pour optimiser la bande
    passante.
  • Publication dun manuel de gestion de la bande
    passante, octobre 2006
  • Voir http//www.inasp.info/training/bandwidth/bo
    oksprint.html
  • Elargissement probable du programme à lavenir

12
Dates et lieux
  • Des séminaires et ateliers de formation ont été
    organisés (jusquau 1er septembre 2006) au niveau
    national et local dans les pays suivants
  • Kenya, Malawi, Rwanda, Afrique du Sud, Tanzanie,
    Ouganda, Zambie, Zimbabwe
  • Dautres événements seront organisés au niveau
    national et local dans les pays suivants
  • Ethiopie, Ghana, Kenya, Tanzanie
  • Evénements au plan régional et international
  • Pour lAfrique francophone Sénégal, Côte
    d'Ivoire, Congo et au moins un autre pays
  • Deux ateliers techniques panafricains se sont
    déjà déroulés
  • Ateliers internationaux en Italie et ailleurs ?
  • Calendrier
  • Ateliers pilotes lancés en octobre 2005, dautres
    ateliers se poursuivront jusquau printemps 2007
  • Prolongement et déploiement probables des
    activités
  • Pour plus de détails à ce sujet, voir
  • http//www.inasp.info/training/bandwidth/workshops
    .html

13
A propos de lINASP
  • LINASP (International Network for the
    Availability of Scientific Publications) est un
    réseau coopératif de partenaires
  • Notre mission est dencourager le flux de
    linformation intra-pays et inter-pays, en
    mettant laccent sur ceux qui ont des systèmes de
    publication et de dissémination moins développés.
    Objectifs
  • cartographier, soutenir et renforcer les
    activités existantes de promotion de laccès à
    linformation et aux connaissances scientifiques
    et érudites et leur dissémination
  • identifier, encourager et soutenir les nouvelles
    initiatives qui permettront daugmenter la
    publication au niveau local et laccès général à
    la littérature scientifique et érudite de bonne
    qualité
  • promouvoir le développement des capacités
    internes à chaque pays en matière de production,
    dorganisation, daccès et de dissémination de
    linformation.

14
Descriptif et calendrier des ateliers
  • Ateliers concomitants
  • Développement dune Charte
  • Surveillance et analyse du trafic réseau
  • Séances communes de démarrage et de
    planification/conclusion
  • Le suivi et la planification de la mise en œuvre
    ont de limportance et doivent être convenus
  • Cet atelier initial et les activités futures
    seront liés
  • Dates 17-20 octobre, heure de début ??, fin
    ??
  • Séance commune douverture
  • Division des groupes et répartition dans les
    ateliers concomitants
  • Regroupement de tous les participants pour la
    séance commune de planification et de conclusion
  • Latelier sur le trafic réseau dure plus
    longtemps que latelier Développement dune charte

15
Charte et Surveillance du trafic
  • Les étapes essentielles à lefficacité de
    nimporte quel programme BMO sont
  • De savoir ce qui se passe sur votre réseau
    Surveillance
  • Davoir des politiques adéquates régissant
    lutilisation du réseau Charte
  • Nécessité que ces 2 étapes soient flexibles, de
    pouvoir les modifier au fil du temps et quelles
    soient complémentaires
  • Le BMO nest pas seulement un problème technique,
    les techniciens ne peuvent pas le résoudre tout
    seuls
  • La Charte dutilisation, si elle est isolée, ne
    sert à rien non plus
  • Les décideurs doivent exiger et recevoir des
    rapports et informations détaillés sur la
    surveillance du trafic réseau
  • Le personnel technique doit exiger et sattendre
    à obtenir une Charte adéquate au sein de laquelle
    ils puissent opérer
  • Une fois la Charte dutilisation et la
    surveillance mises en oeuvre, dautres approches
    peuvent alors être adoptées
  • Faute dune Charte et dune Surveillance
    adéquates, elles risqueraient déchouer ou de ne
    pas fonctionner comme prévu

16
Relier entre elles des filières parallèles
  • Le groupe Charte travaillera sur les questions de
    Charte et développera/révisera la Charte des
    institutions participantes
  • Le groupe Trafic réseau travaillera sur les
    stratégies et les outils permettant de surveiller
    les réseaux des institutions participantes
  • Chaque groupe essaiera de concevoir des plans
    réels dimplémentation pour son organisation
    respective et son domaine dintervention
    respectif
  • Tous les participants se rassembleront pour
    revoir ensemble la manière dont ces plans
    pourraient avancer, une fois latelier achevé
  • LINASP pourra faire des suggestions dans ce
    domaine, mais la décision revient aux
    participants
  • Comment faire pour travailler ensemble afin de
    veiller à ce que toutes les organisations fassent
    des progrès dans ce domaine ?
  • Quel rôle joue le Réseau national rwandais pour
    léducation et la recherche à ce niveau ?
  • Discussions de groupe/plénières pendant latelier
    et réalité concrète post-atelier
  • LINASP liera la participation à dautres
    activités BMO aux progrès réalisés dans les
    activités passées

17
Logistique
  • Hébergement
  • Rafraîchissements
  • Déjeuner
  • Dîner
  • Frais de subsistance

18
Financement et support
  • Nous remercions le Centre de recherches pour le
    développement international (IDRC) (Canada) de
    son soutien pour lorganisation de cet atelier
  • Le financement et le support pour les activités
    globales  Support de formation pour la gestion
    et loptimisation de la bande passante   ont été
    pris en charge par le Conseil interuniversités
    des Flandres (VLIR) et le Centre de recherches
    pour le développement international (IDRC)
  • VLIR ce programme  Optimisation de
    lutilisation et de la gestion de la bande
    passante en milieu universitaire  est entrepris
    avec le soutien financier du Conseil
    interuniversités des Flandres
  • IDRC ce programme  Support de la formation
    pour loptimisation de la bande passante dans les
    universités en Afrique   est entrepris avec le
    soutien financier du Fonds canadien pour lAfrique

19
Merci.Avez-vous des questions ?
About PowerShow.com