Fonction%20motrice%20et%20fonction%20cognitive%20chez%20la%20personne%20 - PowerPoint PPT Presentation

View by Category
About This Presentation
Title:

Fonction%20motrice%20et%20fonction%20cognitive%20chez%20la%20personne%20

Description:

Title: Diapositive 1 Author: Sophie Last modified by: Sophie Created Date: 9/21/2010 9:48:08 AM Document presentation format: Affichage l' cran (4:3) – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:122
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 89
Provided by: Soph1157
Learn more at: http://medecine.ulb.ac.be
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Fonction%20motrice%20et%20fonction%20cognitive%20chez%20la%20personne%20


1
Fonction motrice et fonction cognitive chez la
personne âgéeune prise en charge globale
  • Sophie Gillain
  • Gériatre au CHU de Liège
  • Prof J Petermans

2
Plan de la discussion
  • Situation du problème
  • Comment ça marche ?
  • Pourquoi étudier la marche ?
  • Comment étudier la marche ?
  • Quest ce qui marche en pratique ?
  • Take home messages

3
Situation du problème
4
Evolution cognitive et avancée en âge
J. Yesavage, H. Kraemer, A.Noda, J. Taylor, R.
OHara, J. Brooks, and J. Tinklenberg, 2000
5
Vieillissement de la marche
  • Vieillissement physiologique
  • Vieillissement phy des structures
  • Accumulations des lésions
  • Co-morbidités
  • Marche dites  pathologiques 
  • gt 60 A 85 marche non modifiée,
  • gt 85 A 20 marche non modifiée
  • Sudarsky L., Adv Neurol 2001.

6
Incidence des chutesNbre de chutes/ 100
personnes/an
  • Age femme homme total
  • --------------------------------------------------
    ----------------
  • 70-74 47.9 46.7 47.4
  • 75-79 68.9 60.2 65.3
  • 80-84 91.1 99.1 94.1
  • 85-89 106.6 125.0
    111.8
  • 90 198.6 40.0
    152.2

Réf. J CAMBEL 1996
7
Conséquences des chutes
  • Fractures et plaies
  • Hémorragies cérébrales, viscérales
  • Rhabdomyolyse et insuffisance rénale
  • Syndrome post-chute et récidive
  • Crainte de tomber et réduction des activités
  • Déficit fonctionnel secondaire
  • Augmentation mortalité, morbidité, dépendance

8
Conséquences des chutes
  • Fracture du col du fémur
  • 25 des patients décèderont dans lannée
  • 80 garderont un déficit de mobilité
    permanent
  • Ambrose, Paul, Hausdorff, Risk factors for falls
    among older adults a review of littérature.

9
Conséquences des chutes ( Sans fracture )
Non chuteur Chuteur
10
Conséquences des chutes
  • Selon Eurostat
  • http//ep.eurostat.ec.europa.eu
  • En ce qui concerne lUnion Européenne
  • gt 50.000 décès / an, liés à une chute
    accidentelle
  • 20 des décès pour cause externe
  • 20 des dépenses en soins de santé
  • Hartholt, van Beeck, Polinder et al, 2011,
    Societal consequences of falls in the older
    population

11
Situation du problème
  • Vieillissement cognitif bénin et augmentation du
    nombre de démences
  • Modifications physio/pathologiques de la marche
  • Augmentation du nombre de chutes avec lâge
  • Conséquences graves et variées des chutes

12
Comment cela marche ?
13
Comment ça marche ?
  • Marche, définition
  • Acte moteur intentionnel, dirigé vers un but, qui
    assure le déplacement du corps dans le plan
    horizontal via des contraintes posturales et
    déquilibre. La marche résulte de la combinaison
    dans le temps et lespace de mouvements de
    différents segments du corps.
  • (Beauchet Psychol. Neuropsychiatr. Vieil.
    2006)

14
Comment ça marche ?
  • Passage dune position déquilibre statique à une
    position déquilibre dynamique
  • Transfert du poids du corps dun pied sur lautre
  • Changements de direction, but choisi
  • Eviter les obstacles
  • Appréhender lenvironnement

15
Comment ça marche ?
  • Composante organique
  • SNC, SNP, Ostéo-articulaire, Musculaire
  • Yeux, Oreilles, Peau
  • Composante cognitive
  • Fonctions Exécutives
  • Attention
  • Réserve mnésique
  • Composante psychologique

16
Proprioception musculaire et articulaire
Vision
Sensibilité tactile plantaire
Appareil vestibulaire
Intégrateur central
Qualité des transmissions nerveuses
Qualité des membres ( muscles,
articulations, séquelles vasculaires)
Contrôle postural
17
(No Transcript)
18
Composante organique complexe
Planification, Initiation
Commande musculaire
Modèle interne du mouvement à réaliser
Posture optimale
5 somatoesthésique 7 cortex visuel
Niveau supérieur dintégration et dorganisation
des mouvements
19
Composante organique complexe
  1. Cortex orbito-frontal
  2. Cortex préfrontal latéral
  3. Cortex ventro-médian
  4. Système limbique

Réponse comportementale aux émotions Rôle
modulateur (gauche) des stimulations
dépressogènes de lamygdale Hypométabolisme
pré-frontal et hypothalamique en cas de
dépression (atrophie!)
20
Composante organique complexe
21
Composante organique complexe
22
Comment ça marche ?
  • Composante cognitive
  • Exécutive
  • Attentionnelle
  • Mnésique
  • Scherder E, Eggermont, Swaab, Gait in ageing and
    associated with dementia a relationship with
    cognition, Neuroscience and Biobehavioral
    Reviews, 2007.
  • Al-Yahya et al, Cognitive mototr interference
    while walking a systematique review and
    meta-analysis, Neuroscience and Biobehavioral
    Reviews, 2011.
  • Allali G, Assal F, Kressig R, Dubost V, Herrmann
    F, Beauchet O. Impact of impaired executive
    function on gait stability. Dementia and
    geriatric cognitive disorders, 2008.
  • Sheridan PL, Solomont J, Kowall N, Hausdorff JM.,
    Influence of executive function on locomotor
    function divided attention increases gait
    variability in Alzheimers disease. JAGS, 2003.
  • Holtzer R, Friedman R, Lipton RB, Katz M, Xue X,
    Verghese J. The relationship between specific
    cognitive functions and falls in aging,
    Neuropsychology, 2007.
  • C Rosano, Ferrucci, et al, Executive function,
    memory and gait speed decline in well-functioning
    older adults, Journal of gerontology A Biol Sci
    Med Sci, 2010.

23
Comment ça marche ?
  • Composante exécutive
  • Les fonctions exécutives interviennent dans
    lorganisation de laction (physique ou mentale),
    lorsque les routines ne suffisent pas à la
    réalisation dune activité.
  • Les fonctions exécutives comprennent notamment
    linitiation, lorganisation séquentielle, le
    contrôle, la sélection flexible, linhibition de
    laction.
  • Le syndrome dysexécutif peut être caractérisé par
    un déficit de fonction exécutive et/ou par la
    survenue daction(s) trop routinière(s).

24
Comment ça marche ?
  • Composante exécutive
  • Capacité dutiliser les afférences sensitives et
    sensorielles afin de concevoir et dorganiser une
    action répondant à un but ciblé.
  • Lobe préfrontal (cortex préfrontal dorsolatéral
    et cortex cingulaire) - lobe pariétal - système
    limbique.

The role of executive function and attention in
gait, Mov. Disord., 2008
25
Imagerie du syndrome dysexécutif
Activation cérébrale commune à plusieurs tâches
exécutives, de mise à jour, de flexibilité et
dinhibition un processus attentionnel de base
26
Imagerie du syndrome dysexécutif
Activation cérébrale frontale ET pariétale dans
une épreuve de double tâche
27
Sources de perturbations des FE
  • Soit le système est  saturé 
  • Anxiété, dépression, interférences,
  • Soit le système est ralenti
  • Âge, médicaments,
  • Soit une région est lésée
  • AVC,
  • Soit les connections sont lésées
  • Leucoencéphalopathie,
  • Soit plusieurs mécanismes coexistent
  • Dans les démences,

28
Comment ça marche ?
  • Composante exécutive
  • Chez tous relation FE et marche
  • Vitesse de marche, variabilité de la marche
  • Chez les âgés
  • Vieillissement physiologique des EF
  • Lésions anatomiques (not.leucoaraïose)

The role of executive function and attention in
gait, Mov. Disord., 2008
29
Comment ça marche ?
  • Composante attentionnelle
  • Attention sélective, soutenue, divisée, switch
  • Attentional mechanisms contributing to balance
    constraints during gait the effects of balance
    impairments, Brain Research, 2009
  • Structures anatomiques en réseau
  • Double tâche / Priorisation

30
Concept de la double tâche
  • Part de lobservation courante en pratique de la
    dégradation de la marche des sujets âgés
    lorsquils parlent ou lorsquils font quelque
    chose par exemple porter un verre deau en
    essayant de ne pas le renverser
  • Principe la marche est un phénomène requérant de
    lattention, dont une partie est utilisée pour
    rendre la marche plus  régulière  plus  sure 

31
Concept de la double tâche
  • La double tâche est la réalisation simultanée de
    deux tâches nécessitant de lattention et
    mobilisant les mêmes zones corticales pour
     sensibiliser une des deux tâches testées
  • Ex Marcher en tenant un verre deau rempli
  • Ex Marcher en décomptant
  • Ex Marcher en réalisant une tâche de fluence

32
Concept de la double tâche
  • Ainsi si lon  détourne  lattention du sujet
    qui marche sur autre chose que sur sa marche,
    celle-ci risque dêtre perturbée
  • Ce concept est donc utilisé pour  sensibiliser 
    le dépistage des troubles débutants de la marche
  • Il est surtout utile et efficace chez des sujets
    qui ont déjà un manque dattention
  • Il est donc très efficace chez des sujets âgés
    qui nous semblent à priori  bien  mais qui
    peuvent  en faisant attention  lors des tests
    soit cacher un trouble léger de la marche soit
    cacher un trouble attentionnel

33
Comment ça marche ?
  • Double tâche
  • Composante attentionnelle de la marche augmente
    avec lâge
  • Agés sains  normal strategy 
  • Vitesse , temps de réaction
  • Agés pathologiques
  • Vitesse , pas courts, double support
  • Augmentation de la variabilité de la marche
  • The role of executive function and attention in
    gait, Mov. Disord., 2008

34
Comment ça marche ?
  • Double tâche
  • Littérature parfois contradictoire
  • Effet de la réserve attentionnelle disponible
  • Effet de la tâche cognitive demandée
  • Effet de lâge
  • En résumé
  • Lien entre FE / Mémoire et Vitesse de marche
  • Lapplication dune DT entraine selon les
    cohortes
  • diminution de la longueur des pas
  • augmentation du temps de double support
  • augmentation de la variabilité de la marche

35
Comment ça marche ?
  • Double tâche
  • Motrice et cognitive
  • Importance du coût attentionnel
  • Et linvisible devient visible

36
Application clinique du concept de double tâche
L Lundin-Olsson, Lancet, 1997.
37
Comment ça marche ?
  • Le concept de priorisation
  • Jeunes et âgés sains  posture first strategy 
  • Bloem BR, The multiple tasks test development
    and normal strategies, Gait and posture 2001.
  • Agés pathologiques posture second strategy 
  • Chapman GJ, Evidence that older adult fallers
    prioritise the planning of future stepping
    actions over the accurate executive ongoing steps
    during complex motor tasks, Gait and posture,
    2007.
  • Bloem BR, The multiple tasks test. Strategies in
    PD, Exp Brain Res 2001.

38
Comment ça marche ?
  • Composante psychologique
  • Anatomiquement  logique 
  • Couramment observée
  • Difficilement quantifiable
  • FES (Falls Efficacy Scale), ABC Scale
  •  Self report  //  Real performance 
  • What is meaningful change in physical
    performance? Findings from a clinical trial in
    older adults, J Nutr Health Aging, 2009.

39
Intérêt d étudier la marche ?
40
Intérêt détudier la marche de la personne âgée?
  • La marche nest pas une activité automatique
    (activation corticale) Erik Scherder and al,
    Neurosci. Biobehav.Rev., 2007 (31) 4 485-97
  • Intégrateur central complexe et nombreuses
    composantes organiques périphériques

41
Intérêt détudier la marche de la personne âgée ?
  • Marche conservée signe de vieillissement
    physiologique réussi
  • Marche modifiée
  • Soit traduction de nombreuses comorbidités et
    signe de fragilité
  • Risque de chute, fragilité cognitive, déclin
    fonctionnel, dénutrition
  • Soit marche  pathologique 
  • Parkinson débutant, AVC, PNP,
  • Soit le signe dune pathologie organique aiguë
  • FA, IM, AVC récent, Confusion secondaire à

42
Intérêt détudier le marche de la personne âgée ?
  • La marche à considérer come une fonction
  • Au même titre que la fonction respiratoire ou
    cardiaque
  • Intégrateur de complexité
  • Pas le siège dun seul organe mais le reflet du
    fonctionnement de plusieurs organes
  • A considérer comme un marqueur de vieillissement
    réussi

43
Comment étudier la marche ?
44
Aborder létude de la marche
  • Versant central (SNC)
  • Analyse de la formation de lordre moteur
  • (IRM morphologique et IRM fonctionnelle)
  • Versant périphérique
  • Analyse de la résultante de lordre moteur
  • Examen clinique, tests validés
  • Analyse des paramètres de marche tapis de marche
    et méthodes accélérométriques

45
Versant central
  • Apports de lIRM morphologique
  • Théorie pathogénique  vasculaire 
  • Age Microangiopathie LCR et Leucoaréïose
  • Marche vitesse longueur , double
    support
  • Risque de conversion des MCI
  • F. Onen, MC. Henry Feugeas, C. Rosano, J. Brach
    (2006 à 2009)

46
Versant central
  • Apports de lIRM morphologique
  • Théorie pathogénique  vasculaire 
  • Corrélation entre leucoaraïose et
  • Chutes, déclin fonctionnel morbidité
  • Debette S, Markus HS. The clinical importance of
    white matter hyperintensities on brain magnetic
    resonance imaging systematic review and
    meta-analysis. Bmj. 2010.
  • Kloppenborg RP, Nederkoorn PJ, Geerlings MI, van
    den Berg E. Presence and progression of white
    matter hyperintensities and cognition A
    meta-analysis. Neurology,2014.

47
Versant central
  • Apports de lIRM morphologique
  • Théorie pathogénique  vasculaire 
  • Corrélation entre leucoaraïose et
  • Troubles cognitifs
  • Y. Otsuka, H. Yamauchi, N. Sawamoto et al,
    Diffuse tract damage in the hemispheric deep
    matter may correlate with global cognitive
    impairment and callosal atrophy in patients with
    extensive leukoaraiosis, Am J Neuroradiol, 2012.
  • M Viana-Baptista, P. Bugalho, C. Jordao et al.,
    Cognitive function correlates with frontal white
    matter apparent diffusion coefficients in
    patients with leukoaraiosis, J Neurol, 2008.

48
Versant central
  • Apports de IRM morphologique
  • 48 sujets non déments, âge moy de 81 ans
  • IRM volumétrique et spectroscopie de résonance
  • Longueur des pas volume hippocampique
  • Variabilité de la longueur
    métabolisme hippocampique
  • M. Zimmerman, R. Lipton et J. Verghese, Brain
    research 2009.

49
Versant central
  • Apports de l IRM fonctionnelle
  • Real versus imagined locomotion
  • Real versus imagined locomotion A(18F)
    FDG-PET/fMRI comparision, C La Fougère et al,
    Neuroimage, 2010.
  • FDG-PET Scan // f MRI
  • 16 healthy subjects

50
(No Transcript)
51
Versant central
  • Apports de l IRM fonctionnelle
  • Standing thalamus, basal ganglia, vermis
  • Walking parahippocampal and fusiform
    gyri
  • Running vernis and adjacent
    hemispheres
  • Klaus Jahn, Neuroimage, 2004.

52
Versant central
  • Standing
  • Activation
  • Cortex frontal
  • Thalamus (dgtg)
  • Basal ganglia
  • Vermis
  • Hémisphères
  • Tronc droit

53
Versant central
  • Walking
  • Activation
  • Aire motrice suppl.
  • Putamen
  • Gyri parahippocampiques
  • Gyri fusiformes
  • Aires visuelles droites
  • Désactivactivation
  • Parieto insular vestibular cortex

54
Versant central
  • Hiérarchisation des influences
  • Standing contrôle postural, thalamus et ganglion
    basal
  • Walking navigation spatiale, cortex
    parahippocampique et aires corticales occipitales
    visuelles et aires motrices supplémentaires
  • Running influence rythmique du cervelet et
    diminution des influences somatosensorielles
  • K. Jahn, Mind the bend cerebral activations
    associated with mental imagery of walking along a
    curved path, Exp Brain Res (2008)

55
Versant central
  • Effets de lâge sur les zones centrales activées
    lors de la locomotion
  • A Zergwal, K Jahn, Aging of human supraspinal
    locomotor and postural control in fMRI,
    Neurobiology of aging 2012
  • 60 sujets de 24 à 78 ans
  • Standing, walking, running

56
(No Transcript)
57
(No Transcript)
58
(No Transcript)
59
Apports de limagerie centrale
  • Réseau dinfluences incluant les aires
    corticales, les noyaux gris centraux, le TC et le
    cervelet sont conservés chez les âgés.
  • Linhibition corticale des interactions entre les
    différents cortex et noyaux dintégration des
    informations sensorielles présente chez les
    jeunes durant la marche et la station debout est
    moindre chez lâgé.
  • Permettant le maintient durant la marche dune
    influence plus importante des informations
    sensorielles chez lâgé.

60
(No Transcript)
61
(No Transcript)
62
Apports de limagerie centrale
  • Différents circuits cortico-sous-corticaux
    semblent modulateurs de lordre moteur nécessaire
    au mouvement de précision et de la locomotion
    dans un environnement  en mouvement .
  • Importance de différents neurotransmetteurs et de
    différents circuits (acétylcholine et dopamine)
  • Coexistence possible de différents déficits
    neuronaux et des neurotransmetteurs pouvant
    expliquer lhétérogénéité des troubles de la
    marche et de leur réponse aux médications.

63
Versant périphérique
  • Examen clinique
  • Examen visuel qualitatif
  • Lever de chaise, marche, demi-tour, les
    changements de direction, le chaussage,
    lutilisation de laide à la marche
  • Tests cliniques validés (à moduler)
  • Timed up and go (TUG)
  • Vitesse de marche à 4 mètres
  • SPPB, Short physical performance battery
  • Tinetti, intéressant pour les pathologies F
    chroniques

64
Versant périphérique
  • Etude des composantes spatio-temporelles de la
    marche
  • Tapis de marche GAITRite, SMTEC
  • Méthodes accélérométriques Locometrix,
    Dynaport
  • O. Beauchet, G. Allali, R. Kressig, I Bautmans, S
    Gillain
  • J. Verghese, R. Lipton, R. Holtzer, J. Hausdorf
  • Profils de marche / Troubles cognitifs
  • Profils de marche / Risque de chutes, de démences

65
Versant périphérique Accéléromètre
  • Vitesse, longueur, fréquence, régularité,
    symétrie
  • Vitesses confortable, lente, rapide en Ts

66
Versant périphérique Tapis de marche
67
Paramètres de marche
Beauchet et al., Marche et double tache, Psychol
Neuro Psychiatr Vieil, Vol 4, n3, septembre 2006
68
Paramètres de marche
Beauchet et al., Marche et double tache, Psychol
Neuro Psychiatr Vieil, Vol 4, n3, septembre 2006
69
Gait Analysis in the Science of Rehabilitation,
J. A. DeLisa
70
Apports de lanalyse instrumentale de la marche
  • Importance de la vitesse de marche
  • Valeur idéale 1 m/sec (pronostic)
  • Valeur seuil de 0,8 m/sec
  • Valeur critique de 0,6 m/sec
  • Importance de la longueur du pas
  • pas gt 1 mètre, gt0.7 et lt 1m, lt 0.7 m
  • Variabilité des pas
  • 1,7 cm de différence de longueur de pas
  • Effet de la double tâche
  • Importance composante attentionnelle
  • Ressources attentionnelles allouables

71
Apports de lanalyse instrumentale de la marche
  • Marche Révélatrice de risque de chute
  • Slower walking speed while counting backward
  • 0.99 -gt 0.79 m/s en double tâche, augmente risque
    de 26
  • O. Beauchet, C. Anneweiler, G Allali, JAGS, 2008
  • Stop walking when talking a predictor of falls
    in older adults
  • O. Beauchet, C. Annweiler, R.Kressig, European
    journal of neurology, 2009

72
Apports de lanalyse instrumentale de la marche
  • Révélatrice de troubles cognitifs ou indicatrice
    dun risque
  • Modifications de la marche chez les patients
    déments
  • E Scherder, Neuroscience and biobehavioral
    reviews, 2007
  • S. Gillain, E. Warzée, Annals of Physical and
    Rehabilitation Medicine, 2009
  • G Allali, Movement disorders, 2010
  • Modifications de la marche chez les patients à
    risque de développer des troubles cognitifs
  • J Verghese, J Neurol Neurosurg Psychiatry, 2007
  • J Verghese, JAGS, 2008
  • O Beauchet, Journal of nutrition, health and
    aging, 2013
  • S. Gillain, in current review.
  • Révélatrice dun risque de déclin fonctionnel
  • S. Studenski, JAMA, 2011.
  • J. Verghese, Gait and posture, 2010.
  • J. Verghese, JAGS 2012.

73
Apports de lanalyse instrumentale de la marche
  • Révélatrice dun risque de déclin fonctionnel
  • S. Studenski, JAMA, 2011.
  • J. Verghese, Gait and posture, 2010.
  • J. Verghese, JAGS 2012.

74
Quest ce qui marche ?
75
Quest ce qui marche ?
  • Exercices physiques
  • Exercices rythmiques
  • Jacques Delcroze
  • Stimulation rythmique de la marche
  • Revalidation en double tâche
  • Revalidation des patients déments
  • Effets des inhibiteurs des cholinestérases

76
Quest ce qui marche ?
  • Exercices physiques
  • Exercices en endurance
  • Effect of therapeutic exercices on gait speed in
    community-dwelling elderly people, Physical
    therapy, 2006.
  • Effects of physical training on physical
    performance in institutionalised elderly patients
    with multiple diagnoses, Age and Aging, 2004.
  • Effects of 8 weeks of balance or Weight Training
    for the independently living elverly on the
    outcomes of induced slips, Int J Rehabil Res,
    2010.

77
Quest ce qui marche ?
  • Exercices physiques
  • Exercices en résistance
  • Peu de données actuellement
  • Effet sur les fonctions exécutives et
    attentionnelles
  • Resistance training and executive functions, Arch
    Intern Med, 2010.

78
Quest ce qui marche ?
  • Exercices rythmiques
  • Jacques Delcroze eurythmique
  • Prévention des chutes par une méthode dexercices
    en musique, 2011, Rev Med Suisse.
  • Effect of music-based multitask training on gait,
    balance, and fall risk in elderly, 2011, Arch
    Intern Med.

79
Quest ce qui marche ?
  • Exercices rythmiques
  • Jacques Delcroze eurythmique
  • Augmentation de la vitesse de marche en tâche
    simple et diminution de la variabilité de la
    longueur du pas en double tâche.
  • Amélioration en équilibre unipodal et au Tinetti
    et une diminution du risque de chute dans les 6
    mois
  • Maintient des acquis après 6 mois

80
Quest ce qui marche ?
  • Exercices rythmiques
  • Stimulation des patients parkinsoniens
  • The effect of external rythmic cues on walking
    during a functional task in homes of people with
    PD, 2005, Arch Phys Rehabil.
  • Cueing training in the home improves gait-related
    mobility in PD the RESCUE trial, 2007, J Neurol
    Neurosurg Psychiatry.

81
Quest ce qui marche ?
  • Exercices rythmiques
  • The attentional cost of external rythmical cues
    and their impact on gait in Parkinsons disease
    effect of cue modality and task complexity, 2007,
    J Neural Transm.
  • The effect of cues on gait variability, 2008,
    Parkinsonism and related disorders.
  • Evidence for motor learning in Parkinsons
    disease acquisition, automaticity and retention
    of cued gait, 2010, Brain Research.

82
Quest ce qui marche ?
  • Exercices en double tâche
  • Sujets âgés non déments
  • Effects of single-task versus dual-task training
    on balance performance in older adults a
    double-blind randomized controlled trial, Arch
    Phys Med Rehabil, 2009.
  • Augmentation de la vitesse en ts, tous
  • Augmentation de la vitesse en td, 2 groupes td
  • Maintient des performances à 12 semaines, groupe
    en td avec priorité alternée

83
Quest ce qui marche ?
  • Exercices en double tâche
  • Sujets âgés déments
  • Dual-task performances can be improved in
    patients with dementia, Neurology, 2010.
  • Réduction du coût (réduction des performances de
    la marche) lors du passage de la tâche simple à
    la tâche double, essentiellement visible pour les
    double tâche cognitivement plus exigeantes.

84
Quest ce qui marche ?
  • Exercices chez les déments
  • Méta-analyse de E Scherder
  • Review of effects of physical activity on
    strengh, balance, mobility and ADL performance in
    elderly subjects with dementia, Dement Geriatr
    Cogn Disord, 2010.
  • Exercice physique reste efficace à tous les
    stades de démences
  • Interventions à composantes multiples améliore
    davantage la vitesse , léquilibre et
    lautonomie.

85
Quest ce qui marche ?
  • Inhibiteurs des cholinestérases
  • Essai randomisé contrôlé en double aveugle
  • Can cognitive enhancers reduce the risk of falls
    in older people with mild cognitve impairment ?
    BMG Neurology, 2009.
  • Can cognitive enhancers reduce the risk of falls
    in people with dementia? An open-label study with
    controls, JAGS, 2009.
  • Galantamine improves gait performance in patients
    with Alzheimers disease, JAGS, 2008.

86
Take Home Message
  • Intérêt dexaminer la marche de nos patients
  • Marqueur de vieillissement  réussi 
  • Marqueur précoce de risque chute, démence,
    déclin fonctionnel
  • Apports des nouvelles techniques
  • Lien entre structures centrales et marche
  • Lien entre les fonctions cognitives et marche
  • Intérêt détudier parallèlement les fonctions
    cognitives
  • Mais aussi les afférences, les médications, le
    statu nutritionnel,
  • Perspectives davenir de létude de la marche
  • Cibler les populations à risque
  • Revalidation orientée, spécifique et
    multidisciplinaire

87
Bibliograhie trop vaste
  • J Verghese
  • M Montero-Odasso
  • O Beauchet
  • C Anneweiler
  • R Kressig
  • S Studenski
  • F Onen
  • C Rosano
  • J Brach
  • K Jahn
  • Brandt
  • N Bohnen

88
Merci pour votre attentionQuestion ?
CIFGG Nice 2010
About PowerShow.com