Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte du d - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte du d PowerPoint presentation | free to view - id: 7ac4c2-YjJjZ



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte du d

Description:

L entretien d investigation semi-directif Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte du d veloppement durable dans le b timent Janine RIVOIRE (CERTU) et ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:26
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 30
Provided by: Rivo1
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte du d


1
Diffusion des bonnes pratiques de prise en compte
du développement durable dans le bâtiment
  • Lentretien dinvestigation semi-directif

Janine RIVOIRE (CERTU) et Sylvianne NIBEL (CSTB)
2
Sommaire
  • Lentretien une situation de communication
  • Principales différences entre les techniques
    denquête
  • Les pièges pour lenquêteur
  • Principes de lentretien semi-directif
  • La préparation dun entretien semi directif
  • Se mettre dans les meilleures conditions
  • Lenquêteur une fonction de facilitation
  • Linstallation de la relation enquêteur/enquêté
  • Lécoute active pour stimuler le dialogue
  • La reformulation
  • Autres techniques pour stimuler le dialogue
  • Et lefficacité
  • Fin dentretien
  • Méthodes danalyse des entretiens

3
Lentretien une situation de communication
  • Ne pas confondre entretien et conversation (pas
    dobjectifs précis)
  • Ne pas confondre entretien et questionnaire
    (cadre strict, fermé, à vocation statistique)
  • Lobjectif explicite de lentretien est dobtenir
    de linformation.
  • La qualité de la relation installée entre
    enquêteur et enquêté influe sur la qualité de
    linformation recueillie

4
Lentretien une situation de communication
  • Situation sociale de rencontre et déchange
  • Un matériau riche pour
  • creuser des hypothèses,
  • mettre en lumière des mécanismes,
  • et des raisonnements fins
  • Assumer le caractère non représentatif de
    lentretien

5
Principales différences entre les techniques
denquête
6
Les pièges pour lenquêteur
  • Le caractère sélectif de son attention
  • Le caractère sélectif de sa mémoire
  • La tendance de chacun à décoder le discours en
    fonction de la théorie à laquelle il adhère
  • Leffet de halo il avait envie dentendre ça,
    donc il la entendu
  • Le rôle de son imagination, les trous quelle
    vient parfois combler

7
Les pièges pour lenquêteur
  • se laisser coincer dans un dialogue et participer
    à la production du discours
  • Moins jen dis mieux cest
  • Linfluence de ses gestes, de ses paroles, de son
    ton, de ses attitudes, de sa tenue ..
  • Limportance que revêtent les rôles de chacun
    dans le discours de lenquêté
  • rôle de contrôleur, ou de financeur de
    lenquêteur etc.
  • doù limportance du discours introductif de
    lenquêteur

8
Principes de lentretien semi-directif
  • Organisé par thème, avec des questions rédigées
  • Ce nest pas un questionnaire ? ne pas faire
    défiler les questions les unes après les autres
  • Laisser la personne sexprimer selon sa propre
    logique
  • Pendant quelle parle, réfléchir aux questions à
    poser, celles prévues et celles imprévues
  • Se mettre intensément à lécoute, être aux aguets
  • La durée de lentretien généralement 1 heure, 1
    heure 1/2

9
Principes de lentretien semi-directif
  • Le canevas est le même pour tous les enquêtés,
  • Différents acteurs sont à interviewer, certaines
    questions sont spécifiques ou formulées
    différemment.
  • La navigation dans la grille dentretien peut
    être variable, il faut sadapter à la logique du
    discours de linterlocuteur, mais il faut savoir
    recadrer, revenir en arrière dans la grille, car
    tous les thèmes doivent être abordés

10
La préparation dun entretien semi-directif
  • Elle se fait en élaborant un guide dentretien
  • Chaque thème dinvestigation est lancé par une
    consigne de départ claire, assez large
  • complétée par des relances qui doivent être dans
    le droit fil du discours de linterviewé
  • Les relances ne doivent pas être stéréotypées car
    elles induisent le stéréotype de la réponse

11
Se mettre dans les meilleures conditions pour
lentretien
  • Intérioriser au maximum sa grille dentretien
    pour pouvoir sen détacher
  • Bien connaître la grille permet de pouvoir
    naviguer librement sans rien oublier dimportant,
    et se concentrer sur lécoute.
  • Adopter un comportement adapté
  • neutralité, non influence,
  • pas dinterprétation des propos, pas de jugement
    de valeur
  • Savoir créer un climat sécurisant (non
    dominateur)
  • Attitude douverture, compréhensive, chaleureuse
    (sourire, regard)
  • Clarté des règles du jeu à installer

12
lenquêteur une fonction de facilitation
  • Exemples
  • Être à lheure
  • Avoir un abord chaleureux
  • Disposer dun lieu tranquille pour le rendez vous
  • Chercher la participation active de lenquêté
  • Donner confiance à lenquêté
  • Accueil des idées de lenquêté avec un a priori
    favorable
  • Ne jamais critiquer
  • Gérer le temps (pour pouvoir aborder dans de
    bonnes conditions tous les thèmes)
  • Terminer à lheure, les objectifs ayant été
    atteints

13
Linstallation de la relation enquêteur/enquêté
  • chercher à mettre à laise
  • Rappeler qui vous êtes,
  • le contexte de létude et lobjectif de
    lentretien
  • les modalités de recueil de données
  • (magnétophone, notes écrites,) 
  • Si lon a décidé un enregistrement présenter ni
    de façon trop solennelle, ni trop anodine
  • Justification écouter, fidélité à la parole
  • nempêche pas de prendre des notes, mais une plus
    grande disponibilité

14
Linstallation de la relation enquêteur/enquêté
  • La durée approximative de l'entretien
  • Préciser lutilisation qui sera faite de
    lentretien anonymat ou non, diffusion du
    rapport détude  
  • Annoncer clairement le retour quaura (ou naura
    pas) linterviewé sur lentretien et les
    résultats de létude.
  • Indiquer que la restitution de lentretien sera
    soumise à linterviewé pour relecture (surtout le
    maître douvrage)

15
Linstallation de la relation enquêteur/enquêté
  • Situer lenquêté, position dans lorganigramme
  • son rôle dans lorganisme
  • Son rôle dans lopération, dans les phases de
    lopération ,
  • ancienneté dans lopération,
  • Rappel bref des principales dates, démarrage des
    études, des travaux, achèvement, temps de
    fonctionnement

16
Lécoute active (pour stimuler le dialogue)
  • Savoir être à lécoute, sintéresser réellement à
    ce qui est dit, y accorder de limportance et de
    la valeur
  • Être dans une relation de compréhension de ce qui
    est dit
  • Savoir se taire, laisser parler sans interrompre,
    ne pas craindre le silence
  • Ne pas mettre en doute, ni critiquer, ni
    contredire
  • Manifester son intérêt formules
    dacquiescement ou des hochements de tête.
  • Utiliser un langage simple et concis

17
Lécoute active (pour stimuler le dialogue)
  • La consigne qui engage le dialogue
  • La relance qui permet de faire le tour dune
    question puis
  • Un dosage de questions ouvertes qui laissent
    linitiative à linterviewé
  • comment ?
  • pourquoi?
  • quen pensez-vous ?
  • Questions alternatives pour obtenir des
    informations précises et éviter les discours
    généraux
  • préférez-vous ceci ou cela ?
  • plus précisément, comment cela sest-il traduit ?
  • Questions plus fermées
  • qui nécessitent une réponse oui ou non ou un
    chiffre

18
Lécoute active (pour stimuler le dialogue)
  • Utilisation d'expressions brèves
  • Je vois, oui, je comprends, j'entends...,
    etc...
  • Utilisation du procédé du "miroir" ou de l'écho,
  • l'enquêteur répète le mot ou le groupe de mots
    qui viennent d'être prononcés par l'enquêté.  
  • La formulation de demandes "neutres"
    d'informations
  •   Que voulez-vous dire ?

19
La reformulation
  • Refléter en dautres termes et sans la déformer
    la pensée de lenquêté
  • Faire une synthèse de ce que lon a compris
  • Intérêt
  • Sassurer que lon a bien compris
  • Donner confiance à lenquêté
  • Évite les malentendus ou erreurs dinterprétation
  • Recentrer un entretien qui dérive
  • Ne pas non plus en abuser
  • rompt la dynamique de lentretien, provoque des
    rationalisations, de la passivité, de lennui ou
    de lagressivité, du désintérêt

20
La reformulation
  • Mode demploi
  • Pour sassurer de la bonne compréhension
  • Si jai bien compris,
  • autrement dit,
  • vous vouliez dire que
  • Il me semble que vous mavez dit
  • Donc vous dites
  • Votre sentiment est que
  • Si je résume en disant que est-ce correct ?

21
Autres techniques pour stimuler le dialogue
  • Le contre exemple
  • Énoncer une proposition inverse à celle de
    lenquêté mais en lattribuant à quelquun
    dautre
  • Lappel direct à la participation pour faire
    parler un enquêté qui devient silencieux
  • Vous étiez entrain de parler de votre déception
    sur cette opération..
  • Le rappel de la question posée
  • Lincompréhension volontaire
  • La question test
  • vous mavez parlé plusieurs fois de
    quentendez vous par là
  • La synthèse partielle

22
Autres techniques pour stimuler le dialogue
  • Le bilan à la fin de lentretien
  • il consiste à demander à lenquêté ce quil pense
    globalement de lentretien (thèmes abordés etc)
  • faire une synthèse
  • il sagit de sortir les points forts sans rien
    omettre dessentiel ni den ajouter
  • Si elle est correcte elle sera acceptée
  • Au contraire si elle dévie le sens, tronque
    lintention, rajoute des éléments elle sera
    refusée.
  • La réaction de lenquêté est une excellente
    évaluation

23
..mais aussi lefficacité
  • Recadrer si lenquêté ségare
  • Jaimerais quon revienne à
  • Si nécessaire, abréger
  • pour résumer, on peut dire que
  • Essayer de limiter les anecdotes
  • souvent peu de valeur ajoutée ou hors sujet,
  • difficiles à retranscrire dans la restitution

24
.mais aussi lefficacité
  • Une information de qualité, cest une information
    juste, précise (factuelle, voire chiffrée),
    intéressante, bien resituée dans son contexte
    (qui, quand, comment)
  • La bonne gestion du temps et léquilibre entre
    les thèmes est une difficulté
  • Ne pas passer trop de temps sur certaines
    questions, au risque de bâcler les autres
  • Mais donner un peu plus de temps aux thèmes qui
    génèrent des informations intéressantes, sans
    tomber dans lanalyse approfondie lors de
    lanalyse préliminaire . Sur certains thèmes ou
    questions, lenquêté naura rien dintéressant à
    faire valoir, donc passer rapidement

25
mais aussi lefficacité
  • attention aux pratiques courantes ou banales qui
    sont présentées comme quelque chose de
    remarquable.
  • Lexpertise de lenquêteur est importante
    Savoir faire la différence entre une information
    banale et une information au contenu innovant.
  • Préparer lapprofondissement
  • sur les points semblant intéressants à
    approfondir par la suite, demander sil existe
    des documents donnant plus de précisions, et
    auprès de qui se les procurer. Éventuellement,
    identifier des interlocuteurs plus spécialistes
    des sujets à approfondir.

26
Fin dentretien
  • des clés de compréhension de ce qui vous a été
    dit vous seront souvent données
  • (surtout si arrêt denregistrement)
  • Faire durer ce moment et prendre des notes dès
    que possible
  • Remercier
  • Annoncer les phases suivantes (relecture, phase
    dapprofondissement)
  • Après lentretien, accordez-vous un moment pour
    noter vos impressions sur
  • le déroulement de lentretien
  • Le contexte de lentretien
  • Lattitude de linterviewé

27
Méthode danalyse des entretiens
  • a) Retranscription des entretiens
  • réécouter les enregistrements et/ou relire vos
    notes
  • Retranscrire rapidement chaque entretien (cest
    parfois le plus difficile)
  • Sappuyer pour la retranscription sur les thèmes
    de la grille de restitution en identifiant les
    passages les plus intéressants des entretiens
  • (ne pas tout garder, éviter les banalités, savoir
    faire le tri)
  • Il sagit de la base sur laquelle on sappuiera
    pour rédiger les études de cas et aussi la
    synthèse générale comparative

28
Méthode danalyse des entretiens
  • b) lanalyse thématique
  • Remplir la grille de restitution
  • Qualité de la rédaction
  • Sous-titres parlants et attractifs (permettant un
    balayage rapide des points clés)
  • Recueillir des illustrations
  • c) Identifier les points dapprofondissement
    possibles de lopération
  • - Thèmes ou sous-thèmes

29
Méthode danalyse des entretiens
  • Analyse de la cohérence globale de lopération au
    regard du développement durable
  • Par recoupement ou lien entre plusieurs questions
  • Par la confrontation entre les éléments de
    contexte et les actions réalisées
  • En confrontant ce quont dit les différentes
    personnes interviewées
  • Creuser, clarifier si lenquêté du jour semble en
    contradiction avec les autres personnes déjà
    enquêtées sur cette opération, essayer de
    comprendre les différents points de vue
  • Ne pas oublier les questions finales de
    lentretien points forts, conseils à donner, si
    cétait à refaire, internalisation /
    généralisation des savoir-faire
About PowerShow.com