Residual Feed Intake in the Growing Pig - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Residual Feed Intake in the Growing Pig PowerPoint presentation | free to download - id: 76b604-NzNhY



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Residual Feed Intake in the Growing Pig

Description:

Title: Residual Feed Intake in the Growing Pig Author: lor di Last modified by: injikam Created Date: 10/12/2006 9:33:34 PM Document presentation format – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:26
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 24
Provided by: lord85
Learn more at: http://www2.ulg.ac.be
Category:
Tags: feed | growing | intake | pig | residual

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Residual Feed Intake in the Growing Pig


1
Residual Feed Intake in the Growing Pig
  • Sélection divergente
  • Paramètres génètiques et réponses

2
PLAN
  • RAPPELS
  • OBJECTIFS
  • MATERIELS ET METHODES
  • COMMENTAIRES ET EQUATION
  • RESULTATS ET CONCLUSION
  • USAGE PRATIQUE
  • CRITIQUES
  • BIBLIOGRAPHIE

3
RAPPELS
  • RFI fraction de nourriture ingèrée par un animal
    non nécessaire au maintien du métabolisme basal
    et aux nécessités productives.
  • Surplus perte pour léleveur
  • EntEnmEng
  • Byerly (1940) lefficience

4
OBJECTIFS
  • Une sélection divergente du RFI a donc été menée
    à partir d un élevage de LW, expèrimentation
    portant sur 3 génèrations successives afin de
    mesurer leffet du RFI sur différents paramètres
    génètiques.
  • (Héritabilité faible ou moyenne au niveau de la
    croissance des cochons)

5
  • Les différents paramètres utilisés pour cette
    étude sont les suivants
  • RFIprise de nourriture excèdentaire
  • ADGgain journalier entre 35 et 95 kg
  • DFIprise de nourriture journalière
  • BFTépaisseur de la couche adipeuse en mm (US à
    95kg)
  • FCRratio de conversion de nourriture
  • pH24pH après 24h
  • Lcouleur de la viande

6
MATERIELS ET METHODES
  • L élevage de LW était nourri ad libitum (entre
    35 et 95 kg) et la prise de nourriture par animal
    était mesuré par ACEMA 64.
  • Calcul des nécessités de maintien du métabolisme
    basal? (gamme de PM)
  • Calcul des nécessités productives? (ADG et BFT)

7
  • Equation expèrimentale
  • RFI DFI - 1.06 ADG - 37 BFT
  • ( diffèrence entre la prise de nourriture
    véritable et celle nécessaire)
  • RFI exprimés comme des déviations à partir de la
    moyenne des RFI et ramenées à 1 SD20

8
Obtention des lignées P1 et P2
  • Election des mâles Sur 116 candidats ayant des
    données RFI selon la qualité du sperme et de la
    libido 6 RFI et 6 RFI- (G0)
  • Election des femelles 30 portées de LW à partir
    de 30 verrats diffèrents et élection de 40
    truies. (G0)
  • Dans les génèrations suivantes, chaque lignée
    était composée de 6 verrats et 40 truies.

9
  • Les mâles subissaient plus de séleccion avec au
    minimum 1 paire de demi-frère.
  • Le même plan daccouplement était appliqué à
    chaque génèration pour obtenir les portées P1 et
    P2 respectivement à partir de sperme frais et de
    sperme congelé.
  • Pour P2, les mâles castrés et les femelles
    étaient élevés dans les mêmes conditions que P1
    mais à partir du 70ème jour et sacrifiés à 107 kg
    en moyenne.

10
Analyse statistique
  • Basée sur le modèle animal de multivariance
    individuelle (VCE4,5 software)
  • estimation sur la performance propre et
    information individuelle
  • Equation statistique pour P1
  • Y u effets fixes a e
  • u RFI ADG DFI FCR BFT a e
  • avec avariance génètique additive et
    einconnue

11
  • Equation statistique pour P2
  • Y u effets fixes a e
  • u P RFI ADG DFI
    FCR BFT S Pa(caract)
    Ja(qual) a e
  • avec avariance génètique additive et
    einconnue
  • L estimation individuelles de a permettait
    lévaluation directe dt indirecte des réponses à
    la sélection.

12
RESULTATS ET CONCLUSION
Caractères Heritabilité/- SE Corrélation génètique avec RFI/-SE Corrélation phénotypique avec RFI
RFI 0.15/-0.03
ADG 0.25/-0.06 -0.16/-0.17 0.13
DFI 0.17/-0.04 0.38/-0.13 0.70
FCR 0.24/-0.05 0.57/-0.13 0.56
BFT 0.62/-0.06 -0.15/-0.13 -0.03
13
Réponses de sélection directes et corrèlées
  • Les diffèrences entre génèration ( )
    apparaissent significatives à la G3.
  • Pour DFI et FCR, des valeurs
    significatives de apparaissent à G2 et G3 et
    les valeurs de plus haute moyenne sont trouvées
    dans la lignée RFI.
  • Il est clair quil n existe pas de pour
    les caractères ADG et BFT.

14
Réponses significatives de sélection pour les
caractères de P1(Plt0.01 à G3)
  • 0.35
    RFI(19.4)
  • 0.30
    FCR(0.2)
  • 0.25
  • 0.20
    DFI(171g)
  • 0.15
  • 0.10
  • 0.05
  • 0
  • -0.05
  • G1 G2
    G3

15
Réponses significatives de sélection pour les
caractères de P2(Plt0.01 à G3)
  • 1 pH24(longissimus dorsis)(0.2)
  • 0.5
    DFI(207g)
  • 0

  • weight of loin
  • -0.5
    L(3.4)

  • killing out (1.7)
  • -1
  • G1 G2
    G3

16
  • En considèrant ADG,BFT,DFI, les sont
    grossièrement les mêmes que les estimations
    obtenues en P1 mais les 2 lignées RFI et -
    diffèrent fortement quant aux taux de mortalité
    et aux poids des filets les carcasses RFI- étant
    plus lourdes et riches en maigre.
  • Pour la couche graisseuse,0.
  • La sélection RFI montre une corrèlation
    positive marquée quant au pH24 quelquesoit la
    génèration suggèrant par rapport aux RFI- une
    meillleure qualité technologique de la carcasse
    (en G3 1 SD de que G1).

17
  • La lignée RFI- a donc un potentiel
    glycolytique largement gt au moment du sacrifice
    et prèsente donc une forte corrèlation négative
    avec ph24.
  • Il sagit de la situation inverse pour le
    caractère couleur de la viande (L).
  • De plus, RFI montre une relation génètique
    avec FCR et rappelle assez fort les
    corrèlations génètiques de FCR avec pH24() et
    L(-).

18
CONCLUSION
  • Ces résulats expèrimentaux offrent de nouvelles
    pistes de recherche pour 1 meilleure
    compréhension des mécanismes génètiqus
    antagonistes entre l efficience alimentaire et
    la qualité de la viande.
  • De plus, on pourrait mesurer limpact de la
    sélection du RFI au niveau du comportement
    alimentaire et des possibilités de mobilisation
    et de reconstruction des réserves corporelles.

19
  • Cette séleccion qui considère 7 paramètres se
    montre réellement intéressante pour seulement 3
    caractères (pH24, couleur, et maigre).
  • Cependant on dénombre 2 corrélations pour
    les RFI- et 1 pour les RFI. Dun point de vue
    organoleptique (pH24 et couleur), chaque lignée
    montre une corrélation et 1- . Il semble
    possible que ces 2 caractères soient liés
    (pléiotropisme) et des études plus poussées
    permettraient de mieux cerner leur degré de
     corrélation  et donc de tirer de plus amples
    conclusions même sil apparaît clairement que
    lunique avantage des RFI réside dans la
    corrélation avec le paramètre pH24.

20
USAGES
  • Pour léleveur Intéressant d un point de vue
    financier à 2 niveaux
  • - pour limiter les coûts alimentaires donc
    intéressant de posséder des RFI- (haute
    éfficacité nutritive)
  • - pour optimiser ses bénèfices (2 corrélations
    et 1 - pour les RFI-)

21
  • pour les écologistes en séleccionnant des RFI-
    , il est clair qu il existerait une diminution
    des défècations et par consèquent une petite mais
    réelle diminution des gaz à effets de serre

22
CRITIQUES
  • Sélection uniquement au niveau des mâles
  • Pas dinformation sur le niveau dalimentation
  • Au final séleccion  seulement  intéressante au
    niveau de la qualité de la viande

23
BIBLIOGRAPHIE
  • Genetic parameters and responses to divergent
    selection for residual feed intake in the growing
    pig (H.Gilbert,2006)
About PowerShow.com