La rapport des travailleuses aux risques li - PowerPoint PPT Presentation

About This Presentation
Title:

La rapport des travailleuses aux risques li

Description:

Universit de Grenoble France La rapport des travailleuses aux risques li s aux nanomat riaux : comment mergent les demandes d intervention en ergonomie ? – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:180
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 14
Provided by: Utili293
Learn more at: https://www.etui.org
Category:

less

Transcript and Presenter's Notes

Title: La rapport des travailleuses aux risques li


1
La rapport des travailleuses aux risques liés aux
nanomatériaux comment émergent les demandes
dintervention en ergonomie ?
Université de Grenoble France
  • Sandrine Caroly
  • Catherine Lallain, Hassan Saibi, Eric Drais
  • ETUI 2015 Femmes Santé Travail

2
Objectifs de la communication
  • Les demandes émergent par lactivité des femmes
  • Des rapports aux risques différenciés selon le
    sexe (approche psychologique fondée sur des
    stéréotypes)
  • Le risque nano, un risque incertain
  • Léquipement joue sur la perception des risques
  • Une problématique genre à construire dès les
    demandes dintervention.

3
Un rapport aux risques différencié selon le sexe
  • Approche psychologique- Démarche quantitative
  • Les risques issus de lindustrie sont jugés plus
    importants par les femmes et que les hommes
    (enquête PERPLEX). Mais à diplôme égal, pas de
    lien entre sexe et perception des risques
  • Les hommes prennent plus de risque que les
    femmes, dans une même tâche ? rôles sociaux
    fondés sur des stéréotypes masculin et féminin.
  • Le sexe est une variable conjointe au statut.

4
Relation entre science, société et risque
  • La perception des risques liés aux nanoparticules
    est perçue (IRSN 2013- en France) comme
  • 30 faible, 47 moyen, 23 élevé
  • ? méconnaissance ou incertitude ?
  • 15 confiance aux autorités, 9 impression que la
    vérité est dit.
  • Quel rapport à ce risque selon le sexe et genre ?

5
Approche ergonomique du sexe et du genre
  • Comprendre le travail réel des hommes et des
    femmes
  • Rendre compte de la division du travail
  • Des expositions différentes et des régulations de
    préservation de la santé élargissement à la vie
    hors travail
  • Quels sont les rapports sociaux entre les hommes
    et les femmes / risque incertain de nano ?

6
Deux cas intervention sur les risques liés aux
nanoparticules
  • Pas une demande directe sur le genre
  • Saisir du côté du travail
  • Le rôle des femmes dans lémergence des demandes
    dinterventions.
  • Cas 1 laboratoire de recherche publique
  • Cas 2 laboratoire RD milieu industriel

7
Cas 1 Des activités non prévues
  • Un programme de recherche impliquant deux
    institutions
  • Une doctorante et une post-doctorante
  • Un problème sur la qualité des essais
  • Grattage des réacteurs
  • Un congés maternité
  • Un arrêt des essais? des mesures
  • Des actions de prévention

8
Cas 2 Une nouvelle activité économique et
innovation
  • Eclaboussure laborantine
  • Message flou sur la composition du produit
  • Histoire personnelle du chef déquipe
  • Collectif de travail
  • Droit de retrait et absence de dialogue social
  • Des mesures et un accompagnement dun dispositif
    de prévention des risques liés aux nanoparticules

9
Cas 2 Méthodologie dintervention
 Les nanos, tant quon ne sait pas, il vaut
mieux sen méfier  (agent de maîtrise).  Les
nanos, cest lamiante de demain  (agent de
maîtrise).  On sinquiétait pour notre santé 
(technicienne).  On se soucie des uns des
autres  (technicienne).  Il est hors de
question quon signe un chèque en blanc  (membre
du CHSCT)
 Il faut adapter au risque réel  (responsable
laboratoire).  Ya des nanos quon trouve dans
la nature et on vit avec  (responsable
laboratoire).
10
Cas 2 Méthodologie dintervention
  • Une simulation avec des produits nanostructurés
  • Est-ce quon fait comme dhabitude ou faut-il
    changer nos pratiques ?
  • Quels sont les matériels adaptés (éprouvette) ?
  • Comment mettre le masque ?
  • Comment gérer les éventuelles perturbations
    (éclaboussures, dysfonctionnement agitateur
    magnétique, déplacements) ?
  • Que faire des déchets ?
  • Quest-ce quun bon nettoyage (verrerie, plan de
    travail) ?
  • Faut-il laisser filer leau  contaminée  dans
    le siphon ?
  • La femme de ménage sera-t-elle exposée quand elle
    nettoiera le sol où il y a eu des
    projections/éclaboussures de produit nano ?

11
Thème Propositions de solutions de prévention
Espace de travail Gain de place sur les paillasses Déplacement ou suppression du  simulateur  Réaménagement des espaces bureautiques Manipulation du produit près de la sorbonne (espace délimité) Limitation des déplacements
Manipulation Sous la sorbonne  préparation slurry, matière sèche Pot twist off fermé Barreaux aimantés neufs Pot inox 500ml poste dagitation fixation Nettoyage par voie humide
Formation et Information Formation du personnel du laboratoire au port des EPI (habillage/déshabillage) Formation du personnel de ménage Information par affichage lors des manipulations Information du personnel de maintenance
EPI A adapter en fonction de lexposition et des différentes phases de manipulation Masque Gants Lunettes Blouse et surblouse
12
Cas 2 Méthodologie dintervention
  • Evaluation à 6 mois
  • Avant on naurait jamais pensé à travailler ces
    produits, on est plus à laise (laborantine).
  • Ya plus de communication, ya moins de choses
    de cacher. Yavait une barrière entre la base et
    le haut, elle est un peu rompue (laborantine).
  • On ne part plus à laveuglette, beaucoup de
    précautions ont été prises (agent de maîtrise).
  • On voyait lédifice qui se construisait, on
    voit le cheminement . Ce quon a mis en place, on
    espère tous que ça servira à dautres labos
    (responsable laboratoire).
  • Ils avaient une volonté de blocage, quel que
    soit le sujet vous ne ferez pas ce que vous
    voulez, on est là, on a des représentants et on
    bloque . Les aménagements, on aurait pu le faire
    sans vous (responsable QSE RD).

13
Discussion sur les 2 cas
  • Risque pour soi/risque pour autrui inscrit dans
    la division sexuée des tâches (interaction statut
    et sexe).
  • Les femmes à lorigine de la demande du fait de
    la pertinence avec leur activité.
  • Besoin de comprendre pour agir mais laction
    change aussi les représentations
  • La mesure entre réassurance et inquiétude
  • Léquipement pose des questions de prévention
Write a Comment
User Comments (0)
About PowerShow.com