LES SENS: La relation biophysique de l - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – LES SENS: La relation biophysique de l PowerPoint presentation | free to download - id: 74296f-MDE0Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

LES SENS: La relation biophysique de l

Description:

... avec la fr quence La r ponse spectrale de l oeil La pollution lumineuse et les astronomes Les couleurs: effets ? ... effets ? Les couleurs: ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:23
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 37
Provided by: Arme83
Learn more at: http://www.centrere.uqam.ca
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: LES SENS: La relation biophysique de l


1
LES SENS La relation biophysique de l être
humain à son environnement
  • L atavisme du prendre sans être pris
  • Une connaissance juste, fidèle et précise des
    éléments du milieu

? Infra et ultrasons
EX influence de la Lune
EX Conditions atmosphériques couleurs,
polarisation, etc.
2
Le Cortex moteur primaire
Cest la mieux connue des régions du cerveau
impliquées dans la motricité..
Chaque partie du corps occupe un territoire,
lensemble forme un homme miniature où visage
et mains sont hypertrophiés
Exemple main droite (rouge), haut du bras (bleu)
et visage (jaune). La photo de droite est celle
dun amputé de la main droite.
La Recherche, juil-août 03, p.61
3
Le Cortex moteur primaire
La Recherche, juil-aôut 03, p.61
4
Dans les expériences par imagerie, lamour
passion et lamour maternel désactivent les mêmes
aires du cerveau. Ces aires impliquent selon les
auteurs deux catégories dactivité la production
démotions négatives et le jugement critique
dautrui
La Recherche, nov.04, p. 38
5
Le spectre électromagnétique
6
Les ondes électromagnétiques
7
Hydro-Québec et les champs électromagnétiques
Des champs électromagnétiques de 83 micro tesla
peuvent présenter un réel danger pour la
santé Daniel Goulet, biologiste conseiller en
matière sur les CEM pour Hydro-Québec
Seuil maximal de 0,2 microtesla recommandé par
le comité dévaluation du projet Hertel-Des
Cantons
8
La Vue loeil
9
Le blanc la somme des couleurs
Les ondes électromagnétiques ont la même vitesse
de propagation (célérité) c0 dans le vide. Cela
nest plus vrai dans les milieux de propagation
matériels. Les célérités différentes engendrent
la dispersion des ondes réfractées.
10
La variation de lindice de réfraction optique
(n) avec la fréquence
Les ondes électromagnétiques ont la même vitesse
de propagation (célérité) c0 dans le vide. Cela
nest plus vrai dans les milieux de propagation
matériels. Les célérités différentes engendrent
la dispersion des ondes réfractées.
n c0/c
11
Cercle de teintes illustrant les couleurs
principales
12
Laddition des couleurs fondamentales
13
La soustraction des couleurs fondamentales
14
La soustraction des couleurs
15
La réponse spectrale de loeil
16
  1. Feuille de lierre
  2. Citron
  3. Tomate
  4. Tissu gris

17
La pollution lumineuse et les astronomes
Discover, juillet 03, p.60
18
Les couleurs effets ?
couleur Caractéristiques appréhendées
blanc Somme de toutes les couleurs, lumière naturelle du Soleil
noir Absence dexcitation des cellules nerveuses (appréhension de lobscurité)
rouge Vigoureux, impulsif, sympathique
orange Sociable, aimable
jaune Idéaliste, phylosophe
vert Compréhensif, confiant, tolérant
bleu Conservateur, sérieux
violet Calmant, frais, couleur digne et profonde
pourpre Triomphant, précieux, mystérieux
rose Romantique, tonique
brun Conservateur, triste
19
Les couleurs effets ?
couleur Effets psychologiques Effets physiologiques remarques
noir Employé seul est déprimant Utile pour créer des contrastes
rouge Stimule lagressivité, crée des réactions émotionnelles, sensation de chaleur Stimule les fonctions physiologiques et lactivité mentale Très important en chromothérapie, effet de couleur chaude
orange Porte à la joie, stimule la créativité, donne limprssion de bien-être Stimule lappétit, la digestion et lémotivité À utiliser comme le rouge, à dose modérée pour ne pas fatiguer
jaune Bonne humeur, joie, stimulant intellectuel Sensibilité maximale de lœil,, stimule lémotivité
vert Reposant, calme lesprit Sédatif, soulage les migraines Modère un éclairage solaire trop vif
bleu Calme, tendance vers lintrospection, lidéation, leuphorie Calmant, diminue les rythmes biologiques Effet de couleur froide
violet Agit sur le cœur, les poumons et la circulation sanguine À leffet stimulant du rouge et tonique du bleu
pourpre Calme, porte à la mélancolie Légèrement calmant
rose Stimule légèrement Effet calmant sur les agités
brun Seul, produit une dépression endort À utiliser avec précaution
20
Discover, juillet 03, p.63
21
Discover, juin 03 p.30
22
Aurore boréale
La Recherche, janv. 2004, p.86
Discover, juin 03 p.18
23
(No Transcript)
24
les illusions optiques
Pour la Science, avril-juin 03, p.78 Dossier
hors-série
25
Le mirage, un effet optique
Réfractions successives jusquà un angle propre à
la réflexion totale
26
Londe mécanique
équivalent de 50000 lb TNT
équivalent de 20à 100 kT TNT
La traçabilité des événements sismiques
31 octobre 1989
4,4 échelle de Richter
27
Une échelle des bruits
dB
28
L Oreille
29
(No Transcript)
30
(No Transcript)
31
(No Transcript)
32
(No Transcript)
33
(No Transcript)
34
Le champ auditif de loreille
35
(No Transcript)
36
Pourquoi lodorat de lHomme est-il moins
développé que celui du chien ?
Chez lHomme les deux fosses nasales ont une
surface de 5 cm² (150 à 200 cm² chez le chien
Labrador), la muqueuse nasale renferme environ 15
000 fois moins de cellules olfactives. Alors que
les mammifères possèdent environ 1000 gènes
codant des récepteurs olfactifs (906 Hommes, 1509
rats, 1122 chiens), ces gènes ne fonctionnent pas
tous 20 dinactifs chez le chien, 60 chez
lHomme.
37
(No Transcript)
38
(No Transcript)
About PowerShow.com