13 novembre 2013 - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – 13 novembre 2013 PowerPoint presentation | free to download - id: 742801-YzZhM



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

13 novembre 2013

Description:

Le quasi-march de l accompagnement des demandeurs d emploi C LINE REMY UNIVERSIT DE LI GE * 13 NOVEMBRE 2013 – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:10
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 11
Provided by: Clin103
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: 13 novembre 2013


1
Céline remy université de liège
Le  quasi-marché  de laccompagnement des
demandeurs demploi
  • 13 novembre 2013

2
Les assises de linsertion
  • Champ 1 processus et dispositifs
  • Question 2 En quoi la diversité
    organisationnelle et pédagogique du secteur de
    lISP impacte-t-elle le processus
    daccompagnement individualisé?
  • Question 3 En quoi les obligations liées à
    laccompagnement impactent-elles les conditions
    de travail des accompagnateurs?

3
Contexte des nouvelles directives européennes
  • Le livre blanc  croissance, compétitivité et
    emploi  (1993)
  • Les questions emploi et chômage à lagenda
    politique
  • La formation des individus
  • Double rôle pour les États
  • Formation  instrument de politique active du
    marché du travail 
  • Accroître la compétitivité via le capital humain
  • Investissement du secteur privé et coordination
    des actions
  • La stratégie européenne pour lemploi (1997)
  • 21 lignes directrices pour lemploi
  • Pilier  capacité dinsertion
    socioprofessionnelle   employabilité 
  • 2 méthodes la formation et les services de
    bilan professionnel et de placement
  • La convention 181 de lOIT (1997)
  • Nouveau souffle pour les politiques demploi
  • Un accent mis sur le partenariat

4
Contexte des changements dans les pratiques
  • Du placement à laccompagnement des DE
  • Délégation de laccompagnement aux opérateurs
    privés
  • Trois défis majeurs (Georges, 2007/2)
  • La sélection des opérateurs
  • Lécrémage des publics
  • La coordination des agents sur le marché
  • Des formes diverses (Georges, 2007)
    sous-traitance, externalisation négociée,
    délégation de service public, privatisation
    contrôlée ou cotraitance
  • Du monopole à la gestion mixte un rôle de
     régisseur 
  • La création des SRP
  • Une hiérarchisation des publics
  • La mise en place du dispositif dappel à projets
    (sous-traitance)
  • Le  quasi-marché  (Le Grand, 1995
    Vandenberghe, 2001) de lemploi
  • Une concurrence  insidieuse  entre les
    opérateurs
  • Des conflits étiques et organisationnels

5
Les étapes-clés de la vie dun partenariat 1.
La sélection des opérateurs
  • Comment le SPE procède-t-il à la sélection des
    opérateurs, de ses futurs partenaires?
  • Une tension fondamentale le respect des
    valeurs, règles versus la mission de  faire du
    partenariat 
  • Appel à projets
  • Une concurrence accrue liée à des financements
    limités
  • Absence des opérateurs dans le processus de
    sélection
  • Stratégies des opérateurs
  • Le  surbooking  de dossiers de candidature
  • Les mots à la mode
  • Des critères de sélection la familiarité et la
    réputation

6
Les étapes-clés de la vie dun partenariat 2.
Le suivi des projets
  • Comment se passe lencadrement des opérateurs ?
  • Des désaccords avec
  • La philosophie de lappel à projets (règles
    strictes au niveau de lélaboration du projet,
    concurrence, contrôle des DE, contrats précaires
    des formateurs, etc)
  • La gestion de la  circulation  des DE (faible,
    absence ou inappropriée)
  • Les stratégies des opérateurs (anciens et NM)
  • Se retirer du jeu ou se résigner
  • Créer des alliances résister
  • Faire de la rétention dinformation
  • Reprendre des anciens candidats

7
Les étapes-clés de la vie dun partenariat 3.
Lévaluation des projets
  • Comment évaluer, quantifier, mesurer (avec quels
    indicateurs) laction de formation/daccompagnemen
    t effectuée par les opérateurs privés?
  • Évaluation qualitative et quantitative entre
    pari et défi !
  • Des financements liés (en partie) aux résultats
  • Les stratégies des (anciens) opérateurs
  • Faire de la basse qualité
  • Faire du  surbooking  de candidats
  • Faire du  trafic de publics illicites 

8
Conclusion
  • Le marché de lemploi comme  quasi-marché 
  • Un repositionnement du SPE une autre forme de
    monopole
  • Les opérateurs suivent le mouvement pour garder
    des financements
  • Une concurrence accrue entre opérateurs dans le
    dispositif dappel à projets
  • Mise en place de stratégies (trafic de publics
    illicites, surbooking de candidats, etc) car
    concurrence, désaccords philosophiques et absence
    de  co-construction  des dispositifs MAIS au
    détriment des DE

9
discussion
  • Champ 1 processus et dispositifs
  • Question 2 En quoi la diversité
    organisationnelle et pédagogique du secteur de
    lISP impacte-t-elle le processus
    daccompagnement individualisé?
  • Assertion La diversité est un atout, mais la
    concurrence entre opérateurs en détruit les
    effets positifs oui, la diversité permet de
    répondre aux besoins de publics au profil très
    différent. La concurrence saccroît par la
     technique  de partenariat utilisée par le SPE
    (concurrence car financement à durée limitée,
    concurrence entre opérateurs marchands et
    non-marchands). Pour y faire face, les opérateurs
    mettent en place des stratégies (trafic de
    publics illicites, surbooking de candidats dans
    la session de formation, etc) au détriment des
    DE.
  • Question 3 En quoi les obligations liées à
    laccompagnement impactent-elles les conditions
    de travail des accompagnateurs?
  • Assertion Parce que la sanction est présente
    dans le dispositif, laccompagnateur est souvent
    en conflit avec ses valeurs personnelles oui.
    Il peut aussi être en conflit avec la technique
    de  partenariat  utilisé par le SPE
    sinscrivant dans une logique de contrôle des DE
    et lamenant à être lui-même (laccompagnateur
     additionnel ) dans un emploi précaire, les
    financements étant parfois à durée limitée.

10
Merci pour votre attention !
About PowerShow.com