Chapitre II - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Chapitre II PowerPoint presentation | free to download - id: 73de27-ZmIwM



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Chapitre II

Description:

Chapitre II : LE CIRCUIT ET LA MESURE DE L ACTIVITE ECONOMIQUE Prof:l.l.Alaoui – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:1
Avg rating:3.0/5.0
Date added: 5 November 2018
Slides: 41
Provided by: Integ153
Learn more at: http://piimt.us
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Chapitre II


1
Chapitre II  LE CIRCUIT ET LA MESURE DE
LACTIVITE ECONOMIQUE
  • Profl.l.Alaoui

2
Section I  Le circuit économique
  • 1 Le repérage des agents économiques 
  • Une économie donnée comprend plusieurs millions
    dunités économiques distinctes  Ménages,
    entreprises, Administrations.etc. Leurs
    décisions déterminent le résultat de lactivité
    économique (Revenu National, Dépense
    Nationale,etc.).

3
1 Le repérage des agents économiques 
  • Lunité économique élément (agent éco) est une
    cellule comprenant un individu ou un groupe
    dindividus participant à lune des grandes
    fonctions économiques (Production, répartition et
    consommation).

4
1 Le repérage des agents économiques 
  • Par commodité, le système de la comptabilité
    nationale regroupe les unités économiques
    élémentaires, par référence à lhomogénéité de
    leur fonction principale, en secteurs
    institutionnels.
  • Cest ainsi que le système de la comptabilité
    nationale (S.C.N) propose six secteurs
    institutionnels et le reste du monde.

5
Les six secteurs institutionnels et le reste du
monde.
  • 1 Les sociétés et quasi-sociétés non
    financières
  • 2 les institutions de crédit 
  • 3 Les entreprises dassurance 
  • 4 Les administrations publiques 
  • 5 Les institutions privées sans but lucratif
  • 6 les Ménages
  • 7 Le reste du Monde

6
1 Les sociétés et quasi-sociétés non financières
  • Ce secteur regroupe les unités dont la fonction
    principale est de produire des biens et services
    marchands non financiers, abstraction faite de
    leur forme juridique, leurs ressources
    proviennent essentiellement de la vente de leur
    production. Ce secteur comprend des entreprises
    publiques, des quasi-sociétés publiques
    (offices.) des sociétés privées et des
    institutions privées sans but lucratif au service
    des entreprises.

7
2 les institutions de crédit 
  • Ce sont des unités économiques résidentes dont la
    fonction principale est de collecter, transformer
    et répartir les disponibilités financières.
  • Leurs ressources principales proviennent des
    engagements financiers contractés  dépôts à vue
    ou à terme, bons de caisse, obligations.etc.

8
3 Les entreprises dassurance 
  • Ce sont des unités dont la fonction principale
    est dassurer, cest-à-dire transformer des
    risques individuels en risques collectifs en
    garantissant le paiement dune indemnité en cas
    de réalisation du risque (sinistre).
  • Leurs ressources proviennent des primes
    contractuelles ou de cotisations sociales
    volontaires.

9
4 Les administrations publiques 
  • Ce sont des unités dont la fonction principale
    est de produire des services non marchands
    destinés à toutes les unités ou/deffectuer des
    opérations de reproduction du Revenu National
    (Fiscalité). Leurs ressources proviennent des
    prélèvements obligatoires (impôts et cotisations
    sociales obligatoires).

10
5 Les institutions privées sans but lucratif
  • Ce sont des unités dont la fonction principale
    est de produire des services non marchands
    destinés à des groupes particuliers de Ménages
    et/ou de produire, sans but lucratif, des
    services marchands aux Ménages. Leurs ressources
    proviennent essentiellement des contributions des
    ménages et de la vente de services marchands.
    Cest le cas, par exemple, des associations
    culturelles et sportives, des fondations à
    caractère social, des syndicats de
    travailleurs.etc.

11
6 les Ménages
  • Ce groupe regroupe des unités dont la fonction
    économique principale est la consommation et
    éventuellement la production dans le cadre dune
    entreprise individuelle.
  • Le Ménage peut être défini comme un individu ou
    un groupe dindividus vivant ensemble sous un
    même toit et mettant leurs ressources en commun.

12
7 Le reste du Monde
  • Ce secteur nest pas vraiment un secteur
    institutionnel regroupant des unités ayant la
    même fonction économique. Les flux entre les
    unités économique résidence et les unités
    économiques non résidentes.

13
Le commerce internationale pays developés et
pays en développement
  • Les entreprises transnationales occupent une
    place croissante au sein des échanges de sorte
    quon estime quelles représentent maintenant de
    lordre de 40 du commerce international.

14
Le reste du Monde
  • Ainsi entre 1720 et 1971, le volume du commerce
    international a été multiplié par 460, soit une
    croissance moyenne de 2,7 par an.
  • Entre 1948 et 1997, le commerce international a
    cru à un taux annuel de 6 alors que la
    production mondiale naugmentait que de 3,7 par
    an.

15
Le reste du Monde
  • Entre 1985 et 1997, le rapport entre les
    échanges extérieurs (importations et
    exportations) et le PIB est passé de 17 à 24
    pour les pays développés et
  • Et de 23 à 38 pour les pays en développement.

16
Le reste du Monde
  • Le commerce international a également continué à
    augmenter plus vite que léconomie mondiale.
    Cette dernière a ainsi progressé à un rythme de
    3,1 lan entre 1980 et 1990 et de 2 lan entre
    1990 et 1995.
  • Tandis que le commerce international croissait
    en temps de 5,3et 6,8 par an.

17
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • définition
  • Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne
    en général un ensemble d'éléments (informations /
    données, énergie, matière, ...) évoluant dans un
    sens commun.

18
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • Plus précisément le terme est employé dans les
    domaines suivants 
  • en mathématiques, le flux mathématique en trois
    dimensions d'un champ de vecteur à travers une
    surface 
  • en économie, gestion de la production et en
    comptabilité 
  • le flux de trésorerie 
  • le flux financier 
  • la gestion des flux des matières premières,
    en-cours et produits finis (transitique et
    logistique)

19
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • Lidée de flux donne à penser à un fleuve, à la
    circulation dun liquide (Cft. Quesnay et la
    circulation du sang).
  • Au sens économique, on parle de flux lorsquune
    variable est mesurée dans le temps, alors quon
    parle de stock lorsquune variable économique est
    mesurée à une date déterminée.

20
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • Dans lactivité économique, on parle de flux
    physique ou réel lorsquil sagit de biens et de
    services et de flux monétaires et financier
    lorsquil sagit de transaction dargent ou de
    titres matérialisant des créances .

21
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • En contrepartie de Biens et Services transférés
    dun agent à un autre, on trouve un flux
    monétaire ou financier qui constitue une dépense
    pour lacheteur et une recette pour le vendeur.

22
II- LE REPERAGE DES FLUX 
  • Les flux monétaires et financiers existent en
    parallèle avec les flux réels sauf lorsquil
    sagit dune opération purement financière
    (crédit ou achat de titres) ou de versements
    dimpôts.

23
En résumé
  • Il faut identifier
  • - les flux réels ou de richesses (avec des B S)
    et
  • les flux monétaires
  • qui circulent entre les agents.
  • Ces flux se font au sein d'un marché.
  • A chaque flux réel correspond forcément un flux
    monétaire.

24
  • Marché lieu de rencontre, réel ou fictif,
    entre des offres (vendeurs) et des demandes
    (acheteurs) où se déterminent les prix des
    produits échangés. ('fictif' car la rencontre ne
    se fait pas toujours dans un lieu déterminé
    vente par correspondance, petites annonces)
  • Le circuit offre une représentation de
    l'équilibre macro-économique global, c'est-à-dire
    le fonctionnement du système économique pris dans
    son ensemble.

25
III- LE CIRCUIT ECONOMIQUE
  • Le circuit économique (C.E) retrace dans un
    espace économique donné, lensemble des flux
    réels et monétaire qui existent entre les
    différents Agents économiques.
  • Nous allons présenter ici le cas dun schéma
    simplifié comprenant uniquement les Ménages, les
    sociétés et quasi-société non financière, les
    administration publiques et les Institutions de
    crédit.

26
Le circuit économique
Ménage
  • Marchè
  • De
  • Travail


Marché De B et S
27
Le circuit économique
  • Ainsi, par exemple les ménages vendent leur force
    de travail (flux de services) sur le marché du
    travail et reçoivent en contrepartie des salaire
    (flux monétaire) ils Epargnent et de ce fait
    prêtent aux institutions de crédit (flux
    financier) de même quils empruntent auprès des
    mêmes organismes.

28
  • Ies ménages payent des impôts (F .F) et
    bénéficient de services de la part de
    ladministration.
  • Les ménages achètent sur le marché des B S ce
    dont ils ont besoin. Cela donne lieu à des flux
    réels et monétaires.

29
Section II / la mesure de lactivité
économique
  • Nous appelons  agrégats , les synthétiques qui
    mesurent le résultat de lactivité économique de
    lensemble des secteurs résidents, pendant une
    période donnée.

30
En résumé
  • Toutefois, le circuit économique réel est
    beaucoup plus complexe puisquil retrace non
    seulement les opération effectuées entre tous les
    agents économiques mais aussi celles effectuées
    avec le reste du Monde.

31
  • Ainsi, on distingue les agrégats du produit, du
    Revenu et de la dépense. Il sagit en fait du
    même flux mais considéré sous des angles
    différents.
  • -Au moment de la formation, la production
    est un ensemble de biens et de services produits
    quon cherche à évaluer. Cest loptique produit
    .
  • - Cette production a été réalisée par
    ces Agents qui ont reçu des revenus en
    contrepartie de leur contribution à la
    production. Cest loptique revenu.
  • - les revenus ainsi dégagés seront
    dépensés pour acquérir la production réalisée.
    Cest
  • loptique dépense.

32
I- les agrégats du produit
  • la mesure du Produit Intérieur Brut (P. I .B)
  • Le P. I .B mesure la production fabriquée par les
    facteurs de production situés dans léconomie
    nationale quelque soient les personnes qui
    possèdent ces facteurs.

33
  • Le P. I .B est lié à la notion de valeur ajoutée.
    Celle-ci correspond à laugmentation de la valeur
    des Biens qui résulte du processus de
    production. Elle est calculée en retranchant de
    la valeur de la production le coût des
    consommations intermédiaires qui ont été
    utilisées dans lacte de fabrication

34
Valeur ajoutée Production-Consommation intermédiare
35
  • La somme de toutes les V. A, augmentée du montant
    des droit et taxes à limportation fournit la
    valeur du P. I. B au prix du marché.

P .I. B? V.A
36
  • P. I. B MC. F F .B .C. F ?S X
  • C. F consommation final
  • F. B .C .F . Formation Brut de Capital Fixe
  • ?S variation de Stocks
  • X exportations

37
B)- Le P.I.B et le Produit National Brut (P.N.B)
  • Le P.N.B constitue lagrégat de production le
    plus utilisé, tant pour les études sur la
    croissance économique que pour les comparaisons
    Internationales. Il est obtenu en ajoutant le
    montant net des revenus extérieurs. Il sagit des
    revenus du travail, de la propriété versés et
    reçus du Reste du Monde

38
P. I .B ? VA D. T. I
39
Le PIB
  • Le P. I. B, ainsi obtenu, ajouté aux
    importations (M) constituent le montant des
    Ressources disponibles pour les différents
    emplois.
  • Ainsi, nous aurons, conformément à légalité
    Ressources/ Emploi
  •  RessourcesEmplois

40
LE PNB
  • P.N.B P.I.B revenus des facteurs reçus Du
    R.M- revenus des facteurs versés
  • Au R.M.
About PowerShow.com