PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES PowerPoint presentation | free to download - id: 6f0a6e-MGI0N



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES

Description:

PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES Educateurs des Ecoles de rugby * Sant et S curit ; saison 2011/2012 – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:12
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 25
Provided by: guin151
Learn more at: http://s.labaume.free.fr
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES


1
PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES LIES A LA
CROISSANCE PATHOLOGIES ASSOCIEES
  • Educateurs des Ecoles de rugby

2
LA CROISSANCE
  • DEFINITION
  • ACCROISSEMENT EN TAILLE ET POIDS DES DIFFERENTS
    ORGANES DE LÊTRE HUMAIN AMENANT LORGANISME DE
    LENFANT A CELUI DEFINITIF DE LADULTE.
  • DEUX STADES
  • EN FONCTION DE LIMPREGNATION HORMONALE
  • PREPUBERTAIRE
  • POSTPUBERTAIRE

3
LA CROISSANCE OSSEUSE
  • AUGMENTATION DES OS LONGS
  • ALLONGEMENT DES MEMBRES ENTRAÎNANT UNE DIMINUTION
    DES CAPACITES PSYCHOMOTRICES
  • PEUT ÊTRE FREINEE, JAMAIS STOPPEE NI ACCELEREE

4
LA CROISSANCE MUSCULAIRE
  • PERMET LAUGMENTATION DE LA PUISSANCE ET DE
    LAFORCE
  • LA MUSCULATION EST IMPOSSIBLE AVANT LA PUBERTE
  • MAIS
  • LE DEVELOPPEMENT MUSCULAIRE SERA PLUS RAPIDE EN
    POST PUBAIRE SI LES EXERCICES ONT ETE DEBUTE 1 AN
    AVANT LA PUBERTE

5
LA CROISSANCE CARDIAQUE
  • TOUJOURS HARMONIEUSE EN VOLUME ET EN EPAISSEUR
    QUELQUE SOIT LE NIVEAU DE PRATIQUE
  • LA CROISSANCE CARDIAQUE EST TOUJOURS
    PROPORTIONNELLE AU POIDS ET A LA TAILLE

6
LA CROISSANCE TENDINEUSE
  • ELLE SUIT LA CROISSANCE MUSCULAIRE MAIS AVEC UN
    TEMPS DAVANCE.
  • A LORIGINE DE PATHOLOGIES SPECIFIQUES A LENFANT
  • - AVANT LA PUBERTE CLAQUAGES ET ARRACHEMENTS
    OSSEUX.
  • - APRES LA PUBERTE RUPTURES ET
    TENDINITES.

7
LA CROISSANCE LIGAMENTAIRE
  • LES LIGAMENTS SONT TRES LÂCHES CHEZ LENFANT.
  • LE DEBUT DE LA PUBERTE PROVOQUE UNE DIMINUTION DE
    LELASTICITE LIGAMENTAIRE NATURELLE DE LENFANT
  • LA LAXITE PROTEGE DES RISQUES TRAUMATIQUES
  • CHEZ LENFANT LES LIGAMENTS SONT SOUVENT ETIRES
    EXCEPTIONNELLEMENT ROMPUS.
  • LEUR CICATRISATION EST PLUS RAPIDE QUE CHEZ
    LADULTE,

8
LA CROISSANCE PONDERALE
  • COMME LA TAILLE ELLE SUIT UNE COURBE HARMONIEUSE.
  • MAL SOCIETAL EN RAPPORT AVEC UNE ALIMENTATION
    RICHE EN GRAISSE ET SUCRE LE SURPOIDS PEUT
    DEVENIR UN HANDICAP VOIR MTTRE EN DANGER LA
    SANTE.
  • LACTIVITE PHYSIQUE NE FAIT PAS MAIGRIR MAIS
    EVITE LA SEDENTARITE.

9
LE DEVELOPPEMENT
  • DEFINITION
  • ACQUISITION DES APTITUDES
    PSYCHOMOTRICES DES CAPACITES PHYSIQUES AU COURS
    DE LA CROISSANCE.

10
LES CINQS STADES DU DEVELOPPEMENT
  • PRESCOLAIRE - DE 3 A 7 ANS COMMUN F ET G.
  • - DEVELOPPEMENT
    DE LHABILITE MOTRICE APPRENTISSAGE DE
    LEQUILIBRE.
  • - COURIR,
    GRIMPER, SAUTER, TIRER, POUSSER, LANCER, PORTER.
  • 1IER CYCLE SCOLAIRE - F ET G 7 A 10 ANS.
  • -
    ACQUISITION DE LA COORDINATION.
  • 2ième CYCLE SCOLAIRE - F DE 10 A 11/12 ANS, G DE
    10 A 13.
  • -
    MAITRISE DES MOUVEMENTS COMPLEXES.
  • -
    PHASE DAPPRENTISSAGE.
  • -
    PHASE DAMELIORATION DES FACTEURS
    CARDIO-PULMONAIRES.
  • -
    FORCE, VITESSE, ENDURANCE.

11
  • 1ière PHASE PUBERTAIRE - F 11/12 ANS A 13/14 G
    13 A 14/15ANS.

  • - PHASE DE DEVELOPPEMENT MAX DES FACTEURS DE LA
    CONDITION PHYSIQUE.

  • - AUMENTATION DE LA CHARGE DE TRAVAIL.

  • - STABILISATION DE LA TECHNIQUE ET DE LA
    COORDINATION.
  • ATTENTION - 1- RISQUE DE DEMOBILISATION SI
    ERREURS DE PROGRAMMATION DANS LENTRAINEMENT
    (MONOTONIE)
  • - 2- TENIR COMPTE DES
    DISPARITES MORPHOLOGIQUES PROPRES A CHAQUE ENFANT
    LORS DE LA CROISSANCE. (AGE EGAL/GABARIT
    DIFFERENT)

12
  • 2ième PHASE PUBERTAIRE - F 13/14 ANS A 17/18 G
    14/15 A 18/19 ANS.

  • - RALENTISSEMENT DES PARAMETRES DE CROISSANCE
    ET DE DEVELLOPEMENT.

  • - NORMALISATION POIDS/TAILLE.

  • - EQUILIBRE PSYCHIQUE.
  • CEST LE SECOND AGE DOR DE LAPPRENTISSAGE

13
ENTRAINEMENT DES QUALITES PHYSIQUES CHEZ LENFANT
  • AVANT 10 ANS STADE DE FORMATION GENERALE DE
    BASE.
  • - DEVELOPPER ADRESSE ET COORDINATION
    GENERALE
  • TEMPS DE
    REACTION, VITESSE ET FREQUENCE GESTUELLE

  • EQUILIBRE, ENDURANCE.
  • DE 10 ANS A LA PUBERTE STADE DE LORIENTATION
    SPORTIVE.
  • - DEVELOPPER COORDINATION SPECIFIQUE ET
    MULTIDISCIPLINAIRE

  • FORCE-ENDURANCE ET FORCE-VITESSE

  • SOUPLESSE.

14
  • PERIODE PUBERTAIRE STADE DE LA SPECIALISATION.
  • -DEVELOPPER TECHNIQUES SPECIFIQUES
  • FORCE
    (MUSCULATION DE SOUTIEN)

  • SOUPLESSE ARTICULAIRE ET MUSCULAIRE
  • VITESSE
    (PUISSANCE ET CAPACITE ANAEROBIE-ALACTIQUE)

  • RESISTANCE (CAPACITE ANA-LAC)
  • PERIODE POSTPUBERTAIRE STADE DE
    PERFECTIONNEMENTENTRAINEMENT SPECIFIQUE.
  • -DEVELOPPER FORCE MAXIMALE

  • RESISTANCE

  • POURSUITE DE LENTRAINEMENT DES AUTRES CAPACITES
    PHYSIQUES

15
LE TRAVAIL PHYSIQUE ET LENTRAINEMENT CHEZ
LENFANT
  • TRAVAIL EN ENDURANCE AEROBIE.
  • - QUELQUE SOIT LAGE PRESERVER LE SYSTHEME
    CARDIO-VASCULAIRE
  • LA CROISSANCE EST LA PERIODE LA PLUS FAVORABLE
    POUR LENTRAINEMENT EN ENDURANCE AEROBIE
  • LA VO2 MAX AUGMENTE AVEC LAGE.
  • LA Fréquence Maximale Théorique DE LENFANT gt A
    CELLE DE LADULTE.
  • CONCLUSION LENFANT EST MIEUX EQUIPE
    PHYSIOLOGIQUEMENT QUE LADULTE POUR REALISER DES
    EFFORTS EN ENDURANCE A INTENSITE ELEVEE. IL
    POSSEDE DES CAPACITES DE RECUPERATION
    EXCEPTIONNELLES.
  • RISQUES - LIES AUX CONTRAITES DE
    THERMOREGULATION
  • - OSTEOARTICULAIRES.

16
  • TRAVAIL EN RESISTANCE ANAEROBIE.
  • LE POTENTIEL ANAEROBIE DE LENFANT EST PLUS
    FAIBLE QUE CELUI DE LADULTE ET AUGMENTE AVEC LA
    CROISSANCE.
  • PUBERTE PHASE CRITIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA
    FILIERE ANAEROBIE.
  • EVITER LES EXO INTENSES DE 1 A 2 MN. LENFANT
    NEST PAS ADAPTE A LA RESISTANCE.
  • LE TRAVAIL DE LA VITESSE
  • LES FACTEURS DE DEVELOPPEMENT DE LA VITESSE
    PENDANT LA CROISSANCE SONT
  • LE TEMPS DE REACTION CEST LARC REFLEXE.
  • LA GESTUELLE OU VITESSE GESTUELLE QUI DEPEND DES
    FACTEURS NERVEUX ET MUSCULAIRES.
  • - JUSQUÀ 9 ANS LA GESTUELLE AUGMENTE PAR
    AUMENTATION DE LAMPLITUDE DES FOULEES ASSOCIEE
    A UNE ELEVATION MODEREE DE LA FREQUENCE DES
    FOULEES.

17
  • ENSUITE LA FREQUENCE CHUTE ET LAMPLITUDE
    SACCROIT.
  • A 6 ANS LA VITESSE DEPEND DE LA CONDUCTION
    MOTRICE.
  • A LA PUBERTE LA VITESSE AUGMENTE GRACE A
    LAUGMENTATION DE LA FORCE ET DE LA PUISSANCE
    (ANA/LAC).
  • LE TRAVAIL DE LA FORCE.
  • PENDANT LA CROISSANCE LA FORCE AUGMENTE AVEC LE
    GAIN DE MASSE CORPORELLE.
  • AVANT LA PUBERTE FORCE Garçons FORCE Filles.
  • APRES LA PUBERTE LAUGMENTATION DE LA FORCE CHEZ
    LE G. EST PLUS RAPIDE ET PLUS INTENSE GRACE A LA
    TESTOSTERONE.
  • IL EST POSSIBLE DAUGMENTER LA FORCE MÊME EN
    PREBUBERTAIRE SOUS CONDITION DE RESPECT DE 2
    PRINCIPES
  • SPECIFICITE DU MOUVEMENT/GROUPE MUSCULAIRE TESTE
  • CHARGE DE 50-100 RM SANS DANGER POUR LA COLONNE
    VERTEBRALE (ENVIRON 10 REPETITIONS)
  • AVANTAGES RENFORCEMENT MUSCULAIRE PREVENTION
    DES BLESSURES
  • RISQUES LESIONS EPIPHYSAIRES RETARD OU ARRET
    DE CROISSANCE LOCALE.
  • LA MUSCULATION NE RETARDE PAS LA CROISSANCEET ET
    NEST PAS DANGEREUSE POUR LE SYSTEME
    CARDIO-CIRCULATOIRE.

18
LE TRAVAIL DE LA SOUPLESSE.
  • LA SOUPLESSE EST NATURELLE ET IMPORTANTE CHEZ
    LENFANT.
  • LENTRAINEMENT VISE AU MAINTIEN ET A
    LACCROISSEMENT DE CETTE QUALITE NATURELLE.
  • LENTRAINEMENT DE LA SOUPLESSE NALTERE PAS LES
    AUTRES CAPACITES MOTRICES TELLES QUE FORCE ET
    VITESSE.
  • LES EXERCICES DE STRETCHING PRATIQUES EN
    CONTRACTION ISOMETRIQUE ETIREMENT PERMETTENT
    UN GAIN ET UNE RETENTION SUPERIEUR A CEUX
    PRATIQUES EN ALLONGEMENT PASSIF SEUL.
  • LES RISQUES LENTRAINEMENT NE DOIT PAS ENGENDRER
    DHYPERLAXITE SOURCE DE DESTABILISATION
    ARTICULAIRE ET DONC DENTORSES RECIDIVANTES.

19
PLANIFICATION DE LENTRAINEMENT DE LENFANT
  • EN FONCTION DES BASES PHYSIOLOGIQUES,
    BIOMECANIQUES, PSYCHOLOGIQUES ACQUISES DE
    LENFANT JEUNE SPORTIF, LENTRAINEMENT PEUT-ÊTRE
    PLANIFIE EN 3 ETAPES SUCCESSIVES.
  • PHASE 1 6 A 12 ANS - DEVELOPPEMENT DES
    QUALITES DE BASE
  • -
    ACQUISITION DE LA PSYCHOMOTRICITE ET DE LA
    CONDITION PHYSIQUE.
  • -
    DUREE 3 ANS.
  • PHASE 2 - TRAVAIL SPECIFIQUE, DEBUT DE
    SPECIALISATION
  • - AUGMENTATION VOLUME
    ET INTENSITE DES SEANCES.
  • - DUREE 5 A 6 ANS.
  • PHASE 3 - ENTRAINEMENT SPECIFIQUE A LA
    REALISATION DE LA PERF.
  • - TOUJOURS DEBUTE
    APRES LA PUBERTE

20
PATHOLOGIES SPECIFIQUES DE LENFANT LIEES A LA
CROISSANCE
  • OSTEOARTICULAIRES
  • LES DECOLLEMENTS EPIPHYSAIRES ET OSTEOCHONDRITES.
  • - AU NIVEAU DES CARTILAGES DE CROISSANCE
  • - LIES AUX TRACTIONS TENDINEUSES EXCESSIVES
  • - LOCALISATIONS PRINCIPALES pointe rotule,
    Tubérosité Tibiale Antérieur, calcanéum, Epine
    Iliaque Antéro-supérieur, olécrane.
  • LES PATHOLOGIES VERTEBRALES.
  • - MALADIE DE SCHEUMANN, SCOLIOSE, CYPHOSE,
    CYPHOSCOLIOSE.
  • - EPIPHYSITE COCCYGIENNE.
  • - LYSE ISTHMIQUE.
  • - LES LOMBALISATIONS ET SACRALISATIONS.
  • - LES PATHOLOGIES ET MORPHOTYPES CERVICAUX.

21
3. PARTICULARITE DES FRACTURES DE
LENFANT - LES FRACTURES TASSEMENT DITES EN
MOTTE DE BEURRE. - LES FRACTURES EN BOIS VERT -
LES FRACTURES DU SCAPHOÏDE ET PISSIFORME
  • LES ENTORSES RARES CHEZ LENFANT (LAXITE
    NATURELLE)
  • 5. SPECIFICITES FEMININES
  • - PLUS GRANDE SOUPLESSE ET LAXITE SURTOUT
    APRES LA PUBERTE.
  • - LE SYNDROME FEMORO-PATELLAIRE.

22
  • PATHOLOGIES TENDINO-MUSCULAIRES
  • AVANT LA PUBERTE CLAQUAGES ET ARRACHEMENTS
    TENDINEUX.
  • POST PUBERTAIRE RUPTURES MUSCULAIRES ET
    TENDINEUSES.
  • AUX 2 PERIODES CONTUSIONS MUSCULAIRES ET
    OSSEUSES.
  • LA PATHOLOGIE DENTAIRE
  • LIEE A LA PATHOLOGIE TRAUMATOLOGIQUE DE LA FACE,
    ELLE DOIT ÊTRE PREVENUE PAR LE PORT SYSTEMATIQUE
    DU PROTEGE DENTS.

23
CONCLUSIONS
  • PAS DE TRAVAIL EN FORCE AVANT LA PUBERTE.
  • LENFANT NEST PAS UN ADULTE EN MINIATURE.
  • SON ENTRAINEMENT DOIT DONC ÊTRE ADAPTE A SON AGE
    PHYSIOLOGIQUE.
  • DONC PAS DE SURCLASSEMENT MAIS POSSIBILITE DE
    SOUS CLASSEMENT

24
  • PATHOLOGIES CARDIO-RESPIRATOIRES
  • IMPORTANCE DU DEPISTAGE DES ANOMALIES CP LORS
    DE LA VNCI.
  • LE DEVELOPPEMENT CARDIAQUE EST TOUJOURS
    HARMONIEUX ET PROPORTIONNEL A LA TAILLE ET AU
    POIDS DU SUJET.
  • LES CAPACITES DADAPTATION CARDIO PULMONAIRE
    AUGMENTENT AVEC LAGE ET LA CROISSANCE.
  • CAS PARTICULIER LASTHME DEFFORT.
  • CE NEST PAS UNE Contre Indication A LA PRATIQUE
    DU RUGBY.
  • ÊTRE INFORME QUE LENFANT EN EST ATTEINT ET
    VERIFIER QUIL A SUR LUI SON TRAITEMENT AVANT
    LES ENTRAINEMENT ET LES MATCHS.
  • ARRETER TOUT EFFORT DES LES PREMIERS SIGNES DE
    DIFFICUTES RESPIRATOIRES ET ALLERTER LES SECOURS
    ET LES PARENTS POUR LES MINEURS.
About PowerShow.com