Les Infections C - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Les Infections C PowerPoint presentation | free to download - id: 6e8684-MTU2M



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Les Infections C

Description:

Title: Les infections c citantes tropicales Author: Denis Malvy Last modified by: ME Created Date: 4/12/2005 5:45:51 PM Document presentation format – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:13
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 39
Provided by: DenisM151
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Les Infections C


1
Les Infections Cécitantes Tropicales
2
Cécité en Santé Internationale
  • 90 (40 millions) des non-voyants vivent dans les
    pays en voie de développement (PVD)
  • 75 en Asie et Afrique sub-saharienne
  • 5 sujets de moins de 15 ans
  • Dans certaines régions rurales tropicales
    prévalence de 4

3
Faciès épidémiologiques de la cécité sous les
tropiques (1)
  • Variabilité dans le temps et lespace
  • onchocercose/zones de répartition du
    vecteur
  • xérophtalmie/périodes de sécheresse,
    famine, conflits armés, déplacements de
    population
  • Causes les plus fréquentes
  • principales (cataracte liée à lâge)
  • trachome
  • onchocercose
  • fièvres éruptives
  • (glaucome)
  • complémentaires kérato-conjonctivites
    infectieuses
  • lèpre
  • infection par
    le VIH-Sida (zona, rétinite à CMV)
  • 80 de ces cécités sont évitables (ou curables)

4
Faciès épidémiologiques de la cécité sous les
tropiques (2)Strates de pays (OMS)
  • Une ou plusieurs infections cécitantes endémiques
  • absence de contrôle de linfection
  • soins oculaires non adaptés aux besoins, à
    la demande
  • pays de la ceinture tropicale (prévalence gt
    1)
  • Infections cécitantes sporadiques ou contrôlées
  • accès aux soins oculaires limités, mal
    répartis
  • marginalisation de populations rurales,
    péri-urbaines, migrants
  • pays en transition sanitaire et économique
    (prévalence O,5)

5
Infections Oculaires
  • 2ème cause de cécité dans les PVD
  • Tuniques superficielles du globe oculaire
  • Lésions irréversibles de la cornée
  • Déterminants
  • conditions climatiques
  • traumatismes cornéens (enfants et
    agriculteurs)
  • recours aux soins tardif ou absent
  • tradi-praticiens
  • Prévention et traitement services de soins
  • soins de santé oculaire primaires

6
(No Transcript)
7
(No Transcript)
8
Onchocercose (cécité des rivières)
  • La seule véritable cécité tropicale
  • 25 millions dindividus
  • Désastre humain et socio-économique
  • Filariose due à un nématode Onchocerca volvulus
  • Vecteur un petit moucheron noir, la simulie
  • Piqûre nuisante
  • Répartition du vecteur Afrique (bassin des
    Voltas), Amérique centrale et du sud (Colombie,
    Équateur, Venezuela), Yémen
  • Cours deau rapides, aérés et tumultueux

9
Onchocercose Pathogénie (1)
  • Parasitose daccumulation
  • nombre de piqûres infectantes/durée
    dexposition au vecteur/âge du patient
  • Réservoir homme
  • Durée de vie filaire adulte 15-20 ans
  • Maladie autochtone
  • complications séquellaires (oculaires) à
    lâge adulte
  • hypersensibilité/mort microfilaires
  • Maladie dimportation
  • densité parasitaire basse
  • expression fruste et atypique (inflammation)

10
Les vers adultes (3-45) vivent en couple
pelotonnés dans des nodules (15-20ans)
Évolution filaires adultes
Homme Hôte définitif réservoir
Piqûre infectante
Production de microfilaires (300µm) Tissus
sous-cutanés, oeil
Simulie (hôte intermédiaire) Ingestion de
microfilaires (pool feeding)
Larves infectantes
11
Onchocercose Pathogénie (2)
  • Endo-symbiose filaire/bactérie (Wolbachia sp)
  • Stades embryonnaires microfilaires
  • Réaction inflammatoire sévère associée aux
    manifestations cliniques

12
Onchocercose Clinique (1)
  • Syndrome cutané
  • prurit féroce
  • gale filarienne
  • lésions de grattage (lombes, fesses et
    cuisses)
  • lésions pseudo-ichtyosiques/atrophie
  • hypopigmentation des zones
    pré-tibiales (peau de léopard)
  • adénomégalies (lymphangite)
  • lymphoedème avec hyperplasie fibreuse
    (elephantiasis scrotal)
  • forme du voyageur et de lexpatrié
  • rash papuleux, oedème fixé et
    prurigineux

13
Onchocercose Clinique (2)
  • Syndrome nodulaire
  • nodules sous-cutanés fibreux
  • taille pois-noix
  • indolores, durs, mobiles, sans adhérence
  • plans osseux superficiels
  • céphaliques en Amérique
  • articulations des os longs en Afrique
  • Syndrome oculaire (cécité des rivières)
  • conséquence des infections massives et
    répétées
  • kératite ponctuée et sclérosante (opacités
    cécitantes - axe visuel)
  • iridocyclites (microfilaires chambre
    antérieure - glaucome)
  • choriorétinites (pigmentées
    cécitantes-macula)
  • cataracte secondaire

14
Onchocercose Diagnostic positifPathologie
dimportation
  • Orientation
  • notion de séjour en zone dendémie
  • prurit
  • œdème sous-cutané (nodule)
  • hyperéosinophilie sanguine
  • réactions immunologiques/diagnostic de genre,
    non despèce
  • Confirmation
  • microfilarémie tissulaire
  • (microfilaires chambre antérieure de lœil)
  • (vers pelotonnés nodule)

15
Onchocercose - Traitement
  • Microfilaracide
  • ? Ivermectine (Mectizan)
  • ? Diminution de la charge microfilarienne
  • ? Administration en monoprise unique
    (200µg/kg)
  • ? Efficacité denviron 6 mois
  • ? Association avec la doxycycline
    200mg/jour, 14 jours
  • diminution de la sévérité des
    symptômes
  • interruption du cycle
  • Autres nodulectomies?

16
OnchocercosePrévention/Contrôle (1)populations
rurales des pays dendémie
  • 1970 Onchocerciasis control programme (OCP)
  • Pays du bassin des Voltas
  • 30 millions dindividus. 100.000 aveugles
  • Lutte anti-vectorielle (épandage dinsecticides ?
    larves aquatiques)
  • repeuplement des zones fertiles
  • Coût prohibitif
  • Pas dextension aux zones méso-endémiques

17
OnchocercosePrévention/Contrôle (2)populations
rurales des pays dendémie
  • 1988. African Onchocerciasis Control Programme
  • Agent ivermectine
  • Distribution annuelle
  • Le plus tôt possible (âge, 2 ans poids gt 15kgs)
  • Ensemble de la population vulnérable
  • Déterminant de la couverture du programme
    distribution (maladie du bout de la piste)
  • Modalités
  • collaboration inter-sectorielle (25
    financement)
  • participation communautaire
  • excellent vecteur de santé oculaire

18
Trachome cécitant (1)
  • Kérato-conjonctivite chronique, ubiquitaire et
    transmissible
  • infections répétées par Chlamydia
    trachomatis sérotype A, B, Ba et C
  • 1ère cause de cécité évitable
  • 2ème cause de cécité globale (15
    cécités)
  • cécité de la pauvreté et de la misère
  • 600 millions dindividus exposés (10 habitants
    planète)
  • 150 millions de malades
  • 7 millions daveugles
  • Afrique du nord et sub-saharienne, Moyen-orient,
    Inde, Chine, Asie, faubourgs pauvres des grandes
    mégapoles (Amérique latine)

19
(No Transcript)
20
(No Transcript)
21
Trachome cécitant (2)
  • Transmission
  • enfant/enfant mère/enfant
  • directe mains sales
  • indirecte ? objets souillés, larmes,
    sécrétions purulentes
  • ? mouche domestique
    (vecteur passif)
  • Facteurs
  • rareté de leau
  • visage sale
  • mouche (accumulation dordures, animaux)

22
Trachome cécitant (3)Histoire naturelle
  • Phase active contagieuse (petite enfance)
  • hyperplasie granulomateuse inflammatoire
    conjonctive tarsale
  • voile vasculaire (pannus)
  • Cicatrisation
  • guérison spontanée trachome cicatriciel
    bénin
  • fibrose rétractile paupière supérieure
    trachome cicatriciel grave
  • ? déformation du tarse/déviation des cils
    vers la cornée entropion-trichiasis
  • ? frottement des cils à chaque
    clignement
  • ? érosion cornéenne
    douloureuse/surinfections/réinfections
  • ? opacification cécitante

23
Trachome cécitant (4)Diagnostic
  • Signes fonctionnels
  • discrets, baisse acuité visuelle
    tardive
  • Examen clinique (codification simplifiée OMS
    1987)
  • ? trachome actif de début T.
    folliculaire (TF) au moins 5 follicules
    porcelaine tarse supérieur potentiel de
    transmission
  • ? T. intense (TI) TF oedéme
    conjonctive masquant vaisseaux gravité et risque
    évolution vers trichiasis
  • ? Retournement de la paupière vers
    lintérieur - entropion avec pousse anarchique
    des cils trichiasis (TT) indication de
    chirurgie palpébrale
  • ? Lésion cornéenne (CO) impact perte
    visuelle
  • PCR?

24
Trachome cécitant (5)Stratégie de prise en
charge. CHANCE 1997-2010
  • CH traitement chirurgical
  • A traitement antibiotique (groupes cibles)
  • local pommade tétracycline 1, 2
    fois/jour, 6 semaines
  • général azithromycine (20mg/kg),
    monoprise tous les semestres
  • N nettoyage visage
  • CE changer lenvironnement
  • éloigner les ordures des concessions
  • parquer le bétail
  • construire des latrines

25
Fièvres éruptives Rougeole (1)
  • Cause importante de mortalité infantile en PVD
  • Gravité - promiscuité - taille inoculum -
    atteinte précoce - niveau de couverture du PEV
  • Atteinte cornéenne 0,75-3,5
  • 40-80 des cécités dans les écoles
    daveugles

26
Fièvres éruptives Rougeole (2)
  • Phase détat (1er jour-10ème jour après éruption)
  • éruption papulo-maculeuse généralisée
  • fièvre supérieure à 38C
  • conjonctivite/coryza jetage nasal/toux
  • signe de Köplik
  • Phase post-rougeole (11ème jour-4ème mois)
  • complications viscérales virales directes
  • surinfections respiratoires et digestives
  • formes sévères , mortalité 25

27
Fièvres éruptives Rougeole Kératite cécitante
(3)
  • Kératite morbilleuse
  • kératite ponctuée superficielle
  • atteinte virale directe
  • Kératomalacie xérophtalmie (cécité
    nutritionnelle)
  • augmentation brutale des besoins
    tissulaires en vitamine A en situation de
    réserves limitées

28
Fièvres éruptives - Rougeole (4)
Xérophtalmie/Carence en Vitamine A
  • Désastre humain évitable
  • Première cause de cécité chez lenfant
  • 7 millions denfants par an, 500 000 deviennent
    aveugles
  • 2/3 décès dans lannée après installation cécité
  • rejet social, accidents, morbidités
    infectieuses

29
(No Transcript)
30
(No Transcript)
31
Fièvres éruptives - Rougeole (5)
Xérophtalmie/Carence en Vitamine A
  • Déterminants
  • âge (sevrage), aggravation par déficit
    dapport, tabous alimentaires
  • niveau de couverture par le PEV
  • facteurs sociaux
  • Mécanismes
  • ? déperdition brutale de réserves
    hépatiques marginales nécrose cornéenne aigue,
    pas de signes inauguraux (héméralopie, tache de
    Bitot)
  • ? immuno-dépression altération
    structurale des muqueuses respiratoires et
    digestives
  • infections respiratoires
    aigues
  • maladies diarrhéiques
  • sur-mortalité

32
Fièvres éruptives - Rougeole (6)
Xérophtalmie/Carence en Vitamine APrévention
  • Mesures radicales et durables
  • diversification alimentaire dés 6 mois
    (feuilles vertes, fruits colorés)
  • PEV
  • lutte contre les maladies diarrhéiques et
    infections respiratoires
  • Mesures substitutives et palliatives
  • distribution capsules vitamine A
  • enfants 6 mois-6 ans 100.000-200.000UI
    tous les 6 mois
  • situations durgence distribution ciblée
  • Surveillance
  • enquête nutritionnelle, état sanitaire,
    couverture vaccinale
  • méthodes et marqueurs (IOT, Dried Blood
    Spots)

33
Ophtalmies néonatales (1)
  • Conjonctivite aigue (enfant de moins de 30 jours
  • Contamination par la mère infectée lors du
    franchissement de la filière génitale
  • Agents responsables
  • Neisseria gonorrheae (la plus grave,
    cécité)
  • Chlamydia trachomatis (sérotypes D, E, G
    agents des chlamydioses génitales)

34
Ophtalmies néonatales (2) Clinique
  • Hyperhémie et oedème des conjonctives bulbaires
    et tarsales
  • Conjonctivite à gonocoque
  • précoce (1er-13ème jour), sévère
  • infiltration blanche du limbe, ulcération,
    perforation
  • Conjonctivite à Chlamydiae
  • tardive (5ème-20ème jour)
  • nodules et follicules lymphoïdes du tarse

35
Ophtalmies néonatales (3)
  • Diagnostic
  • frottis conjonctival (culture, PCR?)
  • Prophylaxie
  • méthode de Crédé (nitrate dargent 1),
    tétracycline locale
  • détection et traitement des IST chez la
    femme enceinte
  • Traitement
  • local tétracycline 1 toutes les heures
    à J1 8 fois à J2 4 fois /jour, 10 jours
  • général céfotaxime 100mg/kg dose unique
    IM

36
Kératites mycosiques
  • Affections traînantes
  • Agents champignons filamenteux ou levures
  • Facteurs de risque
  • climat chaud et humide
  • travaux agricoles (riziculture,
    moissonage, battage)
  • Possibilités thérapeutiques limitées (AmphoB,
    Kétoconazole)

37
La Lèpre
  • Cécité fréquente 2 des lépreux
  • Atteinte cornéenne (membrane non vascularisée
    mais très innervée)
  • Mécanismes
  • inocclusion palpébrale anesthésie
    cornéenne
  • dessiccation secondaire à lagophtalmie
    de paralysie faciale
  • réaction de type I chez le
    pauci-bacillaire (iridocyclite, uvéite)

38
Conclusion/Perspectives et Enjeux
  • Déplacement des causes de cécité et de déficience
    visuelle
  • ? maladies transmissibles vs
    affections dégénératives
  • ? transition sanitaire et
    démographique des pays de la zone tropicale
  • ? inadéquation des efforts consentis
    face aux défis (16 millions de cataractes en
    attente de chirurgie, infections opacifiant la
    cornée)
  • ? dynamique de la poussée explosive
    de la démographie
  • 2 x plus daveugles en 2025
  • Succès lutte contre onchocercose
  • cécités évitables cibles
  • Aspects culturels et linguistiques
  • outils de médiation sanitaire enjeu
    éducatif
About PowerShow.com