CERVEAU ET CONSCIENCE - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – CERVEAU ET CONSCIENCE PowerPoint presentation | free to view - id: 2a6272-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

CERVEAU ET CONSCIENCE

Description:

Le pr l vement des portions de mati re grise o tait sens tre inscrit le processus m moriel affecte les capacit s motrices de l'animal mais pas sa m moire. 2006-2007 ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:295
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 21
Provided by: FECH9
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: CERVEAU ET CONSCIENCE


1
CERVEAU ET CONSCIENCE
UNIVERSITE HASSAN II MOHAMMEDIA FACULTE DES
SCIENCES ET TECHNIQUES Département de
biologie MST TBA
Cours de neurophysiologie
  • Pr. Taoufiq FECHTALI
  • Laboratoire de Physiologie et Ecophysiologie
  • Faculté des Sciences et Techniques
  • Mohammedia
  • t.fechtali_at_fstm.ac.ma

2
RECHERCHE SUR LA CONSCIENCE ET LE CERVEAU
  • Epiphénominisme ou matérialisme ambiant
  • Le cerveau produit de la conscience, comme le
    foie produit la bile.
  • Théorie des traces cérébrales
  • La mémoire est le stockage des informations
    sensorielles, affectives et intellectuelle dans
    petites cases qui sont les cellules du cerveau.
    Le cerveau est une armoire avec des tiroirs de
    rangement.

3
Ces théories ont été réfutées
  • Pradigme mécaniste
  • Un sujet dont le cerveau est arrêté peut
    malgré tout avoir des expériences conscientes. Ce
    quest incompréhensible dun point de vue
    épiphénoministe.
  • Fonction holographique
  • Dans le cerveau comme dans un hologramme il
    existe un codage mathématique de limage dont
    nous possédons la clé.

4
Relation entre activité mentale et la conduction
dun influx électrique
  • LIRM montre que la pensée est liée au fonction
    du cerveau.
  • Comment comprendre la relation entre la
    conscience et le cerveau.

5
Matrice holographique du cerveau
  • Paul Piestch de lUniversity of Indiana a
    démontré que si le cerveau dune salamande lui
    était retiré, lanimal restait vivant, mais dans
    un état de stupeur. Lorsque son cerveau était
    réimplanté, son activité redevenait normale. La
    manière dont il était remise navait aucune
    importance.

6
Le batracien se comportait normalement tant
quune partie de son cerveau était présente
  • Comment concilier pareille observation avec
    lhypothèse dune correspondance causale entre
    lactivité dun organe, le cerveau-machine et son
    sous produit les facultés conscientes dun être
    vivant.
  • Si je coupe en morceaux la mémoire vive de
    mon ordinateur et je la remet en place de façon
    approximative dans le boîtier la machine ne
    risque pas de fonctionner.

7
Michael Talbot lUnivers est un Hologramme
  • En 1920 lidée était que chaque souvenir devait
    laisser quelque part une trace matérielle dans
    les cellules cérébrale.
  • Penfield la nommé engramme
  • Il avait montré quen stimulant électriquement
    les lobes temporaux on pouvait faire ressortir
    des souvenirs et même à faire revivre dans le
    détail des épisodes de la vie passé du sujet

8
Carl Lashley constata que non
seulement quil ny a aucune preuve de
lexistence des engrammes, mais que ses
recherches semblaient au contraire saper le
travail de Penfield.

9
Expérience du labyrinthe
  • Le prélèvement des portions de matière grise où
    était sensé être inscrit le processus mémoriel
    affecte les capacités motrices de lanimal mais
    pas sa mémoire.

10
Si chaque souvenir avait sa place dans le cerveau
comme un livre sur les rayons dune bibliothèque
  • Pourquoi les ponctions de Lashley restaient
    elles sans effet ?
  • Les souvenirs sont en dehors du cerveau
  • Les souvenirs sont distribués dans
    lensemble du cerveau

11
Si chaque souvenir avait sa place dans le cerveau
comme un livre sur les rayons dune bibliothèque
  • Dans les années 60 Pribram en se basant sur
    un article du Scientific American sur les
    premiers hlogrammes propose un modèle théorique
    permettant de résoudre les difficultés soulevées
    par les expériences de Lashley.

12
Si chaque souvenir avait sa place dans le cerveau
comme un livre sur les rayons dune bibliothèque
  • Un hologramme est obtenu par la division de
    rayons de lumière cohérence laser en deux
    faisceaux, le premier rebondit sur lobjet à
    reproduire, le second est acheminé par un jeu de
    miroir et entre en collision avec les ondes
    lumineuse diffractées du premier.
  • Il en résulte un système de frange
    dinterférences qui va ensuite senregistrer sur
    une plaque photosensible.

13
Si chaque souvenir avait sa place dans le cerveau
comme un livre sur les rayons dune bibliothèque
  • Ce qui est intéressant cest qua lœil nu,
    contrairement à une plaque argentique ordinaire,
    on ne voit aucune ressemblance avec lobjet
    holographié. Et pourtant, si un rayon laser vient
    frapper le film, limage en relief apparaît.
  • Il existe un codage mathématique de
    limage dont les physiciens ont la clé.

14
Second caractéristiques remarquable
  • Si lon casse en deux la plaque sur laquelle
    est enregistré lobjet, chaque moitié, éclairée
    sous le laser rendra, non pas la moitié de
    limage, mais sa totalité.
  • Si on recommence la fragmentation, lobjet
    continue dapparaître en entier mais de manière
    de plus en plus floue.

15
Une fois appliquée au cerveau, lanalogie est
fascinante
  • Le cerveau opère de la même manière en abritant
    dans chacune de ces parties de quoi reconstituer
    un souvenir dans sa totalité.
  • Lashley avait remarqué que les centres optiques
    offraient une incroyable résistance à
    léradication chirurgicale.

16
Une fois appliquée au cerveau, lanalogie est
fascinante
  • Même amputé à 90 de son cortex visuel, un rat
    continue de pouvoir exécuter des tâches exigeant
    un très haut niveau de compétence optique.

17
Une fois appliquée au cerveau, lanalogie est
fascinante
  • La résistance à la chirurgie prouvait que chaque
    image perçue se distribue dans le cerveau. De
    manière très étrange, la partie contient le tout.
  • Le processus holographique est une interface
    entre lactivité mentale la structure matérielle
    du cerveau.

18
Éclairages apportés par le paradigme holographique
  • limportance colossale de la mémoire que le
    cerveau serait sensé stocker dans des  traces .
  • les données enregistrées par nos cellules
    cérébrales seraient de lordre de deux cent
    quatre vingt milliards de milliards de données.
    Dans un espace aussi restreint que celui du
    cerveau.

19
Or nous savons que les hologrammes ont une
prodigieuse capacité de stockage de
linformation. Chacun autorise lenregistrement
sur la même plaque de plusieurs images, chacune
dentre elle pouvait être restituée en
rétablissant langle de lecture denregistrement.
Le paradigme holographique rend donc les
prodiges de la mémoire plus compréhensibles.
Éclairages apportés par le paradigme holographique
20
Lhistoire de linformatique et laccroissement
exponentiel du stockage de nos disques durs et
leur miniaturisation accélérée.
  • Le vivant fait cela depuis des millions
    dannées et avec une efficacité des milliers de
    fois supérieure !
About PowerShow.com