CONFERENCE SUR LE SOMMEIL - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – CONFERENCE SUR LE SOMMEIL PowerPoint presentation | free to view - id: 2a39c7-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

CONFERENCE SUR LE SOMMEIL

Description:

La plupart des sondages europ ens et am ricains rapportent que la personne g e estime: ... qu'elle est moins satisfaite de la qualit de son sommeil que la personne plus jeune. ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:66
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 34
Provided by: sylvievai
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: CONFERENCE SUR LE SOMMEIL


1
(No Transcript)
2
PROBLÉMATIQUE
  • Près de 40 des personnes âgées se plaignent de
    la quantité ou de la qualité de leur sommeil.
  • La plupart des sondages européens et américains
    rapportent que la personne âgée estime
  • dormir moins longtemps la nuit (malgré un plus
    grand nombre de minutes passées au lit)
  • quelle a un nombre plus élevé déveils et
  • quelle est moins satisfaite de la qualité de son
    sommeil que la personne plus jeune.

3
PROBLÉMATIQUE
  • En conséquence, au cours de la journée, la
    personne âgée rapporte
  • se sentir plus endormie
  • plus fatiguée et
  • faire la sieste plus fréquemment

4
ARCHITECTURE DU SOMMEIL
5
Vieillissement et ondes EEG delta
6
Épidémiologie
  • Insomnie sévère et persistente dans la population
    générale - (9 -12)
  • Plus fréquent chez les personnes âgées - (20
    -25)
  • Comorbidité médicale plus élevé chez les
    personnes âgées
  • Utilisation plus élevée dhypnotiques chez les
    aînés

7
Prévalence de linsomnie en fonction de lâge et
du sexe
Ohayon et Caulet (1996)
8
LA NATURE DES PLAINTES
  • Problème dendormissement (insomnie initiale)
  • Réveils fréquents ou prolongés (insomnie de
    maintien)
  • Réveils matinaux précoces (insomnie terminale)
  • Sommeil non-récupérateur
  • Effet de lâge
  • Les jeunes adultes se plaignent plus souvent de
    difficultés à sendormir
  • Les personnes âgées se plaignent surtout de
    difficultés à maintenir le sommeil.

9
A quel moment linsomnie devient-elle
pathologique chez laîné ?
  • Insatisfaction de la qualité/durée du sommeil
  • Difficultés excèdent les changements normaux
    associés au vieillissement
  • Détresse importante ou perturbation du
    fonctionnement diurne
  • Utilisation prolongée dhypnotiques ou autres
    produits pour le sommeil

10
Critères diagnostiques
  • Difficultés à initier ou à maintenir le sommeil,
    ou sommeil non-réparateur (gt 1 mois)
  • Linsomnie (ou ses conséquences) cause une
    détresse marquée et/ou perturbe le fonctionnement
    diurne
  • Ne se présente pas exclusivement dans le cours
    d'un autre trouble du sommeil ou d'une
    psychopathologie
  • Ne résulte pas directement d'une condition
    médicale, de médicaments ou d'abus de substances

11
Considérations diagnostiques
  • Conditions médicales (douleur, MPOC)
  • Médications
  • Psychopathologie (dépression)
  • Autres troubles du sommeil (apnée, RLS/MPJ)
  • Facteur environnementaux (milieu hosp.)

12
  • MÉTHODOLOGIE

13
INDEX DE QUALITÉ DU SOMMEIL DE PITTSBURGH
  • Buysse, D.J. et al. (1989)
  • Questionnaire auto-administré permettant de
    différencier les  Bons  des  Mauvais 
    dormeurs.
  • Dix-neuf questions correspondant à 7
    composantes 
  • 1  Qualité subjective du sommeil
  • 2  Latence au sommeil
  • 3  La durée du sommeil
  • 4  Lefficacité du sommeil
  • 5  Les perturbations du sommeil
  • 6  La médication pour dormir
  • 7  Les perturbations du fonctionnement diurne
  • Score global  0 (aucune difficulté) à 21
    (difficultés sévères sur toutes les composantes
    du sommeil).

14
INDEX DE QUALITÉ DU SOMMEIL DE PITTSBURGH
15
  • RÉSULTATS

16
RÉSULTATS Prévalence des troubles psychiatriques
dans la population âgée de 65 ans et plus (n1325)
  • Trouble DSM-IV probable
  • Troubles de lhumeur
  • Dépression majeure 8.60
  • Dépression mineure 4.38
  • Dépression sous-clinique 0.91
  • Troubles anxieux 14.86

17
RÉSULTATS Prévalence des troubles psychiatriques
dans la population âgée de 65 ans et plus (n1325)
  • Nombre de trouble probable
  • selon le DSM-IV
  • Aucun 79.47
  • Un trouble 15.40
  • Deux troubles 03.92
  • Trois troubles 00.98
  • Quatre troubles 00.08

18
RÉSULTATS Répartition des scores au PSQI pour
l ensemble des sujets
19
RÉSULTATS Répartition des scores au PSQI selon la
présence ou l absence de diagnostic
psychiatrique (p lt .01)
20
Sévérité du score au PSQI en fonction de la
présence ou non dun diagnostic psychiatrique
Trouble
600
Psychiatrique
50.6
49.4
Aucun
diagnostic
500
Au moins un
diagnostic
400
300
64.5
Nombre de sujets
200
35.5
100
0
Score lt 4
Score gt 5
PSQI
21
RÉSULTATS Composante du PSQI tendance selon la
présence ou l absence de diagnostic
22
RÉSULTATS Composante du PSQI tendance selon la
présence ou l absence de diagnostic
23
RÉSULTATS Composante du PSQI tendance selon la
présence ou l absence de diagnostic
24
RÉSULTATS Composante du PSQI tendance selon la
présence ou l absence de diagnostic
25
RÉSULTATS Troubles du sommeil
26
RÉSULTATS Troubles du sommeil
27
CONCLUSION
28
REMERCIEMENTS
29
(No Transcript)
30
PARTICIPANTS
  • Les données proviennent du temps 1 dune étude
    longitudinale menée en 2005. Léchantillon
    probabiliste est composé de personnes âgées du
    Québec demeurant à domicile.
  • Un plan déchantillonnage stratifié au hasard
    pour trois secteurs géographiques est utilisé
    (rural, urbain, métropolitain). Dans chaque
    secteur, un échantillon est tiré au hasard.
    Celui-ci est composé dun individu de 65 ans et
    plus, par domicile, et est basé selon le registre
    de la RAMQ.
  • Critères dinclusion 
  • -Avoir 65 ans et plus
  • -Comprendre et parler le français
  • -Ne pas avoir de diagnostic de troubles
    cognitifs.

31
PARTICIPANTS
  • n1325 personnes interviewées
  • Âge moyen 74.2 (E-T7.1)
  • Sexe Hommes 23, Femmes 77
  • Procédure
  • Une lettre par la poste pour demander rencontre à
    domicile fin de vérifier statut mental et
    physique (santé)
  • Rencontre de 90 minutes en général.

32
LE DIAGNOSTIC INTERVIEW SCHEDULE (DIS)
  • DIS (Diagnostic Interview Schedule) (Robins
    al., 2000) adapté en français en 2002 (Rousseau,
    Préville, Boyer et Landreville). Utilisé pour
    évaluer la présence de dépression ou de symptômes
    danxiété depuis les 12 derniers mois.
  • Dans cette étude, le DIS (12 mois) a été effectué
    pour vérifier la présence de dépression majeure,
    dépression mineure, dysthymie, phobie spécifique,
    phobie sociale, agoraphobie avec ou sans trouble
    panique, trouble obsessionnel-compulsif, stress
    post-traumatique et lanxiété généralisée.
  • La validité et la fidélité du DIS sont démontrées
    ainsi que pour la version sur ordinateur.

33
Score moyen (E-T) au PSQI en fonction d une
dépendance aux hypnotiques
(p.043)
About PowerShow.com