Thmes de convergence et socle commun des connaissances et des comptences - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Thmes de convergence et socle commun des connaissances et des comptences PowerPoint presentation | free to view - id: 2a2dbc-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Thmes de convergence et socle commun des connaissances et des comptences

Description:

En quoi forment-ils un cadre pour l' ducation la sant (et la pr vention des ... lutter, via les comportements, contre les facteurs de risque (tabac, alcool, ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:72
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 48
Provided by: POU49
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Thmes de convergence et socle commun des connaissances et des comptences


1
Thèmes de convergenceet socle commun des
connaissances et des compétences
  • Que sont ces dispositifs ?
  • En quoi forment-ils un cadre pour léducation à
    la santé (et la prévention des conduites
    addictives) ?

2
Des cadres pour lenseignement des contenus et
léducation des élèves
Les 10 1974
Thèmes transversaux 1985
Modules 1992
Parcours diversifiés 1997
Rencontres éducatives santé 1998
Travaux croisés 1999
TPE 2000
Itinéraires de découverte 2002
  • PPRE 2005

Thèmes de convergence 2005
Socle commun 2006
3
Des points communs
  • Rompre le moule de la formation unique
  • Ouverture sur le monde et pluridisciplinarité
  • Dispositifs denseignement mis en uvre par les
    professeurs au service des élèves

4
Les thèmes de convergence
  • Présentation
  • Objectifs
  • Thèmes choisis
  • Zoom sur le thème  santé 

5
Présentation générale
  • BOEN hors-série du 25-8-2005
  •  Le contenu des thèmes de convergence est
    établi
  • conformément au programme de chacune des
    disciplines concernées
  • Ils nintroduisent pas de nouvelles compétences
    exigibles.
  • Ils sont obligatoires,
  • mais ne font pas lobjet dun enseignement
    spécifique
  • et ne nécessitent pas un horaire
    supplémentaire. 
  •  Sans engendrer ni alourdissement de la tâche
    des professeurs ni émergence de disciplines
    nouvelles, ce sont les enseignements
    disciplinaires eux-mêmes qui alimentent la
    substance de ces thèmes.
  • Le professeur doit sen imprégner et les
    intégrer dans son enseignement en y associant des
    ouvertures vers les autres disciplines. 

6
Objectifs généraux
  • Aider lélève à se construire  une
    représentation globale du monde 
  • passant par  létude de sujets essentiels 
  • faisant  percevoir les convergences entre
    disciplines 
  • et permettant d   analyser, selon une vue
    densemble, des réalités du monde contemporain 

7
Les thèmes choisis
  • Énergie
  • Environnement et développement durable
  • Météorologie et climatologie
  • Mode de pensée statistique dans le regard
    scientifique sur le monde
  • Santé
  • Sécurité

8
Santé préambule
  • Lespérance de vie a été spectaculairement
    allongée au cours du XXe siècle  alors quelle
    était de 25 ans au milieu du XVIIIe siècle, elle
    est passée à 45 ans en 1900 et 79 ans en 2000
    dans les pays développés. Elle continue à croître
    dans ces pays denviron deux à trois mois par an.
  • Les études épidémiologiques montrent que les
    facteurs de risque relèvent autant des
    comportements collectifs et individuels que des
    facteurs génétiques. Lanalyse des causes de
    décès montre le rôle prédominant de plusieurs 5
    facteurs  le tabac (à lorigine de 60 000 décès
    en France en 2004, nombre qui devrait atteindre,
    si rien nest fait, 120 000 décès par an en 2020
    quand les conséquences de laccroissement du
    tabagisme des femmes se feront pleinement
    sentir), lalcool (45 000 décès en 2004), les
    déséquilibres alimentaires et lobésité (environ
    30 à 40 000 décès par an) et les accidents
    (environ 20 000 décès par an dont 6 000 liés à
    la circulation en 2004). Ces facteurs de risque
    sont plus répandus dans les classes
    socio-économiques défavorisées et sont donc
    source dinégalité sociale devant la santé.
  • Léducation à la santé est particulièrement
    importante au collège, à un âge où les élèves
    sont réceptifs aux enjeux de santé.

9
Santé préambule
  • Autrement dit
  • Problématique lutter, via les comportements,
    contre les facteurs de risque (tabac, alcool,
    obésité, accidents) qui introduisent une
    inégalité sociale vis à vis de lespérance de
    vie.
  • Au collège,  les élèves sont réceptifs aux
    enjeux de santé .

10
Santé objectifs
  • La plupart des comportements nocifs sacquièrent
    pendant lenfance (habitudes alimentaires) et
    ladolescence (tabac, alcool, imprudence). Cest
    donc en grande partie pendant la période du
    collège que les adolescents prennent des
    habitudes qui pourront pour certains dentre eux
    handicaper toute leur existence.
  • Cest pourquoi au collège, l'éducation à la
    santé doit constituer pour les parents d'élèves,
    l'ensemble de l'équipe éducative et le service de
    santé scolaire une préoccupation et une mission
    essentielles. Pilotée par le Comité d'Education à
    la Santé et la Citoyenneté de létablissement,
    elle conduit ainsi lélève, à choisir un
    comportement individuel et citoyen adapté.
  • Au collège, léducation à la santé doit, dune
    part compléter la formation donnée à lEcole et
    d'autre part, se fixer un nombre limité
    dobjectifs dont limportance, cependant,
    nécessite un enseignement approfondi en insistant
    sur laspect positif (être en forme, bien dans
    son corps, bien dans sa tête) plutôt que sur les
    aspects négatifs (peur des maladies) tout en
    présentant des risques liés aux comportements
    potentiellement nocifs. La santé est en effet
    définie par l'Organisation Mondiale de la santé
    comme un état de bien-être physique, mental et
    social. Elle n'est pas seulement l'absence de
    maladie ou d'infirmité.

11
Santé objectifs
  • Autrement dit
  • Lutter contre des comportements nocifs identifiés
  • Conduire lélève à choisir un comportement adapté
  • Promouvoir lapproche positive de la santé mais
    aussi faire connaître les risques via un
    enseignement approfondi
  • Cest la mission des parents, de l'équipe
    éducative et du service de santé scolaire,
    pilotée par le Comité d'Education à la Santé et
    la Citoyenneté de létablissement.

12
Santé contenus
  • Programmes de SVT donnant les bases scientifiques
    pour comprendre les mécanismes et éclairer les
    choix
  • EPS sollicite lactivité corporelle, engendre
    attitudes et comportements sains, favorise le
    bien-être physique et contribue au renforcement
    de limage positive de soi
  • Ancrages existants dans les autres disciplines

13
Santé contenus
  • Lutte contre le tabagisme.
  • Prévisions des risques liés à la consommation de
    lalcool et des drogues.
  • Alimentation, besoins et apports nutritionnels
    prévention de lobésité.
  • Réduction de comportements à risques liés à
    lenvironnement et aux rythmes de vie.
  • Lutte contre les infections sexuellement
    transmissibles.
  • Régulation des naissances.

14
Santé contenus
  • Moyens pédagogiques préconisés
  •  présenter ,  expliquer ,  montrer la
    nécessité de respecter des règles ,
  •  mener des débats argumentés 
  •  différents angles (biologique, psychologique,
    comportemental, social) 
  •  spirale ascendante permettant année après année
    de revenir sur le même thème mais en
    lapprofondissant 
  •  à un énoncé de règles et d'attitudes, il
    convient de privilégier une approche éducative .

15
Santé contenus
  • Moyens pédagogiques préconisés (suite)
  •  seule larticulation entre les enseignements et
    le débat argumenté peut conduire le jeune à
    choisir un comportement adapté, basé sur le
    respect de soi et dautrui, véritable éducation à
    la responsabilité individuelle
  •  elle nécessite
  • l'éclairage spécifique de plusieurs disciplines
  • une démarche inter-catégorielle avec les
    personnels de santé, sociaux et les partenaires
    extérieurs agréés. 

16
Pour résumer
  • Le thème de convergence  santé , quand il est
    mis en uvre
  • situe laction au niveau des savoirs enseignés,
  • fait la part belle aux SVT mais prône la
    pluridisciplinarité,
  • limite les objectifs à quelques sujets ciblés,
  • privilégie une transmission de connaissances
    portant sur la prévention  protection
    contre ,
  • préconise pourtant une approche positive et des
    stratégies tournées vers lélève,
  • propose une articulation avec le Comité
    dEducation à la Santé et à la Citoyenneté et
    donc un pilotage.

17
Le socle commun des connaissances et des
compétences
Un nouveau cadre pour lenseignement et
léducation
  • Avec laide des réflexions de
  • Florence Robine, Alain Houchot IGEN
  • Annie Mamecier et le groupe SVT de lIGEN
  • Régine Deléris, Brigitte Hazard IA-IPR

18
Le socle commun des connaissances et des
compétences
  • Brève présentation du socle
  • Points de repères historiques et contexte
    international
  • Vous avez dit  compétences  ?
  • Du côté de la santé

19
Le socle commun des connaissances et des
compétences
  • 1 - Brève présentation du socle

20
SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPÉTENCES
Décret n 2006-830 du 11-7-2006 JO du
12-7-2006BO n 29 du 20-07-2006
  • Ce texte
  • sinscrit dans la loi française et les
    recommandations européennes
  • définit ce quil est indispensable de maîtriser à
    la fin de la scolarité obligatoire
  • institutionnalise des résultats dune réflexion
    engagée depuis plusieurs décennies, en France et
    ailleurs
  • implique des modifications de pratiques
    pédagogiques, éducatives et dévaluation
  • engage la nation

21
Larticle 9 de la loi du 23 avril 2005
dorientation et de programme pour lavenir de
lécole en arrête le principe
  • La scolarité obligatoire doit au moins garantir à
    chaque élève les moyens nécessaires à
    lacquisition dun socle commun constitué d 
     un ensemble de connaissances et de
    compétences  quil est indispensable de
    maîtriser pour
  • accomplir avec succès sa scolarité,
  • poursuivre sa formation,
  • construire son avenir personnel et professionnel,
  • réussir sa vie en société.

22
De plus, par larticle 2 de la loi du 23 avril
2005 dorientation et de programme pour lavenir
de lécole
  •  La nation fixe comme mission première à lécole
    de faire partager aux élèves les valeurs de la
    République. 

23
Un texte qui définit ce quil est indispensable
de maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire
  • Le socle commun sorganise en sept
     compétences  ou piliers
  • 1. la maîtrise de la langue française,
  • 2. la pratique dune langue vivante étrangère,
  • 3. les principaux éléments de mathématiques et la
    culture scientifique et technologique,
  • 4. la maîtrise des techniques usuelles de
    linformation et de la communication (ce sont des
    outils),
  • 5. la culture humaniste,
  • 6. les compétences sociales et civiques vivre
    en société se préparer à sa vie de citoyen,
  • 7. lautonomie et linitiative.

24
Chaque  compétence  est conçue comme une
combinaison de 
  •  Connaissances fondamentales pour notre époque
  • Capacités à les mettre en uvre dans des
    situations variées
  • Attitudes indispensables tout au long de la vie 
    ouverture aux autres, goût pour la recherche de
    la vérité, respect de soi et dautrui, curiosité
    et créativité ... 

25
Le socle commun des connaissances et des
compétences
  • 2 - Points de repères historiques et contexte
    international

26
 le socle commun de connaissances et de
compétences  une idée pas si neuve
  • Depuis lantiquité, concurrence entre une
    conception  romaine  et une conception
     grecque  de léducation
  • apporter les savoirs ( Instruis-les si tu peux
    si tu ne le peux pas, supporte-les  -
    Marc-Aurèle)
  • OU
  • rendre apte à agir ( Puisque la nature humaine
    ne peut acquérir une science qui nous ferait
    savoir tout ce que l'on devrait faire ou dire, je
    regarde comme sages les gens qui par leurs
    ressources peuvent atteindre le plus souvent la
    solution la meilleure... Ils n'ont jamais rien
    appris qui vienne de moi, mais ils ont trouvé
    eux-mêmes...  - Socrate)

27
Le contexte français du socle une réflexion
engagée depuis quelque temps
  • Montaigne  une tête bien faite plutôt quune
    tête bien pleine 
  • Condorcet 1792  projet de décret sur
    l'organisation générale de l'instruction publique
    "Offrir à tous les individus de lespèce
    humaine les moyens de pourvoir à leurs besoins,
    dassurer leur bien-être, de connaître et
    dexercer leurs droits, dentendre et de remplir
    leurs devoirs  assurer à chacun deux la
    facilité de perfectionner son industrie, de se
    rendre capable des fonctions sociales auxquelles
    il a droit dêtre appelé, de développer toute
    létendue des talents quil a reçus de la nature,
    et par là, établir entre les citoyens une égalité
    de fait tel doit être le premier but dune
    instruction nationale  et, sous ce point de vue,
    elle est pour la puissance publique un devoir de
    justice".
  • Jules Ferry 1881 lois Ferry  "Il ne s'agit pas
    d'embrasser tout ce qu'il est possible de savoir,
    mais de bien apprendre ce qu'il n'est pas permis
    d'ignorer".
  • René Haby réforme de 1975, création du collège
    unique. Le premier objectif, cest lélévation
    du niveau de connaissances et de culture des
    Français .... On peut se poser la question de
    savoir si, à côté de lobligation de scolarité
    jusquà seize ans, il ne faudrait pas imaginer
    une autre obligation qui serait de donner à
    chaque Française et à chaque Français un savoir
    minimal extrait de lallocution du Président
    de la République (Valéry Giscard dEstaing) le 25
    juillet 1974.
  • Textes réunis par Brigitte ABISSET, IA-IPR de
    sciences physiques, chimiques et appliquées,
    Toulouse

28
Le contexte français du socle une réflexion
engagée depuis quelque temps
  • Les préambules des programmes de 96
  • Article 2 du décret  le collège dispense à
    tous les élèves une formation qui doit leur
    permettre dacquérir les savoirs et savoir-faire
    fondamentaux constitutifs dun culture commune
    et favorise sa socialisation et sa compréhension
    du monde contemporain. 
  • 10 juin 99 le collège des années 2000 un
    collège pour tous et pour chacun
  •  Il sagit de leur droit à un socle de
    compétences qui les aide à trouver leurs
    marques et à construire leur avenir dans un monde
    qui bouge, qui conjugue les connaissances
    nécessaires et la capacité de faire, lautonomie
    pour être et laptitude à vivre ensemble. 
  • Mars 2001 Rapport JOUTARD puis séminaire en mai
    2001sur lavenir du collège
  • Quelles connaissances et quelles compétences
    lélève doit-il maîtriser en quittant le collège?
    Sont tout autant exigibles à la fin du collège
    des compétences sociales et civiques

29
Les cadres de référence actuels
  • Cadre français la loi dorientation et de
    programme pour lavenir de lÉcole du 23 avril
    2005. Elle fait suite aux recommandations du Haut
    Conseil pour lÉducation et elle institue un
    socle commun pour la scolarité obligatoire.
  • Cadre européen le cadre européen de référence
    de 2004 qui définit  des compétences clés pour
    lapprentissage tout au long de la vie qui
    devraient être transférables et donc applicables
    à diverses situations et contextes, et multi
    fonctionnelles en ce sens quelles puissent
    être utilisées pour atteindre plusieurs
    objectifs, résoudre des problèmes de genre divers
    et pour accomplir des tâches différentes .

30
Les grandes compétences retenues
  • Cadre européen, 8 compétences clés
  • Communication dans la langue maternelle
  • Communication dans une langue étrangère
  • Culture mathématique et compétences de base en
    sciences et technologie
  • Culture numérique
  • Apprendre à apprendre
  • Compétences interpersonnelles, interculturelles
    et compétences sociales et civiques
  • Esprit dentreprise
  • Sensibilité culturelle
  • Socle commun français, 7 grandes compétences ou 7
    piliers
  • La maîtrise de la langue française
  • La pratique dune langue vivante étrangère
  • Les principaux éléments de mathématiques et la
    culture scientifique et technologique
  • La maîtrise des techniques usuelles de
    linformation et de la communication
  • La culture humaniste
  • Les compétences sociales et civiques
  • Lautonomie et linitiative

31
Dans le monde, des expériences diverses autour
des compétences
  • Approches intégratives en Belgique décret
     mission  avec mise en place des  socles de
    compétences , mise en cohérence des programmes
    et construction doutils dévaluation (cf.
    travaux de Bernard REY).
  • Articulation compétences/domaines disciplinaires
    au Québec avec la réforme du  renouveau
    pédagogique  évaluer pour mieux enseigner, être
    évalué pour mieux apprendre  qui place
    lévaluation des compétences comme élément
    central du nouveau dispositif dapprentissage.
    (voir site Internet )
  • Dossier dévaluation au centre des réformes en
    Suisse romande évolution de structures de
    lécole et de la politique dévaluation du
    travail des élèves avec réflexion sur les
    curricula (plan cadre romand PECARO).
    Lévaluation est axée sur les objectifs
    dapprentissage fixés, elle est transparente et
    globale avec un axe fort autour sa dimension
    régulatrice.
  • PISA quelles compétences à 15 ans dans les pays
    de lOCDE ?

32
Les 3 degrés dans les compétences (Belgique)
  • 1erdegré, procédures de base exécuter une
    opération (ou une suite dopérations) en réponse
    à un signal (question, consigne, situation
    connue). Entraînement et automatisation
    possibles.
  • 2ème degré choisir dans une situation inédite
    la procédure de base qui convient. Nécessaire
    interprétation de la situation.
  • 3ème degré choisir et combiner plusieurs
    procédures de base pour traiter une situation
    nouvelle et complexe.

33
Le socle commun des connaissances et des
compétences
  • 3 Vous avez dit  compétences ? 

34
Les constats sur les acquis de élèves
  •   Souvent, les élèves disposent de connaissances
    quils sont incapables dutiliser pour résoudre
    un problème quotidien (W. James, 1912) 
  •   Beaucoup délèves donnent la preuve quils
    maîtrisent des connaissances pour réussir les
    épreuves scolaires, mais ne les mobilisent pas
    pour résoudre un problème de la vie quotidienne.
  • Plus grave, il semble que la plupart des enfants
    et des adolescents développent leurs réflexions
    personnelles en rupture avec la formation quils
    reçoivent à lécole.  ( M. Crahay, 2006)
  • Ceci a progressivement conduit à une
    réflexion/action autour de lenseignement au
    service de lacquisition de compétences

35
Lapproche par les compétences dans
lenseignement secondaire en France
  • Pédagogie par objectifs (années 70)
  • Savoir-faire disciplinaires ou transversaux, liés
    aux enseignements (années 80)
  • Dimension éducative explicite (1996)

36
Compétence définitions de quelques auteurs
  • Savoir identifié mettant en jeu une ou des
    capacités dans un champ notionnel ou
    disciplinaire déterminé. Plus précisément, on
    peut nommer compétence la capacité dassocier une
    classe de problèmes précisément identifiée avec
    un programme de traitement déterminé Philippe
    MERIEU 1989
  • La compétence est de lordre du savoir-mobiliser
    Guy LE BOTERF 1994
  • Une compétence permet de faire face à une
    situation complexe, de construire une réponse
    adaptée sans la puiser dans un répertoire de
    réponses préprogrammées Philippe PERRENOUD 1999
  • Une compétence est un savoir agir complexe
    prenant appui sur la mobilisation et la
    combinaison efficaces dune variété de ressources
    internes et externes à lintérieur dune famille
    de situations Jacques TARDIF Canada
  • Une compétence est un ensemble intégré et
    fonctionnel de savoirs, savoir faire, savoir être
    et savoir devenir qui permettront, face à une
    catégorie de situations, de sadapter, de
    résoudre des problèmes et de réaliser des projets
    Marc ROMAINVILLE Belgique

37
Compétences les points forts partagés
  • Mobilisation dun ensemble de ressources
    diversifiées internes (acquis en termes de
    connaissances, capacités) mais aussi externes
    (documents, outils, personnes) ce qui renvoie à
    la complexité de la tâche et au caractère global
    et transversal de la compétence
  • Opérationnelles dans un cadre curriculaire précis
    (structure, horaire, programme, pratiques
    pédagogiques et didactiques, matériels) ce qui
    donne toute son importance à la situation
    dapprentissage dans chacune des disciplines
    impliquées.
  • Dans des situations contextualisées mais
    diversifiées ce qui définit un processus
    dadaptation et non pas de reproduction de
    mécanismes ainsi que de possibilité de
    transférabilité dune situation à lautre.

38
Conception dynamique de la compétence
  • Attention portée aux processus dapprentissage de
    lélève autant quaux contenus denseignement.
  • Synergie entre acquisition de connaissances,
    développement de capacités ( savoir-faire ) et
    adoption dattitudes.
  • Objectif global de formation de tout futur
    citoyen pour une intelligence des situations.

39
La définition adoptée
  • Proposition adoptée au parlement européen, le 26
    septembre 2006  Une compétence est une
    combinaison de connaissances, daptitudes
    (capacités) et dattitudes appropriées à une
    situation donnée. Les compétences clés sont
    celles qui fondent lépanouissement personnel,
    linclusion sociale, la citoyenneté active et
    lemploi. 
  • Définition retenue dans le texte français du
    socle  chaque grande compétence du socle est
    conçue comme une combinaison de connaissances
    fondamentales pour notre temps, de capacités à
    les mettre en uvre dans des situations variées
    mais aussi dattitudes indispensables tout au
    long de la vie, comme louverture aux autres, le
    goût pour la recherche de la vérité, le respect
    de soi et dautrui, la curiosité et la
    créativité. 

40
Une polysémie gênante
  • Compétence, capacité, aptitude au gré des
    disciplines
  • Competency, ability, skill non directement
    traduisibles
  • Les 7 compétences  du socle sont-elles des
    compétences ? Haut niveau bas niveau
  • Compétence connaissances  savoir-faire 
    attitudes comment former et comment évaluer ? 
  • Socle commun des connaissances et des compétences
    ?

41
Une polysémie gênante
  • Compétence, capacité, aptitude au gré des
    disciplines
  • Competency, ability, skill non directement
    traduisibles
  • Les 7 compétences  du socle sont-elles des
    compétences ? Haut niveau bas niveau
  • Compétence savoirs  savoir-faire 
    attitudes comment former et comment évaluer ? 
  • Socle commun des connaissances et des compétences
    ?

42
Coup dil sur le pilier 6Compétences sociales
et civiques
  • Vivre en société
  • Connaissances
  • connaître les règles de la vie collective et
    comprendre que toute organisation humaine se
    fonde sur des codes de conduite et des usages
    dont le respect simpose
  • savoir ce qui est interdit et ce qui est permis
  • connaître la distinction entre sphères
    professionnelle, publique et privée
  • être éduqué à la sexualité, à la santé et à la
    sécurité
  • connaître les gestes de premiers secours.

43
Coup dil sur le pilier 6Compétences sociales
et civiques
  • Capacités
  • Chaque élève doit être capable
  • de respecter les règles, notamment le règlement
    intérieur de létablissement
  • de communiquer et de travailler en équipe, ce qui
    suppose savoir écouter, faire valoir son point de
    vue, négocier, rechercher un consensus, accomplir
    sa tâche selon les règles établies en groupe
  • dévaluer les conséquences de ses actes savoir
    reconnaître et nommer ses émotions, ses
    impressions, pouvoir saffirmer de manière
    constructive
  • de porter secours lobtention de lAttestation
    de formation aux premiers secours certifie que
    cette capacité est acquise
  • de respecter les règles de sécurité, notamment
    routière par lobtention de lAttestation
    scolaire de sécurité routière.

44
Coup dil sur le pilier 6Compétences sociales
et civiques
  • Attitudes
  • La vie en société se fonde sur
  • le respect de soi
  • le respect des autres (civilité, tolérance, refus
    des préjugés et des stéréotypes)
  • le respect de lautre sexe
  • le respect de la vie privée
  • la volonté de résoudre pacifiquement les conflits
  • la conscience que nul ne peut exister sans autrui
  • la conscience de la contribution nécessaire de
    chacun à la collectivité
  • le sens de la responsabilité par rapport aux
    autres
  • la nécessité de la solidarité prise en compte
    des besoins des personnes en difficulté
    (physiquement, économiquement), en France et
    ailleurs dans le monde.

45
et sur le pilier 7
  • Autonomie et esprit dinitiative
  • Ex
  • Connaissances connaître ses propres points
    forts et faiblesses
  • Capacités développer sa persévérance, avoir une
    bonne maîtrise de son corps
  • Attitudes se prendre en charge personnellement,
    prendre des décisions, sengager et prendre des
    risques en conséquence, prendre lavis des
    autres, échanger, informer

46
Pour résumer
  • Le socle commun  de connaissances et de
    compétences 
  • sintéresse à léducation à la santé bien plus
    quil ne veut le dire (1 ligne au pilier 6)
  • concerne des compétences
  • joue donc sur des aspects disciplinaires et des
    aspects transversaux
  • vise également le transfert de ces compétences
    dans les situations de l après-école 
  • présente les connaissances en matière de santé
    selon une logique hygiéniste et de prévention
  • mais liste des capacités et des attitudes qui
    renvoient à une éducation à la santé tournée vers
    léducation aux choix et la promotion.

47
Derrière ces dispositifs, quel(s) modèle(s)
déducation à la santé ?
  • Modèle biomédical centré sur les contenus ?
  • Information dogmatique
  • Contenus hygiénistes
  • Protection contre
  • Modèle biomédical centré sur lélève ?
  • Ciblage de risques particuliers (tabac, drogue)
  • Actions éducatives de la transmission de
    savoirs à lacquisition de compétences
  • Prévention (actions pour anticiper sur)
  • Ecole promotrice de santé (health promoting
    school - école du bien-vivre) ?
  • Tout le fonctionnement de létablissement est
    porteur déducation à la santé (santé
    processus)
  • On vise lacquisition de compétences
    transférables à la vie de tous les jours
  • Le modèle appliqué tient aux acteurs et au pilote
    chef détablissement
  • Il est donc très fortement  formation
    dépendant 
About PowerShow.com