La r - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – La r PowerPoint presentation | free to view - id: 2a2bad-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

La r

Description:

Les effets thermiques influencent grandement sur le fonctionnement et ... Les thermor cepteurs se trouvent dans la peau, l'hypothalamus et autres r gions ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:34
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 27
Provided by: RSTArn
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: La r


1
La régulation du milieu interne
  • La régulation de la température corporelle
  • Pp 1020 à 1021

2
La température a une influence importante sur les
processus biochimiques et physiologiques
  • Les effets thermiques influencent grandement sur
    le fonctionnement et la vitalité dun animal

3
Mécanismes de rétroaction
  • Fonction complexe que facilitent divers
    phénomènes de rétroaction.

Figure 40.9a
4
Mécanismes de rétroaction
  • Lhypothalamus est le siège de la régulation de
    la température corporelle
  • Les thermorécepteurs se trouvent dans la peau,
    lhypothalamus et autres régions du corps.

Figure 44.10
5
La régulation du milieu interne
  • Équilibre hydrique et élimination des déchets
  • Pp 1023 à 1026

6
La capacité à réguler la composition chimique des
liquides corporels dépend de léquilibre entre
lacquisition et la perte deau et de solutés.
  • La fonction ultime de losmorégulation est de
    maintenir la composition du cytosol des cellules.

7
Rôle des épithéliums de transport
  • Léquilibre hydrique et lélimination des
    déchets seffectuent par lintermédiaire des
    épithéliums de transport
  • Capables de déplacer des solutés précis en
    quantités contrôlées et dans une direction
    particulière
  • Tous les solutés passent par des épithéliums

8
Rôle des épithéliums de transport
  • Des exemples de réseaux tubulaires
  • Les glandes à sel des oiseaux marins
  • Circulation à contre-courant
  • Les branchies des poissons deau douce
  • Contre un gradient de concentration

Figure 44.12
9
Les déchets azotés
  • Le type et la quantité de déchets métaboliques
    ont un impact important sur léquilibre hydrique
  • Lhydrolyse des protéines et des acides
    nucléiques produit des déchets azotés sous forme
    dammoniac. Elle est toxique
  • Elle peut être éliminée directement ou
    transformée au préalable en urée ou en acide
    urique

10
Les déchets azotés
  • La phylogénèse et le milieu de lanimal vont
    influencer le type de déchet produit
  • La quantité dépend de lallocation énergétique
  • Métabolisme endo et ectotherme
  • Souces dénergie

11
Les déchets azotés
Ammoniac Urée Acide urique
Toxicité Très soluble et ne peut être toléré quà des concentrations très faibles. Ces animaux doivent avoir accès à beaucoup deau. Mieux adaptée aux animaux qui nont pas  accès  des quantités deau importantes comme les mammifères, les amphibiens, de nombreux poissons Lurée est produite dans le foie des vertébrés par un cycle métabolique combinant lammoniac au CO2. 100 000 fois moins toxique que lammoniac. Relativement peu toxique
Élimination Traversent facilement la membrane plasmique et diffusent aisément dans lenvironnement aquatique. Chez les invertébrés, elle diffuse sur tout le corps Chez les poissons par les branchies. Les poissons deau douce échangent le NH4 pour du Na (qui peut être maintenu de cette façon plus concentré dans le corps que dans leau) Peut être stockée à de fortes concentrations en toute sécurité Nécessite peu deau comparativement à lammoniac Les animaux doivent dépenser de lénergie pour la générer Quasi insoluble à leau et peut être excrété comme une pâte ce qui limite les pertes deau. Avantageux pour les animaux nayant pas accès à beaucoup deau. Plus couteux en énergie que lurée Bien adapté pour les animaux qui pondent des œufs (imperméables aux liquides et pas aux gaz) alors que les déchets azotés des embryons peuvent être emmagasinés dans lœuf sous une forme solide inoffensive.
Groupes animaux Invertébrés et poissons Mammifères, les amphibiens (mixtes ammoniac au stade têtard et urée au stade adulte), de nombreux poissons Escargots terrestres, insectes, oiseaux et de nombreux reptiles.
12
La régulation du milieu interne
  • La physiologie rénale chez lhumain
  • Pp 1031 à 1039

13
Les reins des vertébrés exercent généralement des
fonctions dosmorégulation et dexcrétion.
  • Le rein humain.

14
Structure et fonction du néphron
  • Anatomie macroscopique du rein
  • Anatomie microscopique
  • 1 000 000 de néphrons et 80 km de tubules

Figure 44.21 b
Figure 44.21 c
15
Structure et fonction du néphron
  • Filtration du sang
  • Transfert non sélectif du sang vers les glomérules

16
Structure et fonction du néphron
  • Parcours du filtrat
  • Tubule contourné proximal
  • Lanse du néphron (anse de Henle)
  • Tubule contourné distal
  • Tubule rénal collecteur
  • Pelvis rénal

Figure 44.21 c
néphron
17
Structure et fonction du néphron
  • Parcours du filtrat (suite)
  • Les néphrons juxtamédulaires (20 des néphrons)
    et le recyclage de leau et des solutés
  • Entre 1000 et 2000 litres de sang passent chaque
    jours dans les reins
  • 180 litres de filtrat
  • 1.5 litre durine
  • Les vaisseaux sanguins
  • Néchangent pas de substances directement à
    travers leur paroi.

18
Du filtrat à lurine
  • 1- Tubule contourné proximal
  • Favorise le maintien du pH
  • Produit de lammoniac pour neutraliser lacidité
  • Réabsorbe 90 des HCO3- (tampon dans le sang)
  • Réabsorbe sucre, acides aminés, potassium (K) et
    NaCl EAU
  • Élimine substances traitées par le foie
    (médicaments)

19
Du filtrat à lurine
  • 2- Partie descendante de lanse du néphron
  • Poursuite de la réabsorption de leau par le
    caractère hyperosmotique du liquide interstitiel
    en progressant dans la face externe du cortex
  • Perméable à leau mais peu aux sels et autres
    solutés
  • Concentration du filtrat augmente

20
Du filtrat à lurine
  • 3- Partie ascendante de lanse du néphron
  • Perméable aux ions et non à leau
  • Segment grêle NaCl concentré dans la partie
    descendante sort par diffusion facilitée
  • Segment large transport actif de NaCl
  • Augmente losmolarité de la médula rénale !!!
  • Dilution du filtrat

21
Du filtrat à lurine
  • 4- Tubule contourné distal
  • Régulation de la K et du Na Cl
  • Contrôle du pH par transport actif (H) et
    co-transport (HCO3-)

22
Du filtrat à lurine
  • 5- Tubule rénal collecteur
  • Transport vers le pelvis rénal
  • Perméable à leau mais peu aux sels
  • Concentration du filtrat
  • Perméable à lurée dans la médula interne qui
    permet à la médula davoir une osmolarité élevée.

23
Régulation de la fonction rénale
  • Le rein a la capacité dajuster losmolarité de
    lurine en fonction de léquilibre hydrique,
    électrolytique et aussi de la vitesse de
    production de lurée

24
Régulation de la fonction rénale
  • La fonction osmorégulatrice est gérée par divers
    contrôles nerveux et hormonaux

25
Régulation de la fonction rénale
  • Lhormone antidiurétique (ADH)
  • Rôle important dans la régulation de léquilibre
    hydrique
  • Produite par lhypothalamus
  • Osmorécepteurs de lhypothalamus
  • Réagit lorsque losmolarité dépasse 300 mmol/L
  • Cible les tubes contournés distaux et les
    tubules rénaux collecteurs en augmentant la
    perméabilité à leau (réabsorption)

26
Régulation de la fonction rénale
  • Langiotensine II
  • Sécrétée par lappareil juxtaglomérulaire
  • Agit lorsque la pression sanguine ou le volume
    sanguin au glomérule chute.
  • Libérée dans le sang pour augmenter la pression
    sanguine
  • Vasoconstriction des artérioles (diminue apport
    sanguin aux capillaires rénaux)
  • Stimule le tube contourné proximal pour une plus
    grande réabsorption de Na Cl et deau ce qui
    augmente le volume sanguin et la pression
    artérielle.
About PowerShow.com