Rivire Gatineau - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Rivire Gatineau PowerPoint presentation | free to view - id: 2a0742-ZDc1Z



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Rivire Gatineau

Description:

Historiquement, a connu de fortes inondations, et elle subit annuellement deux crues: une importante au printemps et une plus modeste l'automne ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:21
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 66
Provided by: Geogr6
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Rivire Gatineau


1
Rivière Gatineau
  • Présenté par
  • Caroline Gagné
  • Daniel Cayley-Daoust
  • Muriel Merette
  • Brigitte Morin
  • Rebecca DOnofrio

2
(No Transcript)
3
La Qualité de leau
  • Les barrages
  • Le débit
  • La durée de lécoulement
  • Indicateurs de la qualité deau (4)
  • Phosphore Total
  • Coliformes Fécaux (pour la baignade et autres
    sports)
  • Fer
  • Couleur Vraie
  • La qualité, est-elle bonne?
  • Problèmes et autres choses à rajouter
  • Situer La rivière Gatineau parmi les autres
    rivières
  • Conclusions

4
Les Barrages
  • 1- Baskatong Superficie de 413 km2, Puissance de
    50,5 MW

Source Hydro Québec
5
  • 2- Paugan Superficie de 30 km2, puissance de 202
    MW

3- Chelsea Superficie de 24 km2, puissance de
153 MW
Source Hydro Québec
6
  • 4- Rapides-Farmers Superficie de 1 km2,
    puissance de 98 MW

Source Hydro Québec
  • Au total, les barrages sur la rivière Gatineau
    produisent 450 000 kilowatts
  • Ces barrages (tous à Hydro Québec) contrôlent
    des débits en période de crue, afin d'éviter des
    inondations, entre autres à Maniwaki

7
Le débit
Source Centre dExpertise Hydrique, 2006
Ces données sont à date jusquau mois doctobre
2006
  • Le débit est assez élevé et l'eau s'y renouvelle
    rapidement, donc les contaminants s'y accumulent
    plus difficilement
  • Débit moyen 128 m3/s
  • Hypothèse Barrages?

8
Le débit (plus précis)
Source Centre dExpertise Hydrique, 2006
  • Historiquement, a connu de fortes inondations,
    et elle subit annuellement deux crues une
    importante au printemps et une plus modeste à
    l'automne
  • On voit que le débit le plus élevé a changé au
    cours des annéesChangement global? Ou effet des
    barrages?

9
La durée de lécoulement
  • Plus la courbe est rapprochée de laxe des
    débits, moins de fois le débit quotidien surpasse
    le débit moyen
  • régularisation par les barrages provoque un
    débit plus constant

10
Indicateurs de la qualité deau Le Phosphore
Total
Source Qualité des eaux du bassin de la rivière
des Outaouais, 1979 à 1994
C05
C01
C02
C07
10.8
11.6
19.2
18.8
En Valeur moyenne des cas de dépassement de
critère de qualité
en mg/L
  • C01 12 dépassements pour phosphore total
    (eutrophisation)
  • C02 Dégradation légère pour le phosphore (20
    de dépassement)
  • C05 Baisse de la fréquence de dépassement du
    critère de phosphore, liée à leutrophisation du
    milieu
  • C07 Comparable aux résultats de Maniwaki

11
Le phosphore (suite)
unités (mg/L de P)
Source Hydro Québec
  • Critères de qualité (MENV) pour la vie
    aquatique, toxicité
  • Est chronique (persiste dans le temps) que pour
    le phosphore total avec une valeur de 0,03
  • Ces mesures ont été prises en 2005 lors de la
    phase construction de la centrale Mercier

12
Coliformes Fécaux (pour la baignade et autres
sports)
Source Qualité des eaux du bassin de la rivière
des Outaouais, 1979 à 1994
C01
C02
C05
C07
3.2
En Valeur moyenne des cas de dépassement de
critère de qualité
0,8
3,2
3,2
  • C01 3.2 dépassements pour les coliformes
    fécaux (la baignade)
  • C02 Contamination en coliformes fécaux presque
    0 ! ( les valeurs de phosphore sont basses pour
    C02 et C01, mais elles sont hautes pour le
    printemps)
  • C05 Faible hausse de la contamination par les
    coliformes fécaux
  • C07 A peine contaminée par les coliformes fécaux

13
La baignade?
  • Qualité de leau dans le cours inférieur de la
    rivière Gatineau pour la nage et les loisirs, été
    2006

Trop peu déchantillons pour répondre aux normes
du Québec
14
Le Fer
Source Qualité des eaux du bassin de la rivière
des Outaouais, 1979 à 1994
C02
C01
C05
C07
24,1
10,0
9,5
En Valeur moyenne des cas de dépassement du
critère de qualité
8,7
en mg/L
  • Les concentrations de Fer dépassant les critères
    sont susceptibles daffecter le goût de leau

15
La Couleur Vraie
Source Qualité des eaux du bassin de la rivière
des Outaouais, 1979 à 1994
C02
C01
C05
C07
100
100
87,5
99,1
En Valeur moyenne des cas de dépassement du
critère de qualité
  • C01 Nettement colorée
  • C05 Cette station a été fermée en 1995 puisque
    les résultats sont trop similaires à celles de
    C01, et C02
  • C07 Un peu moins colorée que leau à Maniwaki

16
La qualité, est-elle bonne?
C01
  • La qualité de leau est bonne dans lensemble du
    bassin versant
  • Leau saméliore depuis 1979
  • La seule limitation est la coloration marquée,
    mais naturelle de leau
  • Les lacs sont une autre question

C02
C03
C07
Source COMGA
17
Bonne Qualité (suite)
Source COMGA
Indique une bonne qualité
18
Problèmes et autres choses à rajouter
  • Comparer le reste des données dans les rapports
    dHydro Québec avec celles que jai déjà
  • Faire le WQI (water quality index) avec les 4
    paramètres que jai choisie
  • Rapport de H2O Chelsea (plus de problèmes locaux)
  • La question des Lacs
  • Ce sont les lacs dans le bassin versant qui ont
    des problèmes, et non la rivière telle quelle
  • Doit étudier les données des lacs (Lac Blue-Sea,
    Cayamant, Trente-et-un Milles, etc.)
  • Acidité
  • Lacs vs. ruisseaux

19
Lacs
  •  Les lacs, dans lesquels l'eau réside plus
    longtemps et circule peu, sont plus sensibles aux
    apports de leur environnement proche, rives et
    affluents. Les contaminants et éléments nutritifs
    ont tendances à s'y accumuler et peuvent aisément
    rompre l'équilibre de ces écosystèmes
    fragiles.  

Lac Blue-Sea
20
Situer La rivière Gatineau parmi les autres
rivières
  • Faisons une petite comparaison

-----?
Qualité de l'eau à l'embouchure de certaines
rivières du Québec 1998-2000
21
Qualité de l'eau des rivières du centre-sud du
Québec 1998-2000
Source www.mddep.gouv.qc.ca
22
Comparaison avec dautres rivières québécoises
ICI!
Sourcewww.mddep.gouv.qc.ca
23
Conclusions
  • La qualité de leau dans la rivière est
    excellente!

24
Indicateurs biologiques choisis
  • Espèces de poisson dont la consommation est
    restreinte (mercure)
  • Espèces invasives
  • Diversité des espèces animales et végétales
  • Incluant espèces menacées (Québec et Canada)
  • Milieux humides
  • Localisation et protection

25
1. Espèces à consommation restreinte
  • Santé Canada 0,5 mg/kg de poisson
  • Guide de consommation du poisson de pêche
    sportive en au douce
  • Basé principalement sur la teneur en mercure
  • Répertoire de 849 sites au Québec et 40 espèces
    de poissons
  • Repas/mois équivalent à 230g de poisson frais
  • Mettre en garde des risques à long terme des
    consommateurs réguliers
  • Personnes vulnérables  jeunes enfants, femmes
    enceintes, qui allaitent ou qui planifient une
    grossesse

(Source MDDEP)
26
Espèces de poissons sur la rivière et dans deux
réservoirs
P Petit M Moyen G Gros
  • Restrictions plus faibles dans la rivière (un
    seul 4 repas/mois)
  • Aucun cas de 1 repas/mois

(Source Guide de consommation du poisson de
pêche sportive en eau douce)
27
Espèces de poissons dans 32 lacs du bassin versant
Doré jaune et grand brochet espèces
populaires Plus de poissons affectés dans
lensemble des lacs (ruissellement)
28
Taille des différentes espèces
(Source Guide de consommation du poisson de
pêche sportive en eau douce)
29
Teneur en mercure
  • Dépend de lespèce, lâge, le lieu, le type
    dalimentation (piscivore vs planctivore) et la
    taille
  • Source principale Réservoirs des barrages
  • Moisissure de la végétation inondée
  • Production de méthyl-mercure
  • Augmentation de la teneur en mercure dans les
    poissons
  • Risques de santé humaine lorsque non éliminé,
    le methyl-mercure se concentre dans le cerveau
    pour altérer le système nerveux
  • Conclusion La rivière semble en bon état, mais
    quelques lacs sont à surveiller

(Source MDDEP)
30
Prochaines étapes
  • Évaluation de létat de santé par rapport à
    dautres cours deau
  • Localisation des lacs où les poissons sont le
    plus contaminés
  • Vérifier la provenance du mercure

31
2. Espèces invasives
  • Présentes
  • Écrevisse à taches rouges
  • Myriophylle à épis
  • À surveiller
  • Moule zébrée
  • Moule quagga
  • Gobie à taches noires
  • Salicaire pourpre

32
Écrevisse à taches rouges (Orconectes rusticus)
  • Recensé jusquà maintenant dans le lac
    Pemichangan
  • Inventaires non exhaustifs

(Source Henri Fournier, MRNF)
33
Myriophylle à épis (Myriophyllum spicatum)
  • Invasion plus inquiétante que la moule zébrée
  • Peut sattaquer à tous les lacs (oligotrophes à
    eutrophes)
  • Mode de reproduction par bouturage (et
    marcottage) permet la propagation à une
    fulgurante
  • Remplace les autres plantes aquatiques
  • Empêche le brassage naturel des eaux par son
    feuillage dense et cause de la sédimentation, ce
    qui fait proliférer la plante à nouveau
  • Envahit les frayères
  • Relié au déboisement dans le bassin versant, à
    lalcalinité de leau et à laccès public

(Source MDDEP et site de Gestion de lacs et
étangs)
34
Myriophylle à épis (suite)
  • Présent dans plusieurs lacs du bassin versant
  • 31-Milles, Pemichangan, Blue Sea, Heney,
    Ste-Marie, Cayamant, Danford, Low, etc.

1934 - 2001
1973 - 2003
(Source MRNF)
35
Moule zébrée(Dreissena polymorpha)
  • Introductions au Québec
  • Colonisation des Grands Lacs
  • 1990  Fleuve Saint-Laurent
  • 1995  Rivière des Outaouais (Ontario)
  • Aujourdhui  plusieurs plans deau pourraient
    soutenir des populations
  • Problèmes
  • Modifie léquilibre écologique des plans deau en
    envahissant toutes les surfaces
  • Remplace les moules indigènes
  • Nuit à la baignade, aux bateaux, à la frai des
    poissons

(Source MDDEP)
36
Distribution de la moule zébrée au Québec
(Source MDDEP)
37
Potentiel de colonisation par la moule zébrée
Diagnostic du potentiel de colonisation A 
Inexistant  pHlt7,0 et Calcium 10,0mg/L B 
Élevé  pH 7,4 et Calcium entre 10,0 20,0
mg/L C  Très élevé  pH 7,4 et Calcium 20,0
mg/L I  Incertain  La moule zébrée survit-elle
à un pH entre 7,0 à 7,4 ?
(Source MDDEP)
38
Potentiel de colonisation par la moule zébrée
  • Diagnostic pour tous les lacs du bassin versant
  • Potentiel plus élevé que sur la rivière
  • Au sud du fleuve Saint-Laurent
  • 54,6 des 152 lacs cotés A
  • 80,4 des 112 stations sur 58 rivières cotés B ou
    C
  • Au nord du fleuve Saint-Laurent
  • 96,8 des 2782 lacs cotés A
  • 13,3 des 135 stations sur 86 rivières cotés B ou
    C
  • Eaux du bouclier canadien moins minéralisées

(Source MDDEP)
39
Autres espèces à surveiller
  • Moule quagga (Dreissena bugensis)
  • Vit dans les eaux plus froides que la moule
    zébrée
  • Même type de problèmes
  • Gobie à taches noires (Neogobius melanostomus)
  • Poisson agressif qui sapproprie les meilleurs
    habitats et se reproduit souvent
  • Survit dans des eaux de mauvaise qualité
  • Salicaire pourpre (Lythrum salicaria)
  • Envahit les milieux humides et supplante les
    autres espèces végétales
  • Espèces présentes dans le Saint-Laurent

(Source MDDEP)
40
Conclusion
  • Peu despèces invasives recensées dans le bassin
    versant (2)
  • Ces espèces nont été identifiées que dans les
    lacs
  • La rivière est en bon état, mais les lacs sont à
    surveiller

41
Prochaines étapes
  • Identifier les lacs où il y a présence
    denvahisseurs (documents MRNF) et les localiser
    sur la carte
  • Analyser les couches GIS fournies par le MRNF
  • Myriophylle à épis
  • Moule zébrée

42
3. Diversité des espèces animales et végétales
  • Espèces menacées/vulnérables ou susceptibles
    présentes dans le bassin versant
  • Fouille-roche gris
  • Chevalier des rivières
  • Cisco de lac
  • Esturgeon jaune
  • Pygargue à tête blanche
  • Rainette faux-grillon de lOuest
  • Autres

Il est donc important de protéger lhabitat de
ces espèces!
(Sources COMGA, MDDEP, MRNF, HydroQuébec, F.
Chapleau)
43
Prochaines étapes
  • Rapports et articles à vérifier (listes despèces
    et cartes)
  • Hydro Québec
  • François Chapleau et Annie Comptois
  • Philippe Houde, Henri Fournier et MRNF
  • Atlas de la biodiversité du Québec
  • MDDEP
  • Outaouais Fluvial
  • COMGA
  • Santé relative de la biodiversité de la rivière
  • Comparaison de la diversité avec les années
    antérieures
  • Comparaison avec dautres cours deau
  • Effets des barrages
  • Trouver des données sur les moules sil y en a

44
4. Milieux humides
  • Très peu de données sur les milieux humides
  • Présents surtout aux abords de la rivière des
    Outaouais
  • À compléter pour le rapport
  • Canards Illimité na pas de données

45
Indicateurs de Stress
  • Urbanisation
  • Agriculture
  • Problématique forestière

46
Urbanisation
Populations de certaines municipalités du basin
versant de la rivière Gatineau
  • Augmentation de la population de 1981 à 1996 puis
    une diminution de la population de 1996 à 2001
  • Entre 1991 et 2001, la tendance de la population
    du basin versant et celle de la province de
    Québec ne se suivent pas
  • Population du basin versant est à la baisse.

Source Statistique Canada, Recensement de la
population et des logements
47
Limites administratives du basin versant de a
rivière Gatineau
Réseau Hydrographique de lOutaouais
  • Les données sur la lurbanisation du basin
    versant sont difficile à trouver
  • Le recours à la généralisation a été nécessaire
    pour peindre un portrait de la situation de la
    région.
  • Plusieurs cartes de lOutaouais seront donc
    utilisés

48
Occupation du Territoire
  • En 2000, la majorité du basin versant était
    composé de forêt et deau.
  • 0.5 du territoire est urbanisé
  • Les zones durbanisation les plus importantes
    sont situées à proximité de la rivière
  • La plus grande agglomération situé est en aval de
    la rivière

49
Urbanisation effet sur la qualité de leau de la
rivière Gatineau
  • Les exutoires deaux usées des industries et des
    résidences isolées qui se déversent dans la
    rivière influence énormément la qualité de leau.
  • La qualité de leau de la rivière subit un stress
    dû à lurbanisation des municipalités de
    Maniwaki, Gracefield et Gatineau

Une partie minime du territoire est affectée à
lindustrie la qualité de leau est donc
moins affecté par ces dernières
50
Urbanisation Vulnérabilité des nappes aquifères
captifs et libres
  • Les nappes deau souterraines sont très
    vulnérables à la contamination et sont donc très
    sensibles à lurbanisation.
  • Le stress émit sur les aquifères captifs et
    libres sont corrélé là lurbanisation.
  • Les régions à risques dans le basin versant de la
    rivière Gatineau sont Gatineau, Wakefield,
    Gracefield et la région du Réservoir Baskatong

51
Urbanisation et densité des routes vulnérabilité
de la biodiversité
  • Lurbanisation et la densité des routes
    présentent un énorme stress sur la Biodiversité .
  • Les territoires qui entourent les plus grandes
    municipalités doivent être ciblés en priorité
    pour la protection.
  •  Plus un milieux est accessible et quil
    présente une grande biodiversité, plus son
    indicateur de stress est important. La densité
    des routes fait passer lindicateur de stress
    relié à lurbanisation de 30 à près de 75 du
    territoire. 

52
Prochaines étapes
  • Évaluer plus précisément la croissance de la
    population dans le bassin versant dans le temps
    et dans lespace
  • Trouver des donnés sur loccupation du sol sur
    les parties manquantes du basin versant
    (Mauricie, Laurentides et Abitibi)
  • Sinformer sur la méthode utilisée pour calculer
    lindice de stress cumulatif

53
Agriculture
Source Statistique Canada, Recensement de de
lagriculture
Source Statistique Canada, Recensement de de
lagriculture
  • Le nombre de fermes et la superficie des fermes
    diminuent depuis 1996 en Outaouais. Toutes les
    régions agricoles au Québec ont cette même
    tendance.

54
Superficie Cultivé
  • La plupart des terres agricoles se situent à
    proximité de la rivière
  • Entre 1 et 30 de la superficie des
    municipalités affectés est cultivée

Source Site web du COMGA
55
Distribution des terres agricoles
  • Il y a eu une diminution de 4 des terres en
    culture et 1 des pâturages cultivés ou
    ensemencés et naturelles en Outaouais
  • Il ya eu une augmentation énorme dans toute les
    autres terres (reste à préciser).
  • Montre une tendance décroissante dans les terres
    en culture

56
Nombre total de fermes produisant des produits
certifiés biologiques
  • Très peu de fermes produisent des produits
    Biologiques en Outaouais
  • Le Québec est au troisième rang des Provinces qui
    produisent le plus de produit Bio.
  • La marge derreur est très grande car la
    superficie couverte est très petite et les
    erreurs de réponses au recensement sont nombreux
  • Pour la première fois en 2001, les agriculteurs
    pouvaient déclarer quils produisaient des
    produits biologiques.

Source Statistique Canada. E-stat,
Agriculture, Utilisation des Terres.
57
Grandes cultures
  • Les produits les
  • plus cultivés en
  • 1996 ainsi
  • quen 2001
  • sont les
  • fourrages

58
Pesticides et Fertilisants
  • Présentent des risques pour les eaux souterraines
    et les eau de surfaces nitrates, phosphores et
    bactéries
  • Lirrigation 1.3 à 096
  • Engrais chimique 41.73 à 42.04
  • Herbicides 15.62 à 18.95
  • Insecticides 1.82 à 1.71
  • Fongicides 0.8 à 1.11
  • Fumier 38.98 à 35.22
  • Augmentation dans la superficie des terres
    utilisant de lherbicide et des engrais chimiques

59
Élevage
  • Bovins et veaux ont diminué de 6
  • Vaches ont diminué de 3
  • Porcs ont augmenté de 5
  • Moutons et agneaux ont augmenté de 3
  • Brebis et Béliers ont augmenté de 1
  • Chevaux et poneys ont diminué de 1
  • Chèvres ont augmenté de 3

60
Problématique agricole
Lagriculture cause un stress moyen à élevé dans
le basin versant de la rivière Gatineau. Les
terres cultivées et lélevage diminue dans cette
région
61
Prochaines étapes
  • Évaluer plus précisément le nombre de fermes et
    la superficie des fermes selon le basin versant
    au complet
  • Corréler la superficie cultivée et lélevage avec
    la qualité de leau
  • Sinformer sur la méthode utilisé pour calculé
    lindice de stress cumulatif

62
Problématique forestière
  • Loccupation du sol est dominé à presque 80 par
    la forêt
  • Les territoires dénudés et aulnaies occupe 5 du
    territoire
  • La forêt est composé principalement par les
    bétulaies, érablières, peupleraies et autres
    feuillues

63
Les vieilles forêts et les écosystèmes forestiers
exceptionnelles
  • Les vieilles forêts, de plus de 100 ans , occupe
    20 du territoire et sont bien éloigné des zones
    habités
  • Il existe quelques écosystèmes forestiers
    exceptionnelles, rares, sur le basin versant (ex
    lérablière argenté, la pinède rouge à pin blanc
    érablière a tilleul et hêtres)

64
Problématique forestière
  • Perturbations
  • forestières
  • Épidémies causées par la tordeuse des bourgeons
    de lépinette
  • Coupes forestières partielles
  • 11 du territoire présente un stress forestier.
  • À louest du réservoir Bastkatong, la région du
    réservoir Cabonga et au nord de Wakefield

65
Prochaines étapes
  • Évaluer et trouver des données précises sur
    lévolution de la superficie du couvert forestier
    dans le bassin versant dans le temps et dans
    lespace
  • Sinformer sur la méthode utilisée pour calculer
    lindice de stress cumulatif
About PowerShow.com