ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI PowerPoint presentation | free to download - id: 3c2617-OWU2M



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI

Description:

ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI Par Dr Ignace BIMENYIMANA Coordonnateur des Projets Paludisme du Fonds Mondial au Burundi PLAN DE PRESENTATION SITUATION ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:85
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 24
Provided by: antimalar
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI


1
  • ETAT DES LIEUX SUR LE PALUDISME AU BURUNDI
  • Par Dr Ignace BIMENYIMANA
  • Coordonnateur des Projets Paludisme du Fonds
    Mondial au Burundi

2
PLAN DE PRESENTATION
  • SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DU PALUDISME DANS LE
    MONDE ET AU BURUNDI
  • STRATEGIES DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME ET LEUR
    MISE EN ŒUVRE
  • POLITIQUE DE TRAITEMENT
  • PREVENTION
  • STRATEGIES DAPPUI
  • RESULTATS
  • DEFIS ET OPPORTUNITES
  • PERSPECTIVES

3
Introduction (I)
Aspects épidémiologiques
  • Le paludisme est lune des trois maladies les
    plus importantes pour lOMS en Afrique avec le
    VIH/SIDA et la tuberculose.
  • Elle est une des causes majeures de morbidité et
    de mortalité depuis des millénaires.
  • Elle est provoquée par un parasite unicellulaire
    du genre Plasmodium et transmise par les
    moustiques du genre Anophèle.
  • On compte chaque année au moins 300 millions
    daccès palustres dans le monde, et plus dun
    million de décès. Environ 90 de ces décès
    surviennent en Afrique subsaharienne
    principalement chez les jeunes enfants.

Source site Roll Back Malaria Faire reculer
le paludisme / OMS, consultés en décembre 2006
http//rbm.who.int/cmc_upload/0/000/015/372/infosh
eet1_fr.pdf et http//rbm.who.int/cmc_upload/0/0
00/015/370/infosheet3_fr.pdf
4
Aspects épidémiologiques
Introduction (II)
  • Dans les zones de transmission stable, le
    paludisme pendant la grossesse est responsable de
    2 à 15 des anémies maternelles et de 8 à 14 des
    naissances des enfants de petits poids, qui
    pourraient être évitées.
  • Le paludisme tue un enfant toutes les 30
    secondes. Cest la principale cause de mortalité
    chez les moins de 5 ans.

Source site Roll Back Malaria Faire reculer
le paludisme / OMS http//rbm.who.int/cmc_uploa
d/0/000/015/370/infosheet3_fr.pdf, consulté en
décembre 2006. Source site Roll Back Malaria
Faire reculer le paludisme / OMS
http//www.who.int/malaria/rbm/Attachment/20041004
/malaria_pregnancy_str_framework.pdf, consulté
en décembre 2006.
5
SITUATION ET DISTRIBUTION DU PALUDISME
  • Le paludisme est la maladie la plus fréquente au
    Burundi
  • Près de 50 des consultations externes dans les
    centres de santé sont dues au paludisme
  • 40.13 des malades du paludisme sont des enfants
    de moins de 5 ans
  • Chez les enfants, lanémie est associée au
    paludisme dans 77 des cas (enquête nationale sur
    anémie,2003)
  • Chez les enfants de moins de 5 ans, 48 de décès
    sont liés au paludisme

6
Évolution palu 2007- 2010
7
SITUATION ET DISTRIBUTION DU PALUDISME (suite)
8
SITUATION ET DISTRIBUTION DU PALUDISME (suite)
  • 8 provinces sur 17 sont situées dans les hauts
    plateaux sont à potentiel épidémique
    Gitega,Karuzi, Kayanza,Muramvya,Mwaro,Ngozi,
    Muyinga,Kirundo
  • 80 de la population vivent dans des régions à
    risque du paludisme
  • Transmission permanente toute lannée avec des
    recrudescences saisonnières ( 2 pics , en
    Novembre et Juin)

9
LES PARASITES DU PALUDISME
  • 1.Espèces de parasites
  • Le P.falciparum qui est le plus sévère est
    largement prédominant la distribution des
    parasites est comme suit P. falciparum (90), P.
    malaria (8) and P.ovale (2)
  • Le diagnostic parasitologique est basée
    essentiellement sur la microscopie et les tests
    diagnostic rapides
  • 2. Vecteurs du paludisme
  • A. gambiae et A.funestus sont les plus dominants
    dans le pays
  • Selon les provinces , lun ou lautre compte
    pour 70-80

10
  • STRATEGIES DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME ET LEUR
    MISE EN ŒUVRE

11
REFERENCES CLEES SUR LA POLITIQUE
  • INTERNATIONAUX
  • Plan stratégique mondial de Faire Reculer le
    Paludisme
  • Déclaration dAbuja des Chefs dEtats sur
    lInitiative Faire Reculer le Paludisme
  • Les Objectifs du Millénaire pour le Développement
    (OMD)
  • NATIONAUX
  • Plan National de Développement Sanitaire (PNDS)
  • Plan stratégique Faire Reculer le Paludisme
  • Plan stratégique pour la promotion de
    lutilisation de la Moustiquaire Imprégnée
    dInsecticides (MII)
  • Stratégie de mobilisation sociale pour la lutte
    contre le paludisme au niveau communautaire
  • Plans opérationnels

12
OBJECTIFS DES PLANS
  • IMPACTS
  • Réduction de la mortalité liée au paludisme
  • Réduction de la morbidité liée au paludisme
  • RESULTATS ESCOMPTES A LHORIZON 2012
  • Augmenter de 78 (2005) à 90 la prise en charge
    correcte des cas
  • Augmenter de 15,2 ( 2005) à 80 la proportion
    des enfants de moins de 5 ans qui dorment sous
    MII
  • Augmenter de 17 (2005) à 80 la proportion des
    femmes enceintes qui dorment sous MII
  • Détecter précocement les épidémies de palu et
    mettre en œuvre les mesures de lutte appropriées
  • Renforcer la capacité institutionnelle et
    technique du programme national et des autres
    intervenants

13
STRATEGIES GENERALES
  • PRISE EN CHARGE DES CAS
  • ( diagnostic précoce et traitement rapide )
  • PREVENTION ( Moustiquaire, lutte anti
    vectorielle, par assainissement )
  • DETECTION, ENDIGUEMENT ET PREVENTION DES
    EPIDEMIES
  • RENFORCEMENT DES CAPACITES (recherche,
    évaluations, etc)

14
PRISE EN CHARGE DES CAS
  • Adoption des Combinaisons Thérapeutiques à base
    dArtemisinine (CTAs) conformément aux
    recommandations de OMS depuis Nov 2003
  • Avantages des CTAs
  • Résolution rapide des symptômes cliniques
  • Réduction substentielle rapide de la masse
    parasitaire
  • Réduction du portage de gamétocytes , réduit la
    transmission
  • Pas de résistance documentée à ce jour
  • Action efficace contre le P.falciparum
    multirésistant
  • Très peu deffets cliniques adverses rapportés

15
PRISE EN CHARGE DES CAS (suite)
  • Mise à échelle Évolution future vers la prise en
    charge des cas à domicile (étude de faisabilité
    déjà réalisée)

16
PREVENTION PAR MOUSTIQUAIRE
  • 1. Groupes vulnérablesEnfants de moins de 5 ans
    et Femmes enceintes (services de vaccination et
    de CPN)
  • 2. Mise à échelle à tout le monde une MII pour 2
    personnes campagne de masse ( déjà effectuée
    dans 9 provinces du pays, les autres vers la fin
    de lannée)

17
STRATEGIES DAPPUI
  • FORMATION
  • APPROVISIONNEMENT EN MEDICAMENTS
  • COMMUNICATION (mobilisation sociale, plaidoyer,
    IEC)
  • RECHERCHE
  • SUIVI EVALUATION

18
  • DEFIS

19
DEFIS LIES AU TRAITEMENT
  • Mise à échelle de lutilisation des CTA au niveau
    communautaire
  • Déploiement des CTA dans le secteur privé
  • Utilisation rationnelle des CTA dans les
    formations sanitaires ( après confirmation
    biologique des cas)
  • Quantification exacte et disponibilité de moyens
    logistiques pour éviter les ruptures de stocks
  • Gestion des rumeurs sur les effets secondaires

20
DEFIS LIES A LUTILISATION DE LA MOUSTIQUAIRE
  • Suivi de lutilisation après la couverture
    universelle
  • Mobilisation de la communauté pour ladhésion à
    lutilisation de la MII
  • Ressources limités pour couvrir les autres
    groupes plus ou moins vulnérables (groupes en
    cantonnement dont écoles, prison, camps
    militaire,)

21
OPPORTUNITES
  • Intervention de la communauté (ABC)
  • Implication des écoles à travers les clubs
    scolaire paludisme
  • Soutien des partenaires (bilatéraux,
    multilatéraux, SNU)
  • Fonds IPPTE
  • Fonds Mondial de Lutte contre le SIDA, la
    Tuberculose et le Paludisme
  • Initiatives régionales
  • East Africa Net work for Monitoring of Anti
    Malaria Treatment (EANMAT)
  • East Africa Roll Back Malaria Network ( EARN)
  • Fonds spéciaux
  • Bill GATES (Presidential Malaria Initiative)

22
PERSPECTIVES
  • Mise à échelle de toutes les interventions
  • Collaboration avec tous les intervenants pour la
    collecte des données et harmonisation
  • Enquête communautaire nationale périodique pour
    avoir la couverture nationale qui est la seule
    stratégie qui permet davoir la couverture
    nationale
  • Mise en place de schéma parrain de distribution
    de MII (refléxion pour le recouvrement des coûts)
  • Mobilisation des ressources et plaidoyer Fond
    Global,organisations régionales, coopération
    bilatérale et multilatérale

23
  • Merci pour votre aimable attention!
About PowerShow.com