Atelier de restitution des rsultats des enqutes sur lemploi et le secteur informel dans sept pays de - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Atelier de restitution des rsultats des enqutes sur lemploi et le secteur informel dans sept pays de PowerPoint presentation | free to view - id: 2a7855-YWVlM



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Atelier de restitution des rsultats des enqutes sur lemploi et le secteur informel dans sept pays de

Description:

Graphique 4.3 : R partition des actifs occup s par ge et par ... Parmi les actifs occup s, 35% sont satisfaits de leur emploi. Degr d'insatisfaction ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:57
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 42
Provided by: alai89
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Atelier de restitution des rsultats des enqutes sur lemploi et le secteur informel dans sept pays de


1
  • Atelier de restitution des résultats des enquêtes
    sur lemploi et le secteur informel dans sept
    pays de lUEMOAOuagadougou, 08 au 10 septembre
    2004
  • Lemploi, le chômage et les conditions dactivité
    dans la principale agglomération de sept Etats
    membres de lUEMOA
  • AFRISTAT / DIAL

DIAL Développement et insertion internationale
2
Atelier de restitution des résultats des
enquêtes sur lemploi et le secteur informel dans
sept pays de lUEMOAOuagadougou, 08 au 10
septembre 2004 Principaux résultats de la
phase 1 de lenquête 1-2-3 de 2001-2002
AFRISTAT / DIAL
DIAL Développement et insertion internationale
3
PLAN DE LEXPOSE
  • INTRODUCTION
  • I. SITUATION SOCIO-DEMOGRAPHIQUE
  • II. ACTIVITE
  • III. LE CHOMAGE
  • IV. STRUCTURE ET DYNAMIQUE DES EMPLOIS
  •  

DIAL Développement et insertion internationale
4
PLAN DE LEXPOSE
V. REVENUS DU TRAVAIL ET CONDITIONS
DACTIVITE VI. INSERTION DES MENAGES SUR LE
MARCHE DU TRAVAIL VII. HABITAT, STATUT
DOCCUPATION ET EQUIPEMENT DES
MENAGES VIII. TRAJECTOIRES ET PERSPECTIVES  
DIAL Développement et insertion internationale
5
Introduction
Analyse régionale menée au double niveau crucial
pour le développement
  • Sur les comportements en matière dactivité,
    demploi et de chômage et dinsertion des ménages
    sur le marché du travail
  • Sur les performances, linsertion dans le tissu
    économique et les perspectives économiques du
    secteur informel, premier créateur demplois dans
    le monde urbain

DIAL Développement et insertion internationale
6
Introduction
Comparaison régionale possible
  • Utilisation de concepts internationaux et de
    nomenclatures harmonisées
  • Méthodologie denquête identique
  • Enquêtes réalisées presque simultanément dans
    sept grandes agglomérations dAfrique
    sub-saharienne

DIAL Développement et insertion internationale
7
I. Situation socio-démographique
  • Population globale de plus de 9,2 millions de
    personnes dont un tiers à Abidjan et un cinquième
    à Dakar.
  • Age moyen 22,5 ans
  • Présence massive de jeunes près de quatre
    personnes sur dix ont moins de 15 ans.
  • Bamako et Niamey villes les plus jeunes
  • Phénomène migratoire important dans toutes les
    villes Abidjan (51) et Dakar (28).

DIAL Développement et insertion internationale
8
I. Situation socio-démographique
Graphique 1.1  Taille des ménages et proportion
de femmes chefs de ménage
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
9
I. Situation socio-démographique
  • Faible niveau déducation 30 des individus
    (gt10 ans) nont jamais fréquenté lécole
    primaire.
  • Opposition entre villes sahéliennes (Bamako,
    Ouagadougou et Niamey) et villes côtières
    (Cotonou et Lomé). Dakar et Abidjan en position
    intermédiaire.
  • Amélioration sensible du taux de fréquentation
    scolaire au fil des générations, notamment à
    Ouagadougou et Niamey.
  • Réduction des écarts entre hommes et femmes

DIAL Développement et insertion internationale
10
I. Situation socio-démographique
Graphique 1.2  Fréquentation scolaire par classe
dâge
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs. Lecture  10 des habitants de Niamey
âgés de 70 ans et plus ont fréquenté lécole. 84
des jeunes de 10 à 14 ans sont dans le même cas.
DIAL Développement et insertion internationale
11
I. Situation socio-démographique
Graphique 1.3  Dynamique de la scolarisation sur
longue période
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs. A Lomé, 7,8 des jeunes de 10 à 14 ans
nont pas fréquenté lécole (axe des x), mais le
taux de scolarisation de cette classe dâge est 2
fois supérieur à celui de leurs aînés de 60 ans
et plus (axe des y).
DIAL Développement et insertion internationale
12
II. Activité
  • Plus de 6,8 millions de personnes (gt10 ans) en
    âge de travailler.
  • Taux dactivité très élevés (59 en moyenne)
  • Travail des enfants très répandu (13 des enfants
    de 10-14 ans actifs)
  • Taux dactivité féminin inférieur de 10 points en
    moyenne à celui des hommes
  • Taux dactivité des migrants (70) supérieur à
    celui des natifs (47)
  • Fort potentiel de main duvre parmi les inactifs
    un sur trois serait un  travailleur découragé 

DIAL Développement et insertion internationale
13
II. Activité
Graphique 2.1  Taux dactivité selon le genre

DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
14
II. Activité
Graphique 2.2  La double journée des femmes
actives
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
15
II. Activité
Graphique 2.3  Taux dactivité par genre et par
classe dâge dans lensemble des sept villes
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres calculs
DIAL Développement et insertion internationale
16
III. Chômage
  • Taux de chômage au sens du BIT 11,4 .
  • Taux de chômage au sens large 16
  • Age moyen dun chômeur 29 ans
  • Durée du chômage très longue plus de 3 ans en
    moyenne
  • Les jeunes plus touchés par le chômage (15 en
    moyenne) environ 10 à Bamako, Lomé et Cotonou
    contre 22 à Ouagadougou.
  • Paradoxe le taux de chômage croît avec le
    niveau scolaire (moins de 8 chez les
    non-scolarisés contre 17 dans lenseignement
    supérieur)

DIAL Développement et insertion internationale
17
III. Chômage
Graphique 3.1  Taux de chômage et part du
chômage de longue durée
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
18
III. Chômage
Graphique 3.2  Taux de chômage selon le genre

Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
19
III. Chômage
  • Deux catégories de chômeurs
  • - Primo-demandeur catégorie plus féminisée,
    niveau scolaire plus élevé (7,3 années scolaires
    réussies), majoritaire dans toutes les villes
    sauf à Lomé et Cotonou
  • - Ancien occupé catégorie plus âgée, niveau
    scolaire plus faible (5,6 années scolaires
    réussies), durée de chômage moins longue
  • Réseau familial mobilisé pour la recherche
    demploi (stratégie adoptée par les deux tiers
    des chômeurs), agences pour lemploi absentes ou
    inefficaces
  • Prétentions salariales de 50 supérieures à la
    rémunération des actifs occupés (écarts moins
    importants à Ouaga et Niamey).
  • Marché du travail plus flexible à Bamako, Lomé et
    Cotonou

DIAL Développement et insertion internationale
20
IV. Structure et dynamique des emplois
Tableau 4.1  Caractéristiques des personnes
exerçant un emploi
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
21
IV. Structure et dynamique des emplois
  • Secteur public âge moyen 40 ans, niveau
    dinstruction plus élevé (12 ans), ancienneté
    plus longue (gel des embauches et phénomène de
    lemploi à vie).
  • Secteur formel fort taux de salarisation (84),
    les emplois sont aussi nombreux dans les
    entreprises de moins de 10 salariés que dans
    celles de plus de 100 salariés.
  • Secteur informel majorité de femmes, âge moyen
    31 ans, niveau dinstruction peu élevé (3,5 ans),
    faible taux de salarisation (18), emplois dans
    le commerce et les services.

DIAL Développement et insertion internationale
22
IV. Structure et dynamique des emplois
Graphique 4.1  Parts de lemploi informel et de
lemploi public
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
23
IV. Structure et dynamique des emplois
Graphique 4.2  Taux de féminisation de lemploi
dans les secteurs informel et public
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
24
IV. Structure et dynamique des emplois
Graphique 4.3  Répartition des actifs occupés
par âge et par type demplois de lensemble des
sept agglomérations
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs. Les dirigeants et les travailleurs
dépendants (apprentis et aides familiaux) des
entreprises formelles ne figurent pas dans ce
graphique.
25
V. Revenus du travail et conditions dactivité
  • Dans lensemble des sept agglomérations
  • - Revenu mensuel moyen 54 200 FCFA
  • - Revenu mensuel médian 25 000 FCFA
  • Revenus plus élevés dans le secteur public
    sexpliquent en partie par les caractéristiques
    de la main duvre employé (cadres, niveau
    instruction, ancienneté).
  • Hiérarchie de revenus toujours respectée, des
    cadres aux manuvres, quel que soit le secteur
    institutionnel.
  • Plus dun actif occupé sur deux perçoit un revenu
    inférieur au revenu minimum en vigueur dans
    chaque pays(SMIG) et 10 ont un revenu supérieur
    à quatre SMIG .

DIAL Développement et insertion internationale
26
V. Revenus du travail et conditions dactivité
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
27
V. Revenus du travail et conditions dactivité
  • Horaires de travail 47,5 heures par semaine
    (horaires plus élevés observés dans linformel)
  • Composantes du sous-emploi
  • - Sous-emploi visible travailler moins que 35h
    contre son gré (14)
  • Sous-emploi invisible 55 dactifs occupés
    gagnant moins que le salaire minimum
  • Chômeurs
  • Taux de sous-emploi global 67 sur lensemble
    des sept villes
  • Deux tiers des informels sont en situation de
    sous-emploi invisible contre un quart dans le
    privé formel et 7 dans le public

DIAL Développement et insertion internationale
28
V. Revenus du travail et conditions dactivité
Graphique 5.1  Taux de sous-emploi global selon
le genre
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
29
V. Revenus du travail et conditions dactivité
  • Présence massive des travailleurs non rémunérés
    (aides familiaux, apprentis)
  • Poids des femmes dans linformel et une plus
    grande inégalité entre femmes
  • Les femmes gagnent en moyenne moitié moins que
    les hommes (32000 contre 73000 Fcfa)

DIAL Développement et insertion internationale
30
V. Revenus du travail et conditions dactivité
Graphique 5.2  Rémunération relative des femmes
et poids de lemploi informel
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
31
V. Revenus du travail et conditions dactivité
  • Qualité des emplois
  • Près de neuf emplois sur dix sont permanents
  • Précarité des emplois faible contractualisation
    (35), bulletin de paie (32)
  • Faiblesse des prestations sociales et avantages
    moins de 10 sont affiliés à un organisme de
    sécurité sociale, 16 bénéficient du système de
    congés payés
  • Taux de syndicalisation moyen (13)
  • Environ un travailleur sur dix a obtenu une
    promotion dans son entreprise et près de 14 ont
    bénéficié dune formation

DIAL Développement et insertion internationale
32
VIII. Trajectoires et perspectives
  • Deux thématiques
  • - Mobilité inter-générationnelle,
  • - Degré dadéquation entre emplois exercés et
    types demplois désirés
  • Mobilité sociale 2,4 années détude de plus que
    le père, plus marqué chez les garçons que chez
    les filles
  • Mobilité professionnelle
  • un quart des adultes de plus de 30 ans exercent
    dans la même branche dactivité que leurs pères.
  • plus dun sur deux est classé dans la même
    catégorie socio-professionnelle que le père.

DIAL Développement et insertion internationale
33
VIII. Trajectoires et perspectives
  • Parmi les actifs occupés, 35 sont satisfaits de
    leur emploi
  • Degré dinsatisfaction décroît avec lâge (51
    chez les jeunes contre 16 chez les 60 ans et
    plus)
  • Niveau dinsatisfaction corrélé négativement avec
    la rémunération perçue.
  • 2,2 millions de jeunes de 15 à 24 ans, dont 1
    million dactifs occupés. Le taux de chômage est
    de 16
  • Désajustement très élevé entre leurs préférences
    et les opportunités réelles demplois (exemple
    35 se voient cadres contre seulement 5 de
    postes offerts par le marché).

DIAL Développement et insertion internationale
34
VI. Insertion des ménages sur le marché du travail
  • Typologie des ménages fondée sur lorigine
    sectorielle des chefs de ménages
  • - Ménages de type informel (51)
  • - Ménages inactif/chômeur (19)
  • - Ménages privés formels (18)
  • - Ménages publics (12)
  • Age moyen des chefs de ménages 42 ans avec une
    forte hétérogénéité entre les différents types de
    ménages et les villes
  • Forte proportion de chefs femmes parmi les
    ménages de type informels et
    inactifs/chômeurs (23 et 32)
  • Même hiérarchie de qualité des emplois observée
    sur la sous-population des chefs de ménages
  • Le revenu mensuel moyen dun ménage dont le chef
    travaille dans le public (155 000 Fcfa) est trois
    fois supérieur à celui qui exerce dans linformel
  • Le secteur informel génère plus des trois-quarts
    de la masse des revenus du travail

DIAL Développement et insertion internationale
35
VIII. Trajectoires et perspectives
Graphique 8.2  Taux de satisfaction de lemploi
selon le genre
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
36
VIII. Trajectoires et perspectives
Graphique 8.1  Emplois publics désirés par les
jeunes et postes réellement créés
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
37
VI. Insertion des ménages sur le marché du travail
Graphique 6.1  Revenu relatif des ménages
publics, privés formels et informels
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002,
sept agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs
DIAL Développement et insertion internationale
38
VI. Insertion des ménages sur le marché du travail
Graphique 6.2  Revenu relatif des ménages
dirigés par des femmes et part du secteur
informel
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs
DIAL Développement et insertion internationale
39
VII. Habitat, statut doccupation et équipement
des ménages
  • Accès la propriété limité un peu plus dun
    tiers des ménages est propriétaire de son
    logement (Ouagadougou (70) et Abidjan (18))
  • Plus de sept ménages sur dix ont accès à
    lélectricité 43 à leau courante
  • Opposition entre ménages publics et ménages
    informels très marquée sur les conditions
    dhabitation.
  • Taux déquipement des ménages avantage aux
    ménages abidjanais et dakarois

DIAL Développement et insertion internationale
40
VII. Habitat, statut doccupation et équipement
des ménages
Graphique 7.1  Taux daccès à leau et à
lélectricité des ménages
DIAL Développement et insertion internationale
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
41
VII. Habitat, statut doccupation et équipement
des ménages
Graphique 7.2  Taux daccès à la propriété selon
le genre
Source  Enquêtes 1-2-3, phase 1, 2001-2002, sept
agglomérations UEMOA, PARSTAT, nos propres
calculs.
DIAL Développement et insertion internationale
About PowerShow.com