Atelier de sensibilisation au programme qubcois de formation sur la pandmie dinfluenza octobre 2009 - PowerPoint PPT Presentation

Loading...

PPT – Atelier de sensibilisation au programme qubcois de formation sur la pandmie dinfluenza octobre 2009 PowerPoint presentation | free to view - id: 2a4d90-NGMxN



Loading


The Adobe Flash plugin is needed to view this content

Get the plugin now

View by Category
About This Presentation
Title:

Atelier de sensibilisation au programme qubcois de formation sur la pandmie dinfluenza octobre 2009

Description:

Agir par solidarit et avec un souci de r ciprocit (ex. ... Agir et prendre la parole de fa on responsable. Agir au mieux (quelques valeurs phares ... – PowerPoint PPT presentation

Number of Views:68
Avg rating:3.0/5.0
Slides: 57
Provided by: mlaniel5
Category:

less

Write a Comment
User Comments (0)
Transcript and Presenter's Notes

Title: Atelier de sensibilisation au programme qubcois de formation sur la pandmie dinfluenza octobre 2009


1
Atelier de sensibilisation au programme québécois
de formation sur la pandémie dinfluenzaoctobre
2009
Source dinformation Programme québécois de
formation sur la pandémie d'influenza du MSSS
2
  • La communication

3
Le message officiel
  • Le message officiel est livré par le gouvernement
    du Québec
  • N.B. se méfier des rumeurs
  • www.pandemiequebec.gouv.qc.ca
  • Le site de formation du MSSS
  • www.formationpandemie.qc.ca
  • nom dutilisateur  emrtf
  • mot de passe  99ftr

4
Linformation officielle gouvernementale
  • Le modèle top-down
  • Dans ce modèle, linformation circule du haut
    vers le bas.
  • Les orientations et les directives proviennent
    des paliers supérieurs et sont diffusées dans le
    réseau.
  • Cette façon de faire permet de coordonner les
    opérations et de diffuser linformation
    officielle à lintérieur du réseau de la santé et
    des services sociaux.

5
Où se trouve linformation
  • www.pandemiequebec.gouv.qc.ca
  • Guide autosoins
  • Info-santé
  • Centre de renseignements aux citoyens de Services
    Québec (numéro sans frais 1-877-644-4545)
  • Campagnes dinformation (affiches et feuillets
    disponibles)

6
Où se trouve linformation
  • Guide autosoins
  • Conseils santé et prévention
  • Préparatifs et consignes à suivre
  • Dossier médical personnel
  • Aide à la décision

7
  • Grippe A (H1N1) et pandémie

8
Grippe A (H1N1) et pandémie
  • La pandémie
  • constitue un événement dampleur mondiale
    nécessitant des préparatifs importants
  • se déroule pendant une certaine période de temps
    pouvant se mesurer, par exemple, en semaines, en
    mois ou en années et peut arriver en quelques
    vagues.
  • répartit les malades à léchelle de la planète,
    sur plusieurs continents
  • Lépidémie
  • circonscrit les malades sur la planète tel un
    continent, un pays ou une région

9
Grippe A (H1N1) et pandémie
  • Les 4 conditions pour lapparition dune pandémie
  • Lapparition dune nouvelle souche virale capable
    dinfecter des humains
  • Notre vulnérabilité
  • La virulence de la souche de linfluenza
  • Une transmission efficace de personne à personne

10
Le virus de linfluenza
  • Il existe trois types de virus influenza  les
    types A, B et C.
  • Les types A et B subissent dans leur structure
    génétique des modifications pouvant occasionner
    des épidémies dinfluenza saisonnière.

11
Le virus de linfluenza
(suite)
  • Seule linfluenza A a démontré la capacité de
    connaître des mutations majeures et ainsi causer
    des pandémies.
  • Il existe des souches différentes du virus de
    linfluenza A. Elles sont déterminées par les
    protéines présentes à la surface du virus 
    Hémagglutinines (H1 à H16) Neuraminidases (N1 à
    N9)

12
Le virus de linfluenza
(suite)
Ce virus de linfluenza a la capacité de muter,
cest-à-dire dapporter des modifications à sa
structure génétique. Il y a possibilité dun
nouveau virus pour lequel la population na pu
développer une immunité. Si ce virus devient
transmissible à lhomme, le risque dune grave
épidémie devient alors bien réel.
13
Le virus de linfluenza (suite)
  • La période de contagion 
  • chez les adultes
  • 24 heures avant le début des symptômes
  • Jusquà 7 jours après le début des symptômes
  • chez les enfants et les personnes âgées
  • La période de contagiosité peut être plus longue

14
(No Transcript)
15
Le virus de linfluenza (suite)
  • La durée des symptômes 
  • Symptômes systémiques (température, courbatures,
    maux de tête, sudation) 3 à 4 jours
  • Symptômes dinfection respiratoire (toux) 1 à 2
    semaines

16
Le virus de linfluenza (suite)
  • Le virus survit environ 
  • 5 minutes sur les mains (doù le rappel
    fréquent de se laver les mains)
  • 8 à 12 heures sur les vêtements (doù
    limportance de changer de vêtements en arrivant
    à la maison)
  • jusquà 48 heures sur des objets inanimés
    (doù limportance de respecter les
    procédures dhygiène et de salubrité)
  • 24 heures dans la poussière
  • quelques heures dans des sécrétions séchées

17
La vaccination
En réponse à ce problème de santé publique, le
gouvernement du Québec a mis en place un
programme annuel de vaccination contre
linfluenza, adapté aux souches virales en
circulation sur la planète. Le vaccin annuel
contient trois souches du virus de linfluenza
des types A ou B parmi les plus susceptibles
datteindre le continent nord-américain.
18
Les phases dalerte de lOMS
  • Phase 5 
  • Elle se caractérise par une propagation
    interhumaine du virus dans au moins deux pays
    dune Région de lOMS. Si la plupart des pays ne
    sont pas touchés à ce stade, la déclaration de la
    phase 5 est un signal fort indiquant quune
    pandémie est imminente.

19
Les phases dalerte de lOMS
  • Phase 6 
  • Elle est aussi dite phase de pandémie, elle se
    caractérise par des flambées à léchelon
    communautaire dans au moins un pays dune autre
    Région de lOMS en plus des critères définis à la
    phase 5. La déclaration de cette phase indiquera
    quune pandémie mondiale est en cours.

20
Les impacts sur le système de santé
  • Augmentation de la demande de soins et de
    services
  • Diminution des ressources humaines (absentéisme
    et pénurie dans certaines disciplines)
  • Difficultés dapprovisionnement de produits
    essentiels
  • Défi de maintenir les soins et les services
    courants essentiels

21
Prévention des infections
22
La chaîne de transmission de linfluenza par
gouttelettes
23
Chaîne de transmission de linfluenza par contact
24
Les pratiques de base en prévention des
infections
  • Les pratiques de base comprennent
  • le lavage et lhygiène des mains
  • le port déquipement de protection personnelle
    (EPP)

25
Les pratiques de base (suite)
  • Le nettoyage et la désinfection des équipements
    de soins et des surfaces environnementales dès
    quils sont contaminés ou visiblement souillés.
  • Les pratiques de base sappliquent dès quil y a
    un risque de contact avec du sang, des liquides
    biologiques, des sécrétions ou des excrétions
    teintées de sang ou non.

26
Le lavage des mains
  • se fait avec eau et savon
  • est laction mécanique du frottage qui déloge les
    souillures et les micro-organismes (30 secondes)
  • est efficace si fait en respectant ces conditions
    requises 
  • ne pas porter de bijoux aux mains
  • pas dongles longs et/ou artificiels
  • pas de vernis à ongles écaillé
  • Ces objets peuvent héberger des germes et nuire à
    lefficacité du lavage ou de lhygiène des mains.

27
La technique du lavage des mains
28
Solution hydroalcoolique (rince-mains
antiseptique)
  • est à base dalcool (60  - 70 )
  • permet déliminer presque instantanément les
    germes
  • possède une efficacité supérieure à celle du
    lavage des mains avec eau et savon (si mal
    effectué) lorsque le produit est utilisé sur des
    mains sèches et visiblement non souillées
  • est efficace de 6 à 7 fois avant de devoir se
    laver les mains avec eau et savon

29
Technique de lavage des mains avec la solution
hydroalcoolique
30
Quand doit-on se laver les mains ou utiliser une
solution hydroalcoolique?
  • Avant et après tout contact avec un usager
  • Immédiatement après le retrait de gants
  • Après un contact avec des liquides biologiques,
    des sécrétions, des excrétions ou des surfaces
    contaminées par ces substances
  • Chaque fois que les mains sont visiblement
    souillées
  • Avant de préparer, de manipuler ou de servir des
    aliments ou des médicaments
  • Après être allé à la toilette ou sêtre mouché
  • Avant de manger

31
Le port déquipement de protection personnelle
(EPP)
  • En pratiques de base, lEPP est utilisé pour
    prévenir le contact avec du sang, des liquides
    biologiques, des sécrétions ou des excrétions
    teintées de sang ou non.
  • Cet équipement comprend 
  • les gants
  • les blouses à manches longues
  • le masque de procédure
  • la protection oculaire
  • Il faut choisir lEPP en fonction du risque
    identifié.

32
Masque de procédure
33
Le masque de procédure
  • Dans le cadre des pratiques de base, le masque de
    procédure est requis dans les circonstances
    suivantes 
  • Au moment dentrer dans la chambre dun usager
    qui présente les symptômes dune infection
    respiratoire
  • Lors de la réalisation de toute activité, à moins
    de deux mètres du usager qui présente les
    symptômes dune infection respiratoire

34
Le masque de procédure (suite)
  • Lorsquun travailleur tousse et quil se trouve à
    moins de deux mètres dun usager
  • Faire porter un masque de procédure à un usager
    qui présente des symptômes dune infection
    respiratoire et qui se trouve dans une aire
    commune, comme une salle dattente, ou qui doit
    sortir de sa chambre pour des examens ou des
    traitements (hygiène respiratoire et étiquette
    respiratoire)

35
Les précautions additionnelles
  • Les précautions additionnelles sont des mesures
    disolement qui sajoutent aux pratiques de base
    lorsquune personne présente les symptômes dune
    infection transmissible.
  • Elles sont fondées sur le mode de transmission de
    lagent pathogène et doivent être mises en
    application dès quun usager présente les
    symptômes dune infection transmissible ou que le
    diagnostic dune telle infection est posé.

36
(No Transcript)
37
Étiquette respiratoire
38
Étiquette respiratoire (suite)
  • Couvrir la bouche et le nez avec un
    papier-mouchoir lors de la toux ou de
    léternuement.
  • Jeter le papier-mouchoir à la poubelle puis
    procéder au lavage ou à lhygiène des mains avec
    une solution hydroalcoolique.
  • Si aucun papier-mouchoir nest disponible,
    tousser ou éternuer dans le pli du coude ou le
    haut du bras.
  • Procéder au lavage ou à lhygiène des mains
    souvent, après sêtre mouché, avoir toussé ou
    éternué dans un papier-mouchoir, et après tout
    contact avec des sécrétions respiratoires.
  • Porter le masque de procédure lorsquindiqué.

39
Mon rôle
  • En tant que gestionnaire
  • Connaître et appliquer les mesures de prévention
    et de contrôle de la transmission des infections
  • Veiller à ce que lEPP requis soit disponible en
    tout temps et en quantité suffisante
  • Veiller à ce que le personnel ait reçu la
    formation requise
  • Mettre en place les mesures requises pour
    favoriser le respect des mesures visant les
    visiteurs et les accompagnateurs
  • Éviter de transmettre une infection à la
    clientèle lorsque le personnel est touché
  • Maintenir à jour vos connaissances en prévention
    et contrôle

40
Mon rôle
  • En tant quemployé ou bénévole
  • Respecter lhygiène respiratoire et létiquette
    respiratoire
  • Collaborer au respect de lhygiène respiratoire
    et de létiquette respiratoire en faisant les
    rappels nécessaires aux patients, aux visiteurs
    ou aux accompagnateurs qui ignoreraient les
    consignes
  • Maintenir à jour vos connaissances en prévention
    et contrôle
  • Demeurer à la maison si vous présentez les
    symptômes dune infection liée à une souche
    émergente dinfluenza pendant la durée de
    contagion et aviser votre employeur

41
  • Mesures de prévention et de protection
    psychosociale

42
Mesures de prévention et de protection
psychosociale
  • Une pandémie dinfluenza est une situation
    exceptionnelle qui affectera les personnes non
    seulement sur le plan physique mais aussi dans
    leur dimension psychosociale.
  • impacts psychosociaux
  • Aspects psychologiques (pensées et émotions)
  • Aspect social (rapports avec la famille, les
    proches, les collègues et la société)

43
Mesures de prévention et de protection
psychosociale
Quel est un des meilleurs moyens de prévention et
protection sur le plan psychosocial? Se préparer
personnellement
  • Quelles sont mes stratégies face au stress?
  • Le questionnaire qui suit est un outil
    dinformation, non pas un instrument clinique.
  • Il permet dévaluer le bien-fondé de nos
    stratégies actuelles pour faire face au stress.

44
(No Transcript)
45
Quels sont les facteurs et événements risquant
daugmenter mon stress?
46
Quels sont les facteurs et événements risquant
daugmenter mon stress?
47
Savoir sorganiser
  • Comment pouvez-vous vous organiser pour ne pas
    vous inquiéter outre mesure des gens que vous
    affectionnez?
  • En identifiant les personnes qui peuvent prendre
    la relève auprès de votre famille
  • En dressant une liste des choses importantes à
    faire et en laffichant dans un endroit visible
  • En donnant des responsabilités à chacun des
    membres de votre famille, en préparant un horaire
    des tâches

48
Quels sont mes moyens pour gérer le stress ?
49
Quels sont mes moyens pour gérer le stress ?
50
Quels sont mes moyens pour gérer le stress ?
51
Quels sont mes moyens pour gérer le stress ?
52
  • Léthique

53
Léthique
  • Consiste à se former un jugement sur la portée de
    nos choix, de nos actions et de nos pratiques de
    façon à les éclairer et à mieux les comprendre
    pour faire bien ou le mieux possible.
  • En contexte de pandémie, il se peut que nos
    savoirs soient insuffisants, tout comme nos
    points de repères habituels pour asseoir nos
    décisions.

54
Léthique
  • Agir par solidarité et avec un souci de
    réciprocité (ex. orchestre)
  • Agir et prendre la parole de façon responsable
  • Agir au mieux (quelques valeurs phares pour
    éclairer) 
  • Agir avec rationalité
  • Agir pour le bien commun
  • Agir avec justice et équité
  • Agir avec proportionnalité
  • Agir avec bienfaisance
  • Agir dans le respect de la personne

55
Léthique
  • Trois clés pour agir au mieux
  • Agir avec conscience et prudence
  • Faire connaître son processus décisionnel de
    façon claire et convaincante
  • Se mobiliser

56
Période de questions
  • Document préparé par Véronique Blais, conseillère
    en prévention des infections, Denis Desmeules,
    conseiller cadre à la formation et Mario Sirois,
    conseiller cadre psychosocial du CSSS du Grand
    Littoral
  • Collaboration Maud Provençal, organisatrice
    communautaire
  • Collaboration Barbra Tremblay du CSSS du Grand
    Littoral
  • Adapté par Lise Gervais de lAgence de la Santé
    et des Services sociaux.
  • 6 octobre 2009
About PowerShow.com